AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oldboy et Scarface III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaraon C. Wright

avatar


Messages : 190
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 20
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technologue-Mercenaire
MessageSujet: Oldboy et Scarface III   Mar 22 Juin - 1:18

L’immeuble était petit, d’un style art déco médiocre et d’une propreté extérieure douteuse qui laissait deviner l’état de l’intérieur. Quelques filles traînaient sur les marches du parvis, toutes visiblement de la « profession ». Sans prêter attention à leur cinéma l’Octantin passa dans le hall d’entrée et commença à gravir les marches de l’escalier de secours (comme souvent dans cette partie de la ville les ascenseur connaissaient quelques…difficultés).

« Hey le grand brun! Pour toi jferais bien un ptit effort de tarif… »
La voix éraillée de la prostituée et l’absence de Lowell à sa suite l’arrêtèrent dans son ascension. Il soupira et se retourna. Une grande rousse décharnée aux jarretières rapiécées se tenait à quelques centimètres d’un Lowell grognon, les sourcils plus violemment froncés que jamais.
« Lâche-le Cathy, Arsehole! On n’est pas là pour ça…
- Keep quite BlackSnow…j’essaye juste de faire mon travail…
- Va lfaire ailleurs putaaain… »

La rousse lui jeta un regard haineux qui coula en œillade provocante vers Lowell, puis s’éloigna en maugréant. Les filles s’étaient maintenant regroupées à l’entrée et pestaient méchamment à l’encontre du jeune homme. Mais Aaraon n’était pas d’humeur à engager un combat avec les rombières du consortium, combat dont on sortait rarement indemne lorsqu’on y entrait en pleine forme…alors en l’occurrence c’était risquer beaucoup pour pas grand-chose. Il s’enfonça rapidement dans un couloir de l'étage, suivi d’un Lowell silencieux et d’une pâleur inquiétante.
Une jeune femme en nuisette émergea d’une des portes de la coursive, franchement dépeigné, un militaire dépenaillé au bras. Elle souri largement à la vue du jeune homme et congédiât rapidement son client.
« BlackSnow !
- Hey! false brunette !
- Qu’es-ce tu fais là blondy? »

Aaraon désigna d’un mouvement de tête le trappeur qui se tenait en retrait. La jeune femme fixa les deux hommes puis leur indiqua d’un geste de la main la porte de son appartement. Un trois pièces sordide qui sentait l’amour pour pas cher. La prostituée referma la porte derrière eux et questionna :

« - Alors ?
- J’ai juste besoin de rester ici une nuit, lui c’est un ami, il vient de la NSR…
- Oh…jvois.
- Et des infos aussi...
- Humpf…Ouais enfin ça, depuis que Jeff est parti tsais…
- Je sais que t’as toujours les oreilles où il faut. T’as encore de la cam ? »
Elle jeta un coup d’œil suspicieux à Lowell que l’Octantin balaya d’un geste de la main, concluant laconiquement :
« - T’inquiète.
- Mouaais…Ça dépends t’veux quoi ? Pourquoi tu demandes pô à Russel ?
- Parce qu’il vend que de la merde. De la C, minimum de coupage.
- Combien…
- Tout cque t’as.
- Ben mon salop… »

La jeune femme se leva et déplaça une pile de boite sur l’un de ses étagères, dégageant un coffret qu’elle ouvrit avec précaution. Elle en sorti une demi douzaine de sachet de taille moyenne qu’elle rangea dans un petit sac, avant de le tendre à l’Octantin.
« - 70g à 4000…Parce que c’est toi.
-Hum… »
Aaraon fouilla rapidement dans son sac et posa une poignée de billet sur la table de chevet de la prostituée. Puis il se tourna vers Lowell qui fixait obstinément le sol, sourd à ce qui l’entourait.
« Donc lui c’est Lowell…Lowell euh jte présente Mélanie… voilà quoi.
- Enchanté. Grogna le trappeur.
- Euh ouais moi aussi…
- Suuuper. Sinon le gosse va bien ?
- Comme il peut…Normalement j’avais encore un tour c’soir mais là avec c’que tu m’as pris… Vous pouvez dormir dans sa chambre hein, il est sage stun bon mioche qui chouine pas, ça. Pour tes infos, on voit ça demain c’est mieux quand c’est que y’a de la lumière pour réfléchir et zavez pas l’air en forme…
- Jsais pas…Lowell ?
- Comme tu veux.
- Bon… »

Il traversa la petite chambre, ouvrit délicatement la porte de la pièce du fond. Un petit garçon était endormi sur un lit en désordre. L’octantin souri légèrement, puis fit signe à Lowell de le suivre et de l’aider à étaler par terre un lourd matelas plaqué contre le mur. Puis il posa silencieusement ses affaires dans un coin, retira sa veste, se calla sur le matelas et aligna un rail de poudre sur le dos de sa main.
Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Lowell Marvin

avatar


Messages : 621
Date d'inscription : 03/10/2009
Age : 36
Localisation : Range Harbor - Citadelle


Age du Personnage : 30 ans
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technopolitain-Technologue
MessageSujet: Re: Oldboy et Scarface III   Mer 23 Juin - 0:46

Les femmes... Ces femmes en particulier.
Péripatéticienne, Prostitués, Femme de Joie, Putes.
Lowell n'aimait pas ce dernier mot : "pute". Trop vulgaire pour une profession pourtant malheureusement trop répandu, trop cru pour le plus vieux boulot du monde... Trop cruel pour le métier qu'avait jadis pratiqué sa femme.
Rien que le mot remuait en lui le couteau encore inséré dans sa plaie. Cette plaie qui commençait à s'infecter à présent. Qu'y pouvait-il ? Il avait échappé au monde, aux joies, aux femmes en restant terré au milieu de nul part. A présent il était revenu en ville, au milieu d'autres personnes et ...au milieu d'elles.
Secrètement, il en voulait à Aaraon. C'était stupide et il le savait, c'était puéril et il en était conscient : l'octantin n'était pas au courant, comment aurait-il pu l'être ?
Il ne pouvait pas s'en empêcher et tirait une mine boudeuse qui n'était autre que la démonstration de son mécontentement. Et il restait silencieux, preuve de sa rancune. Finalement ce n'était autre qu'une vengeance involontaire, pour punir Lowell d'avoir énoncer son déménagement.
Il était donc silencieux face à Aaraon et il n'osait parler devant elles.

Ainsi se retrouvait-il à assister à des négociations dont il ne voulait pas entendre parlé. Il ne voulait pas voir Aaraon sortir des liasses de billets pour se procurer ce qui lui manquait (surtout après la remarque comme quoi se balader avec de l'argent c'était comme se faire voler par la mafia ou autre). Il ne voulait pas rabaisser encore l'estime qu'il avait pour lui en se disant que cet argent aurait pu servir à bien d'autres choses, pour lui et son frère... Pour qu'il puisse vivre mieux. A vrai dire, il ne voulait pas y attacher d'importance... Ce n'était pas à lui de faire la moral... Il n'avait rien à faire là-dedans.
Et impuissant, il scruta le sol, appuyé contre le mur, les bras croisés, sourd à tout ce qu'il se passait et attendant le moment où on lui adresserait la parole. Ce fut le cas, assez rapidement. Il mit juste un petit instant pour réaliser que c'était fini.
"Enchanté". Un mot de politesse pour leur hôtesse. Il ne lui devait rien d'autre.
Il suivit Aaraon dans la chambre, évita soigneusement de tourner le regard vers l'enfant endormi et aida l'octantin à étaler le matelas par terre. Pendant que Aaraon s'occupait à palier au manque, Lowell, lui, s'était déjà allongé dans un coin. Il avait juste prit la peine d'enlever son manteau et ses bottes et avait déjà fermé les yeux, cherchant le sommeil.
L'affaire de son jeune compagnon avait eut pour mérite de faire un sorte que leur hôtesse n'eut pas à vendre son corps cette nuit là. C'était le seul bon point d'une journée chargée en mauvais points.



Il eut droit à quelques heures de sommeil profond et réparateurs... Pas assez à son goût. Il chercha en vain à se rendormir et abandonna cette peine perdu bien assez vite, observant le plafond d'un air vague et inerte.
Puis, comme ce plafond n'avait rien de spécial, il se leva, une terrible envie d'aller fumer une clope ... Et de boire. "Chacun son vice" se dit-il en traversant la pièce d'un pas silencieux, sa flasque à la main.
Il sortit sans le moindre bruit. Il lui suffisait juste de rester sur le pallier, pas la peine d'aller plus loin : il avait pas vraiment envie de se perdre dans Consortium en pleine nuit.
"Bah tiens qui v'là " s'éleva la voix d'une des prostitués resté dans la cage d'escalier. Lowell tourna vaguement les yeux vers la fille qui l'avait accosté à leur arrivé et s'assit tranquillement contre l'encadrement de la porte.
"T'as lâché Blacksnow pour te payer du bon temps ? L'offre tient toujours l'grand brun " enchaina-t-elle pendant que le trappeur buvait une gorgé d'alcool. Après quelques instants de silence durant lesquels il fini ses gorgées, referma sa flasque et planta une clope au bec, il fouilla dans sa poche, fit découvrir son porte-monnaie, le faisant balancer mollement dans les airs.



" No money for you girl" Il tourna la tête, regarda la prostitué d'un air neutre et traduisit " pas d'argent "
C'était pas la peine de chercher des excuses bidons et argumenter était inutile. " Je suis marié " ça ne marchait pas, même si on montrait l'alliance, des hommes mariés qui venaient quand même au bordel c'était bien trop courant. Non, il fallait aller droit au but : pas d'argent, pas de prostitution. Lowell le savait bien et le fait de ne pas avoir rempli son portefeuille tombait à point nommé comme une preuve à sa parole. Faut bien profiter de toutes les situations non ?
Il rangea son portefeuille dans sa poche et en sorti un briquet, allumant sa cigarette
"Perds pas ton temps avec moi, un gars fauché ça n'a jamais rien apporté de bon"
La femme souri
" T'es un drôle de gars toi " Dit-elle enfin en s'éloignant, laissant un Lowell qui esquissa un léger sourire en appuyant la tête contre l'encadrement de la porte. Attendant patiemment que le jour se lève.

Les femmes, Ces femmes en particulier...
Péripatéticienne, Prostitués, Femme de Joie ... Oui, de joie.
Elles l'ont toujours fait sourire ...


Suite là !


Dernière édition par Lowell Marvin le Sam 20 Nov - 5:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaraon C. Wright

avatar


Messages : 190
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 20
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technologue-Mercenaire
MessageSujet: Re: Oldboy et Scarface III   Mar 20 Juil - 1:14

Le petit garçon s’éveilla lentement dans un rayon de lumière, se frottant les yeux avec application, puis tourna un visage surpris vers le mercenaire. Un large sourire s’étala sur le petit visage rond au regard noisette et à la chevelure sombre.
« - Eyryon !
- Wassup Mikele ? »
L’enfant s’accrocha en riant au cou du mercenaire, puis se détacha et couru dans la pièce voisine en appelant sa mère à force cris comme pour lui annoncer l’arrivée d’Aaraon.
Mélanie…Il l’avait rencontré sur le ferry qui l’avait amené à Astray. Une voleuse à la tire, fille de joie du dimanche et dealeuse occasionnelle. Un oiseau du malheur, comme lui. Une victime de la NSR comme tant d’autres. A l’époque Mikele n’avait pas deux ans…Un enfant sans père, ou plutôt l’enfant de nombreux pères potentiels, l’enfant de tout le monde et de personne.
Le garçonnet fit de nouveau irruption dans la pièce, s’asseyant au côté de l’Octantin :
« Maman elle dit que tu restes pas…
- C’est vrai.
- Tu vas où cette fois ?
- …ailleurs.
- Tu reviens après ?
- Peut être…
- Tu reviens vite alors ! »
Aaraon esquissa un léger sourire puis effectua quelques tours de passe-passe sous le regard éblouis de l’enfant, attendant que Lowell daigne faire sa réapparition. Quelques minutes plus tard le trappeur traversait la chambre, l’œil cernée mais la mine moins sombre qu’a l’accoutumé… Les filles l’avaient-elles déridé gratuitement? Il souleva un sceptique sourcil puis décida de ne plus s’y intéresser, rassemblant ses affaires pour le départ.

Adieu Mikele, adieu Mélanie. Adieu souvenirs. Au revoir William.
La poudre blanche et l’oubli.

***

La planque était en bon état. Un peu poussiéreuse, certes, mais fonctionnelle. Une simple chambre sous les mansardes, un lavabo et des commodités… Le but n’était pas d’y vivre, simplement d’y dormir. Lowell fronça violemment les sourcils (si, si, il peut faire pire que d’habitude) à la vue de l’endroit et commença à fouiller dans la pochette d’argent, qu’il avait retiré quelques heures plus tôt dans la matinée, comme pour se consoler et oublier la vétusté de l’endroit. Aaraon déplia le plan de Range Harbor sur le plancher et désigna du doigt à Lowell les zones où avait sévi l’homme recherché.
« C’est un putain de parcours maty… et je crois que le BAI est sur l’affaire avec un type qui prétendait s’appeler Deart…enfin un truc qui sent pas bon….fait attention à tes fesses ! »
Puis il réajusta son sac sur son épaule et se dirigea vers la sortie en jetant au passage un double des clés à Lowell.
« Faut que je bouge, j’ai un boulo qui urge à faire…après je pourrais t’aider autant que tu veux…en attendant fait gaffe à ta peau ! Je devrais être de retour dans la soirée…et j’espère que toi aussi. »


Suite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Oldboy et Scarface III   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oldboy et Scarface III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Consortium :: Secteur marchand-
Sauter vers: