AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maître Corbeau, sur un arbre perché...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vassili Liekaterinev

avatar


Messages : 601
Date d'inscription : 09/06/2010


Age du Personnage : 41
Alignement: Loyal Mauvais
Classe - Fonction: Technologue - Mafieux
MessageSujet: Maître Corbeau, sur un arbre perché...   Sam 7 Aoû - 2:30

[ hrp: Dans les épisodes précédents :
Pourquoi du comment:ici et ici
Pendant ce temps:
Et juste après ceci
]

Vassili retourna le calibre et contrôla l’état de la culasse. Impeccable, bien entendu. Il glissa le Stechkin dans son holster, réajusta sa cravate et se tourna vers les mercenaires. Une demi douzaine d’homme et son bras droit, Xiao. Il s’agissait de ne pas prendre la cible à la légère, traiter avec l’armée était toujours difficile.
« Mes enfants c’est aujourd’hui un jour très particulier…Nous partons à la chasse à l’officier. Mais pas n’importe quel officier… Xarran, du Zénith !
- Rebus d’une armée de minable.»
Xiao arma son fusil et le jeta sur son épaule, l’air sceptique comme à son habitude. C’était une femme immense et sévère, un ancien officier de l’armée régulière du Siam, le crâne rasé et ses yeux bridés dissimulés sous d’épaisses lunettes de soleil rondes. Vassili n’avait conservé qu’un vague souvenir de leur rencontre, la seule chose demeurant était la confiance réciproque qu’ils se vouaient depuis. Il détourna son regard et lança au parterre de borsalinos :
« Deux par l’escalier de secours qui restent en plan dans le couloir, les autres avec moi. Et je veux de l’ordre cette fois… »

***
Troisième étage, porte de gauche.
La planque des Xarran n’avait pas été des plus simples à trouver. Phaera avait méticuleusement effacé toutes traces de sa présence dans ses appartements et c’est en faisant chanter un officier du RHAF que Daniel avait déniché l’adresse où elle était le plus susceptible de se terrer.
« Faites moi sauter tout ça » Grogna Xiao en désignant du pouce la fermeture informatisé de l’appartement.
La serrure céda dans un discret claquement bientôt suivit du vacarme d’un violent coup de pied dans le battant. Arme au point le groupe pénétra dans le hall. Silence. L’appartement était éclairé, une légère odeur de parfum et de fumée chaude de cigarette flottant dans l’air.

« C’est pas un peu fini la divine contemplation !? Trouvez moi cette conne! Et… »
Un bruit de balle étouffée. Le premier des hommes s’effondre en gémissant, cédant la place à une jeune femme à la peau sombre et aux cheveux blancs, se jetant dans la mêlée comme une furie. Elle tire dans le tas, sans distinction, essayant d’atteindre la porte. Un autre borsalino s’écroule. Xiao se jette sur la jeune elfe, lui assénant un violent coup de point au visage. La fille s’effondre, le nez en sang, mais se relève aussitôt après avoir troqué son calibre contre un couteau cranté…Que la lourde poigne de la néféris retourne contre son propre flanc. Sous l’œil blasé de Vassili qui soupire :
« Mais quel bordel…Daphnée Xarran je suppose ?
- Si vous êtes des envoyés de Seth Liekaterinev…Je vous promets les pires emmerdes avec mes supérieurs! Lâchez-moi !
- Liekaterinev oui, Seth…non. Posez votre arme et gardez vos mains en évidence, ou je vous descends. Xiao, lâche la jeune femme tu veux ? »

***

« Je résume…Nous allons attendre gentiment que votre sœur rentre, ce qu’elle ne devrait pas tarder à faire suite au message que nous lui avons envoyé avec votre téléphone. Bien sûr je compte sur vous pour rester sage, comme une gentille fille bien élevée…Et si tout se passe bien j’envisagerais de vous détacher sans vous couper un bras au passage et tacherais d’oublier les deux macchabées dans le couloir. C’est clair ?
- Vous allez le payer très cher…
- Ma chérie, je n’ai pas de limite de crédit.
- Connard…
- Ecoute, un coup de téléphone et toi et l’autre pute irez faire les gendarmettes sur les Docks. Ferme ta gueule. »

Il s’assit négligemment dans le canapé du salon, jeta un coup d’œil amusé à la militaire ligotée devant son ordinateur, puis se servit un verre du bourbon qui trônait sur la table basse. S’il y avait une chose à reconnaître c’est que ces deux femmes, non contente d’aimer les jeux dangereux, avaient un certain goût pour la décoration. Leur « planque » tenait plus de la chambre d’hôtel grand standing que de la piaule merdique. Vassili se remémora la soirée d’hommage militaire où ils avaient rencontrés Phaera. Vladimir s’était irrémédiablement senti floué lorsque la jeune femme était repartie au bras de Seth, le souvenir était délectable. Il se demanda un instant ce qui avait pu occasionner entre eux un jeu aussi cruel que celui de ce Corbeau…ce qui avait pu pousser cette pilote de renom à se perdre dans les confins malfamés de Range Harbor pour mettre la main sur Ambre. Les elfes noires étaient décidément d’une nature… fatigante.

« Patron… un taxi vient de se garer devant l’immeuble. C’est elle. »
Il porta une dernière fois la cigarette à sa bouche, puis écrasa le mégot sur le talon de sa chaussure.
Revenir en haut Aller en bas
Phaera.A Xarran

avatar


Messages : 647
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 25
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Militaire, Pilote d'avion de chasse sur le Zenith
MessageSujet: Re: Maître Corbeau, sur un arbre perché...   Dim 8 Aoû - 2:37

La soirée chez Ambre s'était passé comme il le fallait. Phaera avait bien bu et c'était enfin divertit comme il se doit. Cela faisait quelques jours déjà qu'elle n'avait pas eu cette sensation de légèreté.

Elle se dirigea vers la porte de sortie en remerciant son ôte. Celle-ci avait appeler un taxi qui arriva au moment même ou Phaera sorti de la résidence. Elle monta, fit un dernier signe de salut puis le véhicule démarra.

« Direction consortium, appartement C25 de résidentiel district SVP »

Le taxi pris la première à droite ou s'en suivit un voyage d'environ vingt minute. Elle en profita pour allumer son cellphone et vérifier si sa sœur avait trouvé des informations supplémentaires au sujet de leur cible.

De Shillien à Aeris :

Solution trouvé, rejoint moi vite

Bizarre... Vraiment... Daphné n'avait pas pour habitude d'envoyer un message avec si peu d'information, encore moins sans le protocole militaire.

Le véhicule arriva enfin sous le grand immeuble ou se trouvait l'appartement occuper par les deux sœur. Trop de lumière, si Daphné était seul, leur base QG ne serait pas aussi visible et les stores aurait était fermer.

La rue était vide et un étrange silence régnait.



Elle paya le chauffeur puis sortit du véhicule.
Bras armé, Sens en éveil, oreille en retrait...
Elle s'avança d'un pas lent et légers (quoiqu'un peu hasardeux vu l'alcool qu'elle à ingurgité)vers l'entrée du bâtiment. *Clap, clap, clap*. Seul le bruit de ses talons résonnaient dans la rue. Le « clic » magnétique de la porte du hall se fit entendre au contacte de la clef. Elle jeta un œil à travers la vitre afin de s'assurer de la tranquillité des lieux. Enfin elle entra dans le hall.

L'elfe effleura l'interrupteur qui éclaira la pièce. Elle se dirigea vers l'ascenseur. 3. L'ascenseur fit une monté rapide. *Bip*. La porte s'ouvrit.

Trace de sang...

Un homme ou quelque chose ressemblant à un homme, puisqu'à son contacte elle cru sentir la présence d'une poitrine féminine, lui bondit dessus. L'elfe s'écarta et réussi à se dégager grâce à la souplesse de son corp.

Coup de talon, le géant esquiva et écrasa son crâne contre l'épaule de Phaera, qui soit dis en passant du se faire mal sur l'épaulette en Métal. Phaera s'écroula au sol et tenta un coup latérale en direction des cote de son agresseur. Touché ! Ou plutôt parer... Aussitôt une force incroyable lui saisit la cheville, elle sentit son corp s'élever puis s'écraser contre le sol ...



Elle put voir de plus prêt le visage de la « chose femelle » qui tentait de l'écraser de tout son poids, elle pensa aussitôt à un transsexuelle puis se dégagea, de façon hasardeuse, horrifié par les traits tirer de son visage dans l'effort . En se relevant le talon de sa botte cassa lui faisant perdre l'équilibre, une main titanesque la saisie à la gorge puis la plaqua contre un mur.
...
Phaera vit un flash blanc puis noir et enfin une image flou. Elle put distinguer quelques hommes armée et sa sœur ligoter dans leur appartement, enfin elle finit par s'avouer vaincue.
Elle lâcha prise, montrant que la vie de sa sœur était plus important que son honneur.


Applaudissent …

Un homme d'un âge moyen s'avança en applaudissent dans la pièce, il avait cet air à la Seth notamment dans sa façon de parler et de sourire, les méthodes n'avait pas l'air différente de même que les armes... Peut-être la famille ...

"Quelle belle entrée en matière! Ce fut très distrayant. Je vous en prie capitaine, asseyez-vous...

-Et que me vaut le plaisir de votre visite... Monsieur ? Ha !Et votre guenon pourrait me lâche la gorge ? La position n'est pas très confortable..."
Revenir en haut Aller en bas
Vassili Liekaterinev

avatar


Messages : 601
Date d'inscription : 09/06/2010


Age du Personnage : 41
Alignement: Loyal Mauvais
Classe - Fonction: Technologue - Mafieux
MessageSujet: Re: Maître Corbeau, sur un arbre perché...   Jeu 12 Aoû - 16:23

« Et que me vaut le plaisir de votre visite... Monsieur ? Ha !Et votre guenon pourrait me lâcher la gorge ? La position n'est pas très confortable… Ordonna la jeune femme avec morgue en fixant Vassili qui demanda, sardonique :
- Commandant auriez vous l’amabilité de relâcher un tant inné le capitaine ?
- Négatif, je doute de sa capacité à se tenir tranquille. Répliqua Xiao, lâchant le cou de la jeune femme et changeant sa prise en clef de bras.
- Navré capitaine…Nous avons tous deux de lourds antécédents aux archipels…vous comprendrez que notre confiance envers un soldat en provenance de l’EUCY , même officier, ne soit pas des plus développées.
- Qu'es-ce que tu me veux !?
- Ha ha ha…


A ces mots Xiao, maintenant toujours la militaire, la força à s’assoire sur un tabouret non loin de sa sœur. Le silence pesait lourdement dans le petit salon. Vassili traversa la pièce, parfaitement à son aise dans cette atmosphère qui s’alourdissait de seconde en seconde, se servit un nouveau verre de bourbon et se laissa tomber dans le fauteuil. Bras sur l’accoudoir, jambes croisées, il fit un évasif geste à l’adresse de ses captives :

« Je ne vous offre pas un verre, vos mains ont l’air prises et vous semblez déjà relativement…imbibée.
-… »

L’un des hommes, qui s’était emparé de l’appareil photo de la jeune femme, tirait la pellicule à l’extérieure révélant plusieurs négatifs de clichés d’Ambre Sevastianev et de Seth. Du beau travail, discret, efficace…Pratiquement aussi bien fait que s’il s’en était occupé lui-même. Il siffla discrètement en prenant un faux air impressionné et adressa un large sourire à Phaera.

« Intéressant…Eviter l’usage des numériques, les enveloppes sans la moindre emprunte…que vous faisiez disposer par des personnes aléatoirement choisi…Toujours là où il ne s’attendait pas à les trouver…Parfaitement intraçable et d’une redoutable efficacité. Pour un peu je vous pardonnerais presque d’être venu me faire chier…
- J’ai du mal à situer le rapport entr’vous et mon affaire privée avec Seth…
- Et bien disons…Qu’il n’était pas le seul à rechercher son ex…Et que la disparition d’Ambre dans la nature m’arrangeait bien. Vladimir, je crois que vous le connaissez, en devenait d’autant plus sénile et Seth se comportait avec une violence et une radicalité redoutables… Malheureusement votre petit jeu l’a rendu flasque et imbécile…Et même si sa paranoïa était des plus amusantes il s’agit de ne pas abuser des bonnes choses.
- Je vois…Mais j’ai un compte à régler…
- Et je le conçois tout à fait…Mais j’aimerais que vous ayez la correction de me faire un rapport détaillé sur ce que vous avez appris en espionnant mon fils et comment et pourquoi un officier de l’armée de l’air en est arrivé à rechercher la Sevastianev…
- Ça t’regarde pas…»

Vassili afficha un instant un air vaguement dubitatif. Il n’était pas à l’avantage de la jeune femme de refuser de répondre à ses questions…Et celles-ci n’avaient rien d’outrageusement top-secret…Sans doute encore une sale manie d’elfe noire...Ou l'effet de l'alcool. Il soupira, posa son verre sur la table basse et se leva. S’approchant de Daphnée, qui se tenait prudemment en dehors de la discussion, il saisit la lampe de bureau qui trônait sur la table d’ordinateur.

« Et c’est là que tu me balances ton matricule, c’est ça ?
- Phaera Xarran, 0503232 , capitaine de l’escadron Aeris. »

Il haussa les épaules, calla la lampe dans sa main et frappa violemment Daphnée qui fermait les yeux en prévision de l’impact. Le coup projeta la jeune femme sonnée au sol. Il s’accroupit près d’elle, détacha ses mains, et saisi l’un de ses doigts entre son pouce et son index.

« Et donc ?
- Phaera Xarran, 0503232 , capitaine de l’escadron Aeris. »

Il appuya brusquement sur le doigt de Daphnée, qui céda dans un sombre craquement.
Revenir en haut Aller en bas
Phaera.A Xarran

avatar


Messages : 647
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 25
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Militaire, Pilote d'avion de chasse sur le Zenith
MessageSujet: Re: Maître Corbeau, sur un arbre perché...   Ven 13 Aoû - 1:12

Les mots de vassili tournaient sans cesse dans sa tête, Profondément blessée et humiliée, elle repensait au « race inférieur » que lui avait jeté l'homme. Si l'autre guenon ne la retenait, il y a bien longtemps qu'elle lui aurait encastré son point dans la figure.

Crac...
Elle sorti de ses pensées entendant un second craquement d'os. Puis le cri de sa sœur qui, encore sonnée ne comprenait pas ce qu'il se passait. Vassili se montrait de plus en plus impatient :

" Alors ?
- Phaera Xarran, 0503232 , capitaine de l’escadron Aeris., l'homme attrapa un nouveau doigt. Tout ceci n'est qu'une histoire de vengeance, rien de très intéressant pour vous ...
-Allez-y racontez-la, j'apprécie les histoires, je dormirais mieux."

Vassili se redressa et fit signe à ses hommes d'attacher Daphné qui reprenait ses esprits. Daphné ouvrit les yeux lançant un regard rouge chatoyant à son bourreau. Phaera la fixa et lui fit signe de se calmer. Elle décida de coopérer pour le bien des deux jeunes femmes :



« Vous avez là un bon exemple de mes motivations. Si vous croisez ce genre de regard de la part d'un être de notre « race inférieur » comme vous le dites si bien, vous êtes sûr de subir des représailles venant de sa part. Seth m'a menacé avec une arme, de plus il a détruit ma réputation envers Vladimir avec qui j'entretenais de bon rapport. J'ai donc du usée d'une stratégie psychologique, sachant que je ne pourrais pas lui faire de blessure physique à cause de sa garde rapproché, pour lui rendre la pareille. »
- En ce qui concerne Ambre ?
- J'ai simplement joué de mon influence et utilisé certains atout que ma sœur et moi possédons... Vous savez comment les hommes sont facilement manipulable face à certains plaisir ... »



Vassili c'était réinstallé dans le fauteuil, portant a ses lèvres le verre de bourbons. A son expression Phaera avait compris qu'il voulait en savoir plus. Il fallait qu'elle réussisse à lui cacher son entrevu avec ambre tout en lui donnant assez de détails pour que celui-ci puisse croire qu'elle lui avait tout dévoilé.

« Par la suite je l'ai suivit, prenant différent clichés avec l'appareil que votre homme a analysé, j'ai cherché à prendre des photos ou Seth se sentirait impuissant, montrant qu'Ambre vivait heureuse sans lui...

- Ha ha ha...Ce pauvre Seth...Vous pouvez êtres assurée de la réussite de votre petite entreprise. Si j'avais plus de femmes telles que vous à mon service, mes parties de chasse serait plus amusante... Dommage que vous soyez ce que vous êtes ... »

A ces mots Phaera compris que Vassili faisait de nouveau allusion à sa race. Elle encaissa simplement ignorant la provocation et attendit de nouvelles instructions.
Revenir en haut Aller en bas
Vassili Liekaterinev

avatar


Messages : 601
Date d'inscription : 09/06/2010


Age du Personnage : 41
Alignement: Loyal Mauvais
Classe - Fonction: Technologue - Mafieux
MessageSujet: Re: Maître Corbeau, sur un arbre perché...   Jeu 9 Sep - 13:54

L’elfe noire le fixait en silence, son regard glissant de temps à autres vers celui de sa jeune sœur qui tentait de se redresser prudemment. La petite comptine de Phaera tenait plus de la litanie grotesque que de l’information d’importance, somme toute décevant. Il ne savait pas exactement à quoi il s’était attendu…Une embrouille improbable, une situation délicate…Peut être un chantage à la grossesse ou encore un échange houleux de bons principes entre Xarran et Sevastianev. Et finalement, c’était encore une simple saute d’humeur de cet idiot de Seth…
La scène n’était pas difficile à imaginer : Phaera invitée par le vieux qui tenait sa revanche sur Seth, ce dernier se sentant acculé pour une raison que seul son étroit et paranoïaque esprit avait pu concevoir, enfin Kedran et ses bourdes habituelles… La sauce avait mal tournée. Tout simplement.
Vladimir avait donc une détente de retard, comme d’habitude, et n’avait connaissance de rien si ce n’était la dispute de Seth et de l’une de ses maîtresses. Dans cette affaire Phaera n’avait rien d’un agent double mais Seth avait tout d’une andouille. Un jeu cruel de gamins cruels. Cependant qu’un être aussi intelligent que son fils pu être aussi aisé à malmener et à manipuler lui échappait encore…
Il reposa le verre désormais vide sur la table basse et se cala dans le sofa, les bras négligemment étalés sur le dossier.

« Et votre petite entrevue avec Ambre ? Agréable ? »
Phaera tiqua imperceptiblement, la mine assombrie.

« Remettons les choses en place voulez-vous ? Vous avez enquêté avec une ex-militaire, Anya Stadfeld, qui vous a permis de dénicher Ambre. Vous vous êtes ensuite séparées et le soldat Stadfeld s’est habillement dérobé à notre surveillance…En revanche vous n’êtes jamais sorti de son rayon. Changeant régulièrement de point de chute et en bonne élève du Zénith nous avons mis du temps à dénicher la planque de votre sœur…Pour être tout à f ait honnête nous avons même du faire chanter l’un de vos supérieurs ! Résultat vous êtes en observation serrée depuis trois jours et sur écoute depuis deux… »

Il se tût un instant, profitant du petit effet de ses paroles. Les deux sœurs avaient le souffle court et attendaient la suite, sur la défensive. Il se leva lentement, pris son chapeau et passa son manteau. Puis se tourna une dernière fois vers Phaera :

« Je vous remercie de ce si chaleur accueil. Je vous conseil de couper définitivement tout contact avec Ambre Sevastianev et Seth. Le jeu est terminé. Si j’apprends que toi ou ta sœur avez encore collé vos mignons petits culs dans des affaires qui vous dépassent…C’est avec Leonna que vous réglerez vos comptes. Nos familles sont en accords depuis…des années. Et je doute qu’ « Elle » souffre que vous liquidiez tout ça pour tromper votre ennuis…»

Il invita d’un signe de la main ses hommes à le précéder dans le couloir, désertant en quelques secondes l’appartement. Xiao relâcha prudemment la militaire et se joignit aux borsalinos qui recouvraient succinctement les corps de leur camarades avant de les évacuer. Vassili riva une cigarette à ses lèvres et, inclinant légèrement la tête, salua les deux jeunes femmes « Mesdemoiselles… ».
Puis sorti à son tour.



***

Il traversa la route d’un pas alerte, encadré par ses hommes. L’air était tiède et étrangement moins chargé en pollution que d’accoutumé. C’était décidément une belle soirée…
Mais demeurait la question d’Ambre. Ce chancre malheureux qui s’escrimait à sortir de l’oublie…Vassili regrettait amèrement de ne pas l’avoir supprimé lorsqu’il en avait l’occasion, lorsque son grand-père l’avait laissé sortir de sa surveillance. Il regrettait d’avoir laissé courir cette pièce détestable et imprévisible. La supprimer maintenant c’était déclarer ouvertement la guerre à Vladimir…Et bien que l’idée fût séduisante, la conjoncture elle n’était pas idéale.

L’important désormais c’était de garder la fille sous contrôle…
Revenir en haut Aller en bas
Phaera.A Xarran

avatar


Messages : 647
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 25
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Militaire, Pilote d'avion de chasse sur le Zenith
MessageSujet: Re: Maître Corbeau, sur un arbre perché...   Dim 26 Sep - 2:03

Phaera sentit la pression de son bras se relâcher lentement. Une main la poussa délicatement en avant, puis la chinoise s'éloigna hors de portée de ses coups.

« Mesdemoiselles »

Vassili disparut derrière la porte automatique de l'ascenseur. Le moteur de se dernier ronronna à travers les mur de l'immeuble jusqu'à ce qu'il s'arrête au rez de chaussée.

Le souffle de l'elfe redevint peu à peu normale, de même que les battement de son cœur qui commencé a lui donner des douleurs dans la poitrine. Elle s'approcha de sa sœur et la délivra de ses liens.

« Putain d'enfoiré ! »

Daphné s'approcha précipitamment près d'un miroir afin de pouvoir juger d'elle même les dégats provoqués par son agresseur. Ses surcil se froncèrent, puis de rage elle saisit un fusil.

"C'est bon ! Calme toi ! on a perdu laisse tomber, tu vas pas arranger les chose en lui faisant un deuxième trou de balle...

- Il m'a défigurer ! Comment tu veux que j'sorte avec une tête pareil hein ?!

- Laisse tomber j'te dit... Puis t'étais pas meilleur état en rentrant de ta dernière mission... Tiens prend un taxi et va chez ton dernier mec … Calme toi et oubli tout ça."


Phaera ouvrit la commode et sortie une liasse de billet qu'elle tendit à sa sœur. Cette dernière les rejeta en donnant une violente claque dans la main de Phaera.

"Va te faire foutre toi et tes grandes idées ! "

Puis elle jeta violemment son fusil contre le sol manquant de provoquer le tire de l'arme. Phaera s'installa sur le sofa et alluma une cigarette. Elle attentdit patiement que sa soeur se calme avant de reprendre la parole, cette dernière finit par s'affaler dans un fauteuil aprés avoir fait une dizaine de tour de la pièce.



"Tes doigts ça va ?

- Oue... il m'a juste déboiter les articulations, je vais pas laisser trainer ça et j'ai pas envie de faire la queue a l'hosto..."


Elle attrapa ses doigts de son autre main et tira un coup sec. Un bruit sourd venant de sa voix retenti dans la pièce et quelque goutte de sueur apparurent sur son front

"Tu vois trois fois rien une semaine et c'est repartit... dit Daphné satisfaite de sa manipulation.

- Humph...

- C'est tout ce que ça te fais ! Humph ! Tu parle d'une soeur !

- …? Tu veux un bisou magique peut-être ?

- C'est ça fout toi de ma gueule ! La prochaine fois tu te démerdes toi et tes plans foireux !

- Ok … Mais t'avait insister...

- Tss ! j'vais prendre une douche …


En regardant sa sœur s'éloigner Phaera esquissa un léger sourire « elle changera pas » pensa-t-elle.
Si elle aussi pouvait avoir l'esprit aussi simple que sa soeur et ne penser qu'a quelque petit bobo.
Mais sa curiosité la pousser à continuer, le genre de curiosité qui vous font aller trop loin... Sans oublié les problème avec les voisin du au bruit et qux tache rouge sang sur les mur.
Elle se dressa mentalement une liste :
- Changer d'appartement sans se faire suivre
- Trouver d'où venait la fuite
- Essayer de prévenir Ambre sans se faire repérer
- Découvrir le lien entre le protecteur de Seth et sa mère.

Trop fatigué par sa journée et l'alcool ingurgiter dans la soirée, elle finit par s'endormir sans s'en rendre compte.
En sortant de sa douche Daphné apporta une couette et s'endormit contre sa sœur.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Maître Corbeau, sur un arbre perché...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maître Corbeau, sur un arbre perché...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Consortium :: Résidential district-
Sauter vers: