AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Catch me if you can !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ferial Grindwell

avatar


Messages : 231
Date d'inscription : 11/01/2010
Age : 27


Age du Personnage : 21 ans
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Technologue - intermédiaire/agent secret
MessageSujet: Catch me if you can !   Ven 12 Mar - 14:32

Suite de ceci


Ferial était en nage. Voilà plus d'une bonne quinzaine de minutes déjà qu'elle courait après ce foutu mercenaire !
Elle aurait dû le sentir venir. Ne pas se laisser distraire par les lancers de couteaux de Kedran, mais qu'importe, le mal était fait maintenant, alors il fallait qu'elle rattrape son erreur. Ou plutôt qu'elle le rattrape lui. Fichtre ! Une source d'informations précieuses s'échappant sous ses yeux, ça avait le don de l'irriter !

Dans sa course, la jeune fille avait dépassé le petit marché et ne s'était pas étonnée d'arriver sur la place principale du quartier. Un peu plus loin, elle avait aperçu la haute silhouette du mercenaire, qui l'avait aussi remarqué entre temps, ainsi il avait pris une rue adjacente en pensant la semer. Mais c'était mal la connaître, car depuis que Ferial était à Range Harbor, elle avait eu le temps d'étudier minutieusement les différents plans de la cité. Sa mémoire étant infaillible, elle avait vite deviné vers où il se dirigeait. Le Consortium, évidemment !
C'était encore mieux.

Très vite, la jeune femme fut dans le secteur marchand. Boutiques aux produits suspects et marchands mercantiles défilèrent sous ses yeux, mais elle n'y fit pas attention. Pour l'instant, seul comptait le mercenaire aux longs cheveux rouges, qui devait certainement connaître quelques scélérats dans ce secteur. Il fallait qu'elle reste sur ses gardes, ce qui n'était pas une mince affaire quand on était concentré sur un petit point à ne pas perdre de vue !

Le sol vibra tout à coup sous ses pieds. En levant la tête, elle vite un énorme aéronef planer, rasant presque les toits des appartements. Ca lui rappelait presque Gillingham ! Une vague de nostalgie l'envahit, suivie par l'adrénaline, et ses foulées s'intensifièrent. Au diable la sueur et ses poumons brûlants ! La criminalité n'attendait jamais sa main de justice !

Une bouche d'égout explosa à cause de la trop forte pression - ce qui arrivait souvent dans le quartier - coupant l'avancée de Ferial. Rageuse, elle continua malgré tout, au risque de ne pas voir où elle mettait les pieds. Soudain, elle percuta quelqu'un. Bien qu'elle n'y voyait toujours rien, elle chercha d'un geste la personne et sentit quelques secondes après un bras sous sa main. Elle le serra et dit :

- Est-ce que tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Hayward-Jones

avatar


Messages : 1476
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation : Range Harbor


Age du Personnage : 30ans
Alignement: Neutre Bon
Classe - Fonction: Mage Invocateur
MessageSujet: Re: Catch me if you can !   Sam 13 Mar - 13:05

Le Consortium, lieu louche et fascinant dont j’avais hâte de visiter les recoins. Depuis la mort de ma mère, plus rien d’autre ne me venait en tête que de profiter de mes économies assez conséquentes acquises lors de mon séjour de 3 ans en lieu saint des invocations, j’ai nommé Ekhtranexos. J’avais effectué quelques petits boulots dans la ville alentour ou je séjournais, je vivais dans une petite chambre de bonne : cela me suffisait vu que je passais mes journées à fouiner pour trouver la perle rare en termes d’invocation. Ha, c’était le bon temps, j’étais encore sûre de mon moral à cette période …

Mais il n’est plus temps de se remémorer ces souvenirs, non maintenant que j’ai le moral assez haut, je me bouge et je profite ! Et justement, ce quartier marchand m’aide assez à maintenir ce moral vacillant aussi facilement qu’une table à 2 pieds en équilibre sur une falaise venteuse. Oui, ce lieu plein de vies qui se mélangent, qui se côtoient le temps de quelques secondes est tellement reposant, tellement agréable. Certes c’est bondé de monde, le marché est populaire, mais je trouve cela agréable. Le Consortium, on m’avait prévenu, est un endroit plutôt louche, un endroit où l’on n’y promènerait pas ses enfants le dimanche. Mais le marché reste un endroit bien si on ne regarde pas dans les ruelles alentour.

Je regardais les étals du marché avec curiosité, pleins de marchandises les plus louches les unes que les autres. Je m’attardais à regarder à l’intérieur de boutiques mal famées où des gens peu sympathiques s’échangent des regards avec un air de faire du troc de stupéfiants. J’arrivai à m’amuser de tout cela alors que peut-être que dans 5 minutes, j’en pleurerai et serai effrayée …

Je me remis en marche, mais tout d’un coup une bouche d’égout explosa. Je fus surprise de cela, en effet, il était surprenant de se balader tranquillement et de voir un pareil spectacle ! La pression dans les égouts devait être énorme pour faire naître de tels canons en pleine rue. Et en plus de me faire surprendre par cette explosion, voilà que je ne voyais plus rien devant moi, une petite brume provenant de la bouche d’égout empêchant toute visibilité, c’était bien ma veine.

Soudain, on me rentra dedans, je reculais un peu sous l’effet de la petite collision sans douleur, et je sentis maintenant une main contre mon dos, elle cherchait mon bras et quand elle le tenait enfin une voix féminine et adorable se fit entendre.


- Est-ce que tout va bien ?

Je répondis de ce pas à la personne qui me tenait maintenant le bras.

- Oui je vais bien, et vous ?
- Ne vous inquiétez pas pour moi. Halalala, quelle purée de pois ! s’exclama la jeune fille.

La brume se dissipa enfin, laissant apparaître la personne qui me retenait. C’était une petite jeune femme, habillée d’un beau manteau. Elle semblait venir des quartiers chics, mais son parlé était trop franc pour cela. Je demandais sans attendre à cette demoiselle :

- Hé bien, vous semblez pressée …
J’avais bien remarqué son impatience, et de plus, elle paraissait chercher quelque chose.
- … Et êtes-vous à la recherche de quelque chose, ou de quelqu’un, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Ferial Grindwell

avatar


Messages : 231
Date d'inscription : 11/01/2010
Age : 27


Age du Personnage : 21 ans
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Technologue - intermédiaire/agent secret
MessageSujet: Re: Catch me if you can !   Dim 14 Mar - 10:21

La brume s'étant dissipée, Ferial put enfin voir à qui elle avait affaire. Il s'agissait d'une belle femme de taille moyenne, dont les vêtements d'un style ancien lui précisèrent qu'elle était certainement mage. Mais ses longs cheveux noirs et ses yeux gris mi-clos et cernés la rendaient étrangement mélancolique. Rien qu'à la regarder, la jeune femme eut l'impression que le phénomène qu'on appelait "Spleen" (cf : Baudelère) s'était directement matérialisé à elle sous l'apparence d'une humaine. Oui, cette femme avait tout d'une allégorie vivante, mais c'était l'allégorie de l'abîme profonde, de cette chute sans fin que l'on faisait quand les idées les plus noires vous traversent l'esprit.

La voix basse mais au timbre clair de l'inconnue sortit Ferial de ses pensées. Elle la lâcha, espérant ne pas lui avoir trop serré le bras dans l'action.

- Hé bien, vous semblez pressée… Êtes-vous à la recherche de quelque chose, ou de quelqu’un, peut-être ?

Un sourire aimable apparut sur le visage de Ferial. Qu'allait-elle bien pouvoir répondre à cette femme ? Son rôle d'agent secret lui interdisait de révéler aux civils le plus petit élément de ses enquêtes, or elle sentait qu'elle pouvait faire confiance à cette grande dame, que si elle lui disait quelque chose, ne serait-ce qu'un détail, la suite jouerait en sa faveur.
Elle décida de tenter quand même.


- À vrai dire, je suis à la poursuite d'un mercenaire. Peut-être l'avez-vous vu passer ? Il est grand et parfaitement reconnaissable, avec ses longs cheveux rouges.
- ... Je crois que...
- Oui ?
- ... Je crois que j'ai vu quelqu'un de ce genre courir un peu plus loin. Il se dirigeait vers le nord.

À mesure que la femme parlait, sa voix s'amenuisait, et ce ne fut plus qu'un mince filet sonore quand elle souffla le dernier mot. Ferial s'agita un peu. Est-ce qu'elle l'ennuyait avec ses questions ? Si ça se trouvait, elle était elle-même occupée. Pourtant, rien qu'à l'observer, la jeune femme voyait bien que rien ne semblait attendre la grande mage, comme si l'avenir n'avait plus tellement d'importance, car dans ses yeux se lisait une terrible désillusion.
Ferial continua malgré tout. En lui montrant qu'elle pouvait lui être utile, sans doute que toute cette histoire l'intéressera un peu. Il fallait essayer.


- Puis-je vous demander votre nom ?

L'inconnue cligna lentement des yeux, puis répondit d'un ton vague :

- Sélène... Sélène Hayward-Jones... Et vous ?
- Ferial Grindwell, enchantée ! s'exclama-t-elle en avançant une main vers Sélène.

Celle-ci la prit après un petit moment d'hésitation.

- Vous me semblez bien jeune pour aller courir derrière un malfaiteur, dit-elle.
- Beaucoup le pensent également, mais comme on dit si bien, 'l'habit ne fait pas le moine', n'est ce pas ? Enfin dans le cas présent, c'est plutôt mon apparence de jeune fille 'qui ne fait pas le moine' !

Sélène parut se détendre un peu, mais Ferial ne crut pas un seul instant avoir réussi à la mettre en confiance juste parce qu'elle avait lancé une blague vaseuse. Elle n'était pas très douée pour ces choses-là, mais plutôt à vanner les gens qu'elle n'estimait pas. Ou qu'elle aimait bien, mais qu'elle refusait de l'avouer directement. L'image de Mattherson lui vint subitement en tête et son sourire s'agrandit au souvenir du temps où elle ne cessait de l'embêter quand elle venait au Bureau.
Kedran le remplaça brusquement.


- Et zut !

Ferial se mordit la lèvre inférieure, signe d'un fort embarras. La grande mage leva un sourcil interrogateur, avant de demander :

- Qu'est-ce qui vous tracasse ?
- Eh bien, à l'heure où nous parlons, ce satané mercenaire doit être déjà loin. J'ai perdu sa trace au moment où je vous ai percuté, et je n'ai pas pu m'empêcher de rester pour voir si je ne vous avais pas fait mal en vous rentrant dedans. Même si vous m'avez précisé qu'il se dirigeait vers le nord, c'est trop vague pour que je puisse le retrouver ! Je ne sais pas quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Hayward-Jones

avatar


Messages : 1476
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation : Range Harbor


Age du Personnage : 30ans
Alignement: Neutre Bon
Classe - Fonction: Mage Invocateur
MessageSujet: Re: Catch me if you can !   Dim 14 Mar - 23:35

Une jeune femme énergique, je devais lui paraitre bien peu distrayante… Mais je sentais que je pouvais lui faire confiance, elle ne semblait pas distante. Je m'allais donc essayer de l’aider, car, oui, j’avais remarqué un homme aux cheveux lie de vin passer en courant. Il n’avait pas l’air net ce type, et il avait trois excroissances étranges sur son front…

- Puis-je vous demander votre nom ? me demanda la jeune femme.

Je répondis peu de temps après, j’avais du mal à me faire à l’idée que je faisais connaissance avec quelqu’un croisé au Consortium.


- Sélène... Sélène Hayward-Jones... Et vous ?
- Ferial Grindwell, enchantée !
s'exclama-t-elle en avançant une main vers moi.

Je la lui serrai après un petit moment… décidément, j’avais encore du mal avec les gens…
Elle lança une blague qui me fit rire intérieurement et laissé s’esquisser un petit sourire du coin des lèvres. Mais soudain, Mademoiselle Grindwell sembla partir dans ses pensées et quelques seconde après, lâcha un « et zut ! » de déception des plus grandes.


- Qu'est-ce qui vous tracasse ? lui demandais-je
- Eh bien, à l'heure où nous parlons, ce satané mercenaire doit être déjà loin. J'ai perdu sa trace au moment où je vous ai percuté, et je n'ai pas pu m'empêcher de rester pour voir si je ne vous avais pas fait mal en vous rentrant dedans. Même si vous m'avez précisé qu'il se dirigeait vers le nord, c'est trop vague pour que je puisse le retrouver ! Je ne sais pas quoi faire...

Elle était à la recherche de cet homme qui semblait dangereux… Je n’étais pas du genre à me fier à mes premières impressions mais cette jeune femme ne semblait pas faire le poids contre un gars comme ce mercenaire… Brusquement, une idée traversa mon esprit embrumé d’idées sombres en sommeil. Et si j’essayais de l’aider ? Je devais bien pouvoir lui donner un coup de main avec l’une de mes petites invocations !


Je sentis derrière ma robe une chose bouger. C’était Firion ! Je l’avais oublié, il s’était caché suite à l’explosion de la bouche d’égout et maintenant il commençait à laisser apparaitre sa petite truffe rouge aux yeux de Mademoiselle Grindwell.


- Oh Firion ! je t’avais oublié mon petit lapin.
Je le pris dans mes bras et je l’entendis lâcher un « gnoufi » de bonheur.
- Oh, il est mignon votre animal !
- Oui c’est Firion, c’est mon petit familier, ma petite bouille de bonheur.

Je laissais un sourire paraitre sur mon visage en même temps que Firion et moi se regardions dans les yeux.
- Comme vous vous en doutez, je suis une mage, surtout invocatrice. Et à ce sujet…


Et voilà… je recommençais à perdre ma confiance en moi et à balbutier un peu.

- À ce sujet de quoi Miss Hayward-Jones ? me demanda-t-elle.
- Euh… eh bien… J’ai parmi mes invocations de fin ligné… peut-être que l’une de mes invocations pourrait vous aider si vous aviez un… un objet appartenant à votre homme…
Je ne pus lui dire ces mots en la regardant, Firion s’interrogeait en m'observant.
- Il se trouve justement que j'ai un morceau de la manche de son manteau. Il s'est accroché au rebord métallique de ma chaussure quand je lui ai donné un coup de pied pour qu'il évite de me tirer dessus tout à l'heure. Est-ce que cela ferait l'affaire ?

Tout en parlant, la jeune femme s'était penchée pour décrocher le morceau de tissu de sa bottine...

- Tenez, me dit-elle en me tendant le bout de tissu.

- Ah, parfait ! Bon, je vais invoquer une créature, reculez-vous un peu s’il vous plait.


La jeune femme s’exécuta sur le champ. Je pouvais maintenant accomplir l’invocation. Je savais de suite ce que j’allais invoquer pour cette « enquête », et d’ailleurs je ne l’utilisais pas souvent celui-ci… Un « Kanis », ces créatures ayant certaines ressemblances avec nos chiens domestiques, ont donc la même particularité qu’eux, leurs odorat exceptionnel ! Ils possèdent même un odorat bien plus puissant qu’un chien normal et sont capables de repérer l’odeur de quelque chose ou quelqu’un qui peut se trouver à des kilomètres à la ronde. Avec cette invocation, il ne sera guère difficile de retrouver ce mercenaire qui tracasse Mademoiselle Grindwell.

J’avais eu la chance de croiser cette créature lors de mes voyages en Ekhtranexos, c’était d’ailleurs l’une de mes premières invocations obtenue là-bas. Ce ne fut pas très difficile de l’avoir, le simple fait de l’observer et de se renseigner dessus suffisait à un invocateur pour pouvoir l’utiliser ; pas de formule magique, le simple fait d’y penser très clairement en faisant le vide dans son esprit suffisait à l’invoquer. Problème, mon esprit est souvent gêné par de mauvaises pensées… Ce qui peut rendre difficile une invocation. Mais là ! Pas de problème ! Mon moral était au beau fixe, mon esprit était très clair et je m’imaginai facilement le « Kanis ».

On à beau ne pas utiliser de phrase magique pour invoquer les créatures, leurs apparition reste quand même des plus spectaculaire.

Le vent commençait à tourner en une brise légère autour de moi, faisant virevolter les feuilles mortes qui traînaient par-ci par-là. Soudain, une sphère magique apparut face à moi, une lumière éclatante se révéla et on entendit un bruit de verre brisé. La sphère venait de se casser et la lumière se calmait, laissant apparaitre le « Kanis ». Une superbe bête, 1 mètre 10 au garrot, un air sûr de lui et sérieux. Vraiment, une magnifique créature. Et avec lui nous allions retrouver cet homme.



- Bon… et bien voilà...

Avoir causé autant de barouf à cause de mon invocation me gênait un peu … mais je n'avais pas pu contrôler cela. Autant le rituel d’invocation peut changer avec l’expérience, mais je n’y arrivais pas encore. Je me baissai pour lui faire renifler le morceau de tissu appartenant au mercenaire.
- Tiens mon grand, renifle moi ça et trouve moi ce type, dis-je tandis que je sentais Firion s’agiter un peu alors qu’il venait de se réfugier sur mon épaule après l’invocation.

Le « kanis » approcha sa truffe et renifla le morceau. Il se recula ensuite et huma l’air. Après à peine une minute, il capta la bonne odeur.


- Mademoiselle Grindwell, nous pouvons y aller, il a trouvé.
- Oh, très bien
, allons-y alors, dit-elle, très étonnée par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux.

H.R.P : Désolé pour la qualité des dessin, je les ai fais un peu à la va-vite et les couleurs ne sont pas exactement dans le ton que je veux car je suis limité en feutre à alcool ...
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Ashford

avatar


Messages : 33
Date d'inscription : 03/10/2009


Age du Personnage : 20 ans
Alignement: Chaotique Mauvais
Classe - Fonction: Mage élémentaliste (air)
MessageSujet: Re: Catch me if you can !   Lun 15 Mar - 9:24

Elinor inspira longuement. Elle ressentait le besoin de prendre un bon bol d'air. Naturellement, l'air du Consortium était loin d'être aussi pur que celui du quartier des mages, mais pour l'heure la jeune femme n'en avait cure. A vrai dire, elle ne cherchait qu'à se reposer, à faire retomber la pression. En effet, son train de vie atypique lui demandait énormément d'énergie. D'une part elle ne dormait pas beaucoup habituellement, mais en plus son esprit marchait à plein régime la plupart du temps. Jongler entre l'image qu'elle donnait d'elle et sa véritable personnalité ou encore entre ses jours d'élève modèle de l'Hecama et ses nuits en compagnie cyberpolitaine n'était pas de tout repos.
Son manque de sommeil, la crainte constante de faire un faux pas, la pression que faisait peser sur elle sa famille, les attentes des ses "amis"...tout cela l'usait peu à peu. Elle se sentait de plus en plus lasse, devenait de plus en plus irritable...
Bref il était plus que temps de prendre du recul avant de commettre une erreur fatidique.

Aussi ce jour là, Elinor s'était elle éclipsée de façon à n'être importunée ni par sa famille, ni par ses connaissances. Sachant pertinemment pour l'avoir déjà expérimenté que certains technologues ne portaient pas les mages dans leurs coeurs, elle avait décidé d'enfiler une tenue typiquement cyberpolitaine afin de passer inaperçu. La plupart des gens s'arrêtant aux apparences, cela devrait largement suffire. Bien sûr, quelqu'un d'observateur ne se laisserait pas duper longtemps, mais ça n'était de toute façon pas le but.

Depuis elle errait dans un quartier du consortium qui lui était encore en majeure partie inconnu, cherchant à se détendre. Se vider l'esprit de toute préoccupation n'était pas chose aisée mais elle y parvint néanmoins et se mit à apprécier progressivement cette ballade,
comme quelqu'un de normal. Pour une fois la jeune femme n'était plus la populaire lady Ashford, ni cette jeune et brillante élémentaliste de l'Hecama, ni l'amie des cybers, juste Elinor...
Cela lui faisait un bien fou. Elle se prit même à penser qu'une vie tranquille, sans la moindre ambition, pouvait finalement avoir ses charmes. Un sourire sincère étira ses douces lèvres. Elle savait bien que son propre caractère lui interdirait de tout laisser tomber mais elle se laissa aller à s'imaginer une telle existence.

C'est alors que son univers bascula...ou plutôt que quelqu'un lui rentra dedans à toute allure. La jeune femme tomba à la reverse avec une exclamation de surprise alors que l'homme qui l'avait bousculée, à peine déséquilibré, poursuivait sa course folle sans même un mot d'excuse. Durant la fraction de seconde qu'avait duré leur "rencontre" Elinor avait entraperçu un visage fin et acéré, trois étranges excroissances au niveau de son front et une chevelure écarlate. Alors que l'homme s'éloignait, Elinor le gratifia d'un regard si noir qu'il en serait mort si ses yeux avaient été des armes.
Malgré tout la jeune mage décida de ne pas se formaliser pour si peu. Après tout elle était juste sensée se détendre.
Elle se releva et s'épousseta rapidement avant de se remettre en marche.

Il ne s'était déroulé que deux ou trois minutes depuis la bousculade quand un chien, au pelage tout aussi écarlate que l'était la chevelure du coureur, déboula droit sur elle. L'animal s'immobilisa à ses pieds, la renifla un instant, puis se mit à aboyer. Un chien? Non, c'était un "Kanis"! Elinor en avait déjà vu un quelques années auparavant. Mais que pouvait donc lui vouloir un animal invoqué au beau milieu du Consortium??
Elinor essaya de poursuivre son chemin en l'ignorant mais l'invocation l'en dissuada en grognant dès qu'elle faisait mine de partir. En vérité, le kanis avait reniflé l'odeur du fugitif aux cheveux rouges que ce dernier avait laissé sur elle en la bousculant, mais bien évidemment, Elinor l'ignorait.

Peu après deux femmes apparurent. L'une d'elle devait être, d'après sa tenue de mage, l'invocatrice qui avait appelé le kanis et l'autre, un peu plus petite semblait être technopolitaine. Le kanis avait du les distancer légèrement dans sa recherche du fugitif.


"Excusez moi... Il est à vous?" demanda Elinor en désignant l'animal au pelage vermillon.
Revenir en haut Aller en bas
Ferial Grindwell

avatar


Messages : 231
Date d'inscription : 11/01/2010
Age : 27


Age du Personnage : 21 ans
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Technologue - intermédiaire/agent secret
MessageSujet: Re: Catch me if you can !   Mer 17 Mar - 8:53

Ferial se sentait impressionnée. Impressionnée de voir toute la splendeur d'une invocation. La magie n'était décidément pas une chose impie, mais plutôt un bon moyen d'émerveiller et de subjuguer quand on ne croyait plus vraiment en la beauté du monde. Elle, elle y croyait toujours, mais il lui était arrivée parfois de douter un peu. Et maintenant, elle était face à un chien rouge aux airs de doberman diabolique, tout droit sorti de l'Enfer, ce qui aurait effrayés plus d'un ecclésiastique, s'ils avaient été témoins d'un tel spectacle.
La jeune femme sourit pour elle-même. Oserait-elle s'approcher pour caresser la tête de ce 'Kanis' ? Mais peut-être que si elle le touchait, elle serait brûlée par le contact de son pelage carmin. Il avait l'air si irréel ! alors qu'elle sentait bien la chaleur émaner de l'animal, une chaleur dut à l'invocation et aux bribes de magie qui se dissipaient peu à peu dans les airs.


Le Kanis reniflait dès à présent les trottoirs insalubres du Consortium, tâche de couleur bien distincte dans cet environnement si sombre et métallique, tout comme sa "maîtresse", qui avait plus l'air d'une fille de Kwanai qu'autre chose...
Il venait de relever la tête, apparemment certain d'avoir trouvé une piste, quand une nouvelle intervenante vint colorer un peu plus ce tableau des plus étrange. Le chien surnaturel semblait s'intéresser de près à elle, alors qu'elle n'avait rien à voir avec le grand mercenaire aux dents pointues qu'était ce fichu Kedran...
« Zut, avais-je cru trop naïvement que cela marcherait ? pensa Ferial en se mordillant nerveusement la lèvre inférieure. Le Kanis s'est trompé, mais pourquoi ? Miss Sélène m'avait pourtant assurée qu'il avait un odorat infaillible. J'aimerais bien la croire, mais vraisemblablement, ses propos étaient un peu trop confiants... Enfin, je veux bien lui laisser le bénéfice du doute. Attendons de voir ce qui se passe. »


Puis le regard de la jeune agent se posa sur l'inconnue afin de l'examiner plus attentivement. Malgré ses vêtements cyber, elle devinait qu'elle ne devait pas en mettre tous les jours, et que par les tatouages sur son visage, elle aurait pu parfaitement être mage. Mais comment se faisait-il que des mages se promenaient aussi impunément dans le Consortium ? À ce qu'elle savait de ce lieu sordide, il n'avait rien à voir avec un parc charmant, comme on en trouvait dans Habiltas ou à Sperandei Azura.
Mais surtout, ce qui l'ennuyait, ce n'était pas vraiment de savoir pourquoi ces deux femmes mages se trouvaient dans une zone techno, mais plutôt pourquoi elle semblait toutes les attirer comme des mouches !
« Bon, pour la discrétion, c'est sérieusement rapé, se dit Ferial tout en observant les deux femmes du coin de l'oeil. Que diraient Hewitt si elle voyait ça ? Sûrement que je serais renvoyée sur le champ... ah ah, fail... »


Ferial avait donné son nom à Sélène parce qu'elle croyait naturellement qu'une invocatrice n'aurait jamais entendu parler de Gillingham, et encore moins d'une possible agence gouvernementale secrète appartenant à la cité. Y'avait-il des espions chez les mages ? Se pouvait-il qu'eux aussi estiment nécessaire de se tenir informés de tout ce qui se passe dans les autres castes ? Non !
« Évite de penser à de telles stupidités, se murmurait-elle intérieurement. »


La nouvelle arrivante parla, ce qui fit sortir Ferial de ses pensées.

- Excusez moi... Il est à vous ? demanda-t-elle en désignant le Kanis.
- Euh, pas à moi, mais plutôt à elle, oui, répondit Ferial en pointant du pouce Sélène qui se trouvait juste derrière elle.

Brusquement, le chien jappa énergiquement, faisant sursauter les trois femmes. Il remuait la queue avec frénésie et pointait du bout du nez droit devant lui, une patte relevée. Ferial trouva cela tout à fait mignon et rigolo.

- Je crois qu'il nous invite à le suivre.
- C'est exact, appuya Sélène d'un mouvement polie de tête.
- Bon ! Continuons donc nos commérages en marchant, voulez-vous ?

Les deux autres approuvèrent silencieusement.
« D'accord pour révéler ma véritable identité à Sélène, mais quand même, je ne sais pas pourquoi, je préférerais ne rien dire à cette inconnue qui me semble peut-être recueillir en elle quelques démons intérieurs... Mes intuitions sont toujours infaillibles, et là j'en ai une belle, à son propos, qui me hérisse les poils de la nuque ! »


[HS : il faudra convenir ensemble de ce qui sera dit par la suite... pour éviter quelques incohérences maladroites :3]


Dernière édition par Ferial Grindwell le Dim 27 Juin - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Hayward-Jones

avatar


Messages : 1476
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 35
Localisation : Range Harbor


Age du Personnage : 30ans
Alignement: Neutre Bon
Classe - Fonction: Mage Invocateur
MessageSujet: Re: Catch me if you can !   Sam 26 Juin - 22:23

[H.R.P : Nous allons continuer le RP sans Elinor en vue de son Absence. C'est dommage et j'en suis désolé mais nous voulons pas Bloquer le RP :/ ]

Une mage qui essaie de cacher ses origines ? Pourquoi donc ? Elle avait honte ? Cette jeune fille semblait bien étrange, mais même si elle se grimait, on savait que c'était un mage. En tout cas les mages sauraient que s'en est. Car les possesseur de pouvoirs magiques ont comme une sorte d'aura particulière et les mages sont capable de ressentir ça, d'ailleurs ça me fait toujours bizarre.

Et nous voilà parties à trois, suivant le Kanis.

Mademoiselle Grindwell commença à discuter.


" Mais au fait, mademoiselle, comment vous appellez-vous ? Si nous devons faire un petit bout de route ensemble, autant se présenter, non ?
- Eh bien je suis ... Elinor Ashford. Et vous deux ?
- Je suis Patricia Enwings, mentit Ferial.
- Et moi c'est Sélène Hayward-Jones ... dis-je un peu désespérée."

Mais je remarquai une chose ; Ferial avait menti. Pourquoi ? N'avait-elle pas confiance en Elinor ? Ou bien est-ce qu'elle avait menti elle-même sur son nom ? Devais-je lui faire confiance et continuer à l'aider ? Je commençai à me sentir perdue...

Nous nous engouffrons de plus en plus vers les quartiers nord du Consortium, enfin d'après Mademoiselle Ferial... Moi je ne connais absolument pas le Consortium, mais elle, il semblait que oui... Sans doute y vivait elle depuis un moment.

Soudain Elinor intervint :


" Vous avez un beau specimen de Kanis, Madame Hayward-Jones.
- Mademoiselle... Oui, c'est une des premières créatures que j'ai pu rencontrer lors de ma formation. Mais je ne l'ai pas beaucoup utilisée.
- Vous ne semblez pas avoir une vie passionnante au ton que vous employez, lança Elinor, un peu piquante. Pourtant j'ai entendu dire qu'être invocateur n'était pas de tout repos ... que l'on ne s'ennuyait jamais etc.
- ... "

Je préférais ne pas répondre à cette jeune impertinente. Qu'en savait-elle de ma vie, celle-là ? LA gamine qui n'avait pas encore fini ses études et qui n'avait sans doute pas parcouru la terre des invocations et encore moins autant que moi ! Certes, ces derniers temps je ne vivais pas de grandes aventure ou ne connaissais pas de vies sympa... Et alors ? Ce n'était pas ma faute si la vie avait décidé de s'acharner sur moi...

" Dites donc, Mademoiselle Ashford, vous êtes bien désagréable envers les inconnus... dit Mademoiselle Grindwell en fronçant les sourcils.
- Oh... je suis désolée... Mais on s'ennuie... Je voulais faire la discussion et je n'ai pas fait attention à mes paroles. Excusez-moi. "

Je décidai enfin à répondre.

" Ce n'est rien... J'ai l'habitude... On va dire. Mais si vous vous ennuyez tant... rien ne vous empêche de partir. "

Elinor sembla prendre la mouche et s'arrêta.

" Oh mais bien sur ! D'ailleurs je vais le faire ! AU revoir ! s'écria-elle en partant dans l'autre sens.

Et nous voilà revenu à deux... J'avoue que je n'avais pas bien compris tout ce qui s'était passé mais j'avais envie de répondre à cette jeune impertinente... et puis... J'avoue que c'était amusant...
Revenir en haut Aller en bas
Ferial Grindwell

avatar


Messages : 231
Date d'inscription : 11/01/2010
Age : 27


Age du Personnage : 21 ans
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Technologue - intermédiaire/agent secret
MessageSujet: Re: Catch me if you can !   Sam 31 Juil - 16:27

Dès le premier coup d’œil, Ferial avait deviné qu’Elinor n’était pas n’importe qui. Une mage déguisée en technopolitaine… ça ne courait pas les rues. Elle avait certes de l’allure et beaucoup de répondant, mais elle n’avait pas l’air de se rendre vraiment compte de la situation. Une traque n’avait rien d’un jeu, cependant elle ne pouvait en deviner l’enjeu réel. La jeune agent lui accordait donc de dire tout ce qu’elle voulait, du moment qu’elle ne posait pas des questions trop… directes.
Malgré cette considération, il arriva un moment où la tension entre les deux mages du trio augmenta nettement. Ferial se tint un peu en retrait et écoutait quand même avec attention leur discussion. Jusqu’au moment où les paroles d’Elinor devinrent plus arrogantes qu’à l’accoutumée.


- Vous ne semblez pas avoir une vie passionnante au ton que vous employez, lança Elinor, un peu piquante. Pourtant j'ai entendu dire qu'être invocateur n'était pas de tout repos ... que l'on ne s'ennuyait jamais etc.
- ...
- Dites donc, Mademoiselle Ashford, vous êtes bien désagréable envers les inconnus... dit Ferial en fronçant les sourcils.

Le ton montait immanquablement. La réponse d’Elinor ne plut guère à Sélène, qui finit par sortir une réplique bien plus acide. Le pouvoir des mots est parfois aussi puissant qu’un sort magique, estimait Ferial tout en regardant Elinor faire volte-face, piquée au vif. La mage disparue aussi vite qu’elle était apparue. On ne saurait rien de plus sur elle, mais peut-être était-ce mieux, car après tout, l’habit ne fait pas le moine, surtout dans son cas. Que cherchait-elle à faire en se cachant derrière des vêtements qui n’étaient pas de sa classe ? Un secret dont Ferial n’aurait jamais le moindre indice, à part si elle venait à s’intéresser à cette jeune femme un peu plus tard…

Après un arrêt pensif, la petite brune se tourna vers Sélène et d’un mouvement de tête fort clair, elle indiqua qu’elles feraient bien de continuer leur route. Le Kanis s’était déjà bien avancé et elles ne pouvaient plus le voir dans les ruelles sombres du Consortium. Son pelage rouge vif n’était plus assez voyant pour qu’elles puissent le repérer, car certainement avait-il tourné au coin d’une autre rue. En plus du fait qu’elle pouvait le confondre avec les cheveux de l’autre…
Ferial soupira. Cela commençait sérieusement à la peser de filer un fantôme. D’autant que, si ça se trouvait, il ne lui dirait jamais rien de plus que ce qu’elle savait déjà…
Un couinement inquiétant s’éleva soudain, mettant tous les sens de la brunette en alerte. D’un pas vif, suivie de près par Sélène, elle se dirigea vers l’origine du bruit.


- Ça ne peut être que le Kanis, dit la grande mage en serrant ses mains contre son cœur. Il s’est passé quelque chose de grave.
- Ne vous en faites pas, je suis certaine que votre… chien a pu se protéger d’une attaque, si jamais il y en a eu une.
- Ce n’est pas une chimère faite pour le combat, mais il est vrai qu’elle sait se défendre quand elle se sent en danger.

Leur déplacement se fit le plus discret possible. Peut-être que le Kanis avait réussi à attraper ce Kedran, qui sait ? Cependant Ferial ne croyait pas vraiment en ce genre de miracle. Elle constata que sa théorie tombait bien évidemment à l’eau lorsqu’elles arrivèrent devant le chien rouge, dans une petite venelle sombre car il y avait un passage juste au-dessus. L’animal avait une patte coincée dans un trou qui devait donner sur les égouts. En l’entendant gémir, Sélène se hâta auprès de lui pour l’aider à s’extirper de là. Dès que ce fut fait, la créature du Nexos disparut dans un halo coloré. Son travail était désormais achevé.

- J’ai comme l’impression que c’est l’homme que vous recherchez qui a mis le Kanis dans une si mauvaise situation. Il devait être près du but quand le scélérat a pensé qu’un endroit aussi peu éclairé le déboussolerait sans doute. Les Kanis ont une assez mauvaise vision.
- C’est tout à fait son genre, répondit Ferial, mais je ne garantirai pas qu’un tel malfrat puisse connaître le point faible d’une chimère du Nexos. Ou alors il a compté sur une intuition, ou bien encore… la chance.
- Certes, mais dans tous les cas, c’était un piège indirect. Je ferais attention, si j’étais vous. Il semblerait que cet homme attire le mauvais sort sur tous ceux qui osent l’ennuyer.

Ferial se permit un petit sourire désabusé.

- Je crois surtout que le malheur vient de bien plus haut.

**

Quelques minutes plus tard, les deux femmes étaient revenues là où elles s’étaient rencontrées la première fois. Quelques rayons de soleil réchauffaient l’air et recouvraient une bonne partie du quartier de sa lumière bienfaitrice. Sélène allait repartir quand elle se retourna pour dire une dernière chose à Ferial.

- Je suis sincèrement désolée de n’avoir pas pu plus vous aider. J’espère que la prochaine fois que nous nous rencontrerons, mes dons vous seront plus utiles.
- Ils l’ont déjà été bien assez, croyez-moi. Grâce à cette rencontre je me suis rendue compte que je perdais mon temps à poursuivre quelqu’un alors que je pouvais me diriger vers une autre piste bien plus intéressante. Je vous remercie.

Elles se serrèrent la main avec chaleur. Sélène eut ensuite un sourire que la jeune agent trouva fort agréable, et qu’elle n’avait pas cru possible de voir au vue de la détresse apparente de la mage. Leur petite aventure n’aura pas été une perte de temps, mais une rencontre enrichissante que Ferial n’oublierait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Catch me if you can !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Catch me if you can !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Consortium :: Secteur marchand-
Sauter vers: