AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Camaraderie et coups en traître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre Sevastianev

avatar


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
MessageSujet: Camaraderie et coups en traître   Mar 12 Jan - 12:58

Rien... Un amas de connaissance pour combattre l'ennui, un tas d'informations éparses et pourtant précises...
C'est tout ce que je peux dire avoir eu dans la tête depuis que j'ai l'âge, de me "souvenir".

Je m'ennuie à mourir, ici...
Y'a-t-il quelque chose qui me passionne ou me plaise ? Je n'en sais rien... Je n'ai pas envie d'y réfléchir.
Savoir, être mieux qu'eux, là, dehors. Être au dessus sans pour autant qu'ils me voient comme telle... Qu'ils me détestent ou m'ignorent, je n'en ai rien à faire.

Suivre un protocole encore et toujours, se conformer à l'éducation, être telle qu'ils veulent que je sois...
Mais par pitié, fichez-moi la paix...

Les gens, tous, cette masse confuse de pensées tantôt convergentes, tantôt divergentes, quel est leur but ?
Le mien ?

Je ne sais pas encore... Devenir riche et puissante, comme la plupart des gens ? Certainement.
Être bien entourée... Aimée ? Je ne me pose pas la question.

On nait seul, on vit seul, on meurt seul... De toute manière. Pourquoi se torturer autant au sujet de l'avenir ?
Ce ne sont pas les cartes, ni les astres qui me diront où je vais et où va le monde...

Advienne ce qu'il pourra advenir

***

"En rang !"
Ambre fut tirée de sa torpeur par le professeur de transmutation qui les avait conduit jusqu'à Alestra.
Ils devaient choisir des potions fines pour un exercice pratique. Allons bon, elle en choisirait une bien compliquée pour s'occuper un peu...
S'occuper et teindre sa vie morose aux mille couleurs des solutions qui se trouvaient maintenant devant elle...
Une passion ?
Non. C'était une chose qui ne la distrairait qu'un temps, puis elle s'en lasserait, comme toujours.

Devant l'immense vitrine, une multitude de flacons de formes différentes attendaient patiemment.


"Vous allez en choisir deux chacun, vos parents ont subventionné vos exercices, vous pouvez choisir celles que vous voulez tant que cela reste dans vos capacités."

Ambre se détourna automatiquement du petit groupe, et se dirigea au fond de la salle. Il y avait une petite vitrine en bois et en verre qui, pour pouvoir être examinée, nécessitait que l'on se baissât.
Le professeur arriva, tandis que le commerçant regardait la jeune fille d'un air à la fois septique et presque désapprobateur.

"Mademoiselle, ce sont des philtres très complexes vous savez, je vous conseille d'aller voir la grande vitrine, devant laquelle vos camarades se trouvent.
-..."

Elle resta plantée là et fit un geste au vendeur. L'un des étudiants détourna son regard et dit à voix haute.
"Hahaha, regardez cette crâneuse, mais genre quoi...
-Pfff..." Chuchota une autre...

Soupirant, Ambre montra du doigt deux flacons. Le commerçant se baissa :
"Vous ne devriez vraiment pas, c'est très dangereux...
-Ne vous occupez pas de ça. Donnez-les moi."
Contre toute attente, le perturbateur s'exclama :
"HAHAHA, elle a parlé, vous avez vu ? Il va neiger demain !"
Le tuteur lui décolla une claque derrière la tête :
"Apprenez à vous taire, vous. Puis-je vous rappeler vos notes de ce semestre ? Bien, alors ne l'ouvrez pas."

Ambre lâcha un sourire en coin, satisfaite. Être le meilleur de la classe, et avoir deux ans d'avance, avait sans aucun doute ses privilèges...

"Bon, il a été décidé avec la direction de l'établissement que vous avez quartier libre pendant deux heures. Dans deux heures exactement je vous veux tous revenus ici, devant la boutique de Monsieur Alteranza.

***
"N'empêche cette fille, elle est sacrément mignonne mais qu'est-ce qu'elle est étrange, en plus elle se la joue, ça m'gave trop..."
Un petit groupe à l'intérieur d'une boutique de pâtisseries traditionnelles parlait. L'un des jeunes hommes dit :
"Ouais, mais j'sais pas si tu te rappelles l'espèce de planche à pain que c'était l'an dernier, elle a prit du volume d'un coup... Faudrait qu'elle te donne son secret Léa 8D
-Connard...
-Je t'aime aussi chérie ! Non sérieux hein Razz !
-C'est bon la ferme..."

Puis au moment où ils tentèrent de se lever, ils restèrent collés, pieds au sol. Ils regardèrent brutalement leurs chaussures qui étaient emprisonnées dans des griffes de marbre blanc.
"Merde... C'est quoi ça ? GARÇON !!!"
Un jeune homme déboula en direction des étudiants
"Regardez-ça !!! Qu'est ce qu'il se passe chez vous ?
-Euh... Je suis désolé mesdemoiselles et messieurs, je ne sais pas ce qui..."

Sans se retourner, puisqu'elle était de dos, et derrière eux, en train de se délecter des spécialités de cette boutique.
"Apprenez à vous faire plus discret quand vous parlez de quelqu'un, notamment quand il se trouve dans la même pièce que vous..."

Les jeunes restèrent muets... L'air - on peut le dire - con. Puis elle se leva, régla sa consommation, et se dirigea vers la sortie, sans les regarder.

"Hey... dis... Tu vas pas nous laisser comme ça, hein ? :'D
-Hum qui sait... Vous êtes tous tellement cons que vous ne le méritez pas."

Elle plaqua sa main gantée contre le mur qui était lui aussi fait de marbre, et les griffes s'ouvrirent délicatement, le sol reprit sa forme.
Ils sortirent en silence, en suivant l'alchimiste... L'un deux chuchota :

"Euh... pourquoi on la suit ?
-J'sais pas en fait...
-Ben... moi j'veux qu'elle me montre comment elle a fait... Le granit, la rocaille, c'est une chose, le marbre, c'est plus difficile, faut plus d'Énergie vu que c'est une roche bien plus résistante... Ça m'intrigue. D'autant plus que c'est pas par le sol directement qu'elle a transmuté..."

***
*Je me sens quelque peu suivie...*
Elle s'arrêta net.

"Bon les crétins, vous me voulez quoi là hein ? Vous voulez peut être que je vous transmute la gueule ? Ce ne serait pas de trop en effet..."
L'une des filles perdait patience. Elle la haïssait, mais la haïssait cette nana ! Toujours mieux que tout le monde, toujours plus "jolie", maintenant, toujours plus "intelligente", aussi, toujours à avoir le dernier mot...
Pourtant intimidée par le regard d'or oppressant qui la fixait, elle se tourna et partit sans rien dire.


"Une de moins. Alors, vous allez jouer encore longtemps ?
-Ouais euh... en fait on voulait savoir comment tu fais... T'as pas transmuté direct là où t'as transmuté, et tout... En fait... Et puis euh... le marbre...
-Je te répondrais lorsque tu formuleras une demande cohérente."

Ambre perdait patience. Elle fit une moue contrariée qui signifiait qu'elle ne voulait vraiment pas parler. Une des filles, sûrement la plus intelligente du groupe, dit :
"En fait, ils veulent savoir comment tu réussis à transmuter du marbre alors qu'on en est pas encore là au niveau des solides, et comment tu as réussi à transmuter d'aussi loin et de façon aussi précise, tout en ne t'appliquant que sur un morceau de pierre - certes de même nature - mais qui pourtant ne se fondait pas dans le même bloc..."

La jeune occultiste soupira.
"Ça s'apprend, c'est tout.
-C'est pas vraiment ce qu'on voulait entendre... Tu crois que tu pourrais nous apprendre ?
-Faites voir vos marques.
-Pardon ?
-Faites voir vos marques."

Répéta Ambre. Les jeunes montrèrent, pour ceux qui le pouvaient, leur transcription corporelle.

"Je suis désolée, vous n'y arriverez jamais.
-Comment tu peux dire ça, sale prétentieuse ?
-Oh la, non non, je crois que vous vous fourvoyez, ce n'est pas de la prétention, c'est une simple constatation. L'encre qui compose une transcription dermique est importante au même titre que la série de symboles. Or, votre marque est noire et...
-Il y a des couleurs tu vas dire ? Mais... Mais... Arrête je vais avoir mal au ventre à force de rire."

Elle perdait définitivement patience... Écartant légèrement son col, elle le baissa sur son épaule.
"Bien sûr, c'est un faux...
-Je ne crois pas non. Surtout vu la taille qu'il fait, je ne vois pas en quoi j'aurais eu intérêt à me faire charcuter le dos entier."
Remettant son pardessus, elle souleva un sourcil hautain, les toisant de haut en bas.

"Il n'est pas terminé d'ailleurs. Ils en ont encore pour deux ans. C'est une encre des plus spéciales. Vous vous pensez de haute lignée, mais croyez moi, il y a des gens bien au dessus que le peuvent être vos parents...
-Les oracles ?
-Hum, on peut dire ça... Et d'autres personnes haut placées. Vous croyez que ça m'amuse d'avoir ce truc sur le dos ? Hein ?"

Garder son sang froid. Rester de glace... Et ne pas exploser de colère...

"Non mais, attend, ta transcription dermique est bleu métallique, c'est improbable.
-Je suis un test, bande de bouffons... Nous sommes plusieurs concernés, alors si ça vous amuse, pensez ce que vous voulez. Pensez que nous nous la "jouons", mais pensez aussi à la douleur de chaque séance de transcription, de chaque douleur au nouveau test de capture d'Énergie qui suit cette opération. Sincèrement, vous n'êtes que de petits transmutateurs de bas étages. Vous m'écœurez, réellement."

Puis la jeune femme disparu dans les ruelles.
Revenir en haut Aller en bas
 

Camaraderie et coups en traître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Aere Sciutta - Secteur des Alchimistes :: Secteur commerçant d'Alestra-
Sauter vers: