AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Back home, sweetheart...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
J.Lawrence Wright

J.Lawrence Wright


Messages : 57
Date d'inscription : 11/09/2009


Age du Personnage : 17
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Technologue- méchano
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyDim 5 Déc - 16:10

Début

Lawrence bloqua la clef dans le verrou pourris de l’appartement. Il tenta désespérément de la retirer et, perdant tout espoir, écrasa son 42 fillette sur le battant qui céda dans un craquement. Encore un truc de merde à réparer…
L’appartement était sans dessus-dessous…enfin plus que d’habitude quoi! Les meubles étaient renversés, les placards retournés, les papiers dispersés…Bref on avait fouillé leur piaule sans même prendre la peine de rester discret…C’est sans doute leur bidouillage qui avait pété la serrure. Lawrence soupira et jeta son sac (rempli de linge propre et repassé par Angie) par terre. Heureusement qu’ils n’avaient rien de valeur…
Il n’y avait aucun signe de passage de Aaraon, le jeune homme espérait que son frère était encore entier quelque part. Il se remémora le type en borsalino qui l’attendait en bas de chez Angélique…Le genre de mec avec un physique passe-partout qui joue les messagers pour le boss de fin. Bref, ce gars là l’avait assuré qu’il pouvait rentrer chez lui sans danger et lui avait filé une poignée de billet sur l’ongle. Cette affaire c’était vraiment n’importe quoi, et si tout ça avait un lien avec Ambre il fallait qu’elle se démerde pour qu’ils ne leur arrive rien…Après tout ça avait grave l’air d’être de sa faute! Il s’écroula sur le canapé en vraque, ferma les yeux et s’assoupi.

***

Il sorti sans enthousiasme pour aller récupérer Maana qu’ils avaient laissé à la garde du vieux du troisième. Deux types en costume-cravate attendaient dans le couloir, un troisième venait tout juste de sortir de l’appartement d’Ambre. Lawrence avala difficilement sa salive, et tenta de retourner discrètement chez lui. Trop tard.
« Excellent timing, monsieur Wright ! »
La voix était clair et plutôt agréable, le ton n’avait rien d’agressif, et pourtant ces quelques mots prononcés avec un accent qui lui était étranger étaient emplis de menace. Lawrence se figea et se tourna lentement vers le groupe, se préparant à fuir ventre à terre vers l’escalier d’une seconde à l’autre. L’homme qui avait parlé était autrement mieux habillé que ses compères. Law distinguait plus ou moins ses traits fins et plutôt harmonieux, quoi que marqués par l’âge, et surtout ses yeux. D’un bleu glace insoutenable, le regard d’un prédateur. La respiration de l’adolescent s’accéléra, il avait le brusque sentiment que les longs doigts blancs de l’homme allaient se refermer sur sa gorge.
« Nous parlions justement de vous. Je suis certain qu’Ambre attend avec impatience de pouvoir vérifier que vous êtes toujours entier. Cessez de vous inquiéter comme ça, pour le moment plus personne ne vous veut du mal. »
Cet accent…Qui insistait légèrement sur les r, forçait des syllabes qui n’avaient pas lieu de l’être, qui donnait à ces paroles un charme improbable. L’homme fit un geste délié du poignet, renvoyant les deux autres le précéder dans l’escalier. Un fin sourire s’étala sur son visage et il souleva brièvement son chapeau en guise de salut, avant de disparaître à son tour dans le couloir.
Lawrence se laissa glisser le long de la porte en soufflant, avec l’impression étrange d’être passé à 5 millimètres d’un piège à souris géant. Ambre attendait avec impatience hein… Impatience…C’était à cause d’elle toutes ces conneries. Reprenant soudainement du poil de la bête il se mit sur ses pieds et se jeta sur le palier d’en face, tambourinant violemment sur la porte.
« Ambre ! Ouvre moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

Ambre Sevastianev


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 32


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyLun 6 Déc - 0:10

Il était parti...

L'occultiste frissonna, et songea à se laisser aller à une crise de colère, voir si, comme pour Seth, cela la calmerait...
Trois jours.

Elle n'en fit rien et se leva du sofa, tentant en vidant compulsivement un autre verre de gin, d'éliminer son angoisse. Vassili, une vipère qu'elle craignait autant que son fils. La panade, en somme. Revoir Seth, encore. Le repousser, l'ignorer, toujours.
Que pouvait-elle faire d'autre ?
Et avant tout quelle était cette histoire de la faire revenir, à ce moment là, pour cette "affaire" là ? Qu'est-ce qui pouvait bien nécessiter sa présence pour qu'il fasse lui-même le déplacement ?

La tête lui tournait, et un bruit fracassant contre sa porte la fit sursauter et lâcher l'épais verre qui rebondit lourdement, figeant dans sa course les secondes de doute qui animèrent Ambre, avant de voler en éclat à son dernier envol...


"Ambre, ouvre moi !"

*Putain... JL.........*

Posant la main sur son cœur comme si elle avait été sur le point de mourir d'une crise cardiaque, elle avança, blême, et ouvrit la porte sans conviction. Il avait l'air... contrarié. Mais le mot était peut être trop léger. Ceci dit c'était un JL différent du gueulard de d'habitude, son nom qu'il hurlait avait une teinte différente de celle où il voulait simplement lui demander un truc "normal"... Avait-il croisé Vassili ?
Elle déglutit avec difficulté et dit sans facilité :


"Si t'as croisé le... le type... ben..."

La jeune femme constata le couloir délabré et pour autant vide, puis la porte abimée de son appartement derrière lui, elle remarqua leurs affaires complètement éparpillées. Un bordel différent de celui qu'ils laissaient. Sans y réfléchir elle choppa JL par le col dans un sursaut d'humeur et de rage qui n'avait pas le jeune technopolitain pour cible avant de claquer la porte derrière lui.

"Putain me dis pas que..."

Cet instinct qu'avaient les alchimistes formés dès l'enfance à devenir les élites de leur peuple se réveilla. Forcément, Liekaterinev père avait ou allait très certainement faire pression sur Aaraon et son frère, pour mieux qu'elle lui obéisse. Le bâtard. Avant que le jeune homme n'ait pu ouvrir à nouveau son clapet pour gueuler, elle s'assit et prit sa tête dans ses mains.

"Ecoute JL... J'suis désolée, ok... Pour ce qui s'est peut être passé, pour ce qui va se passer, je n'en sais rien. De toute manière d'ici trois jours je me barre, ok ?... Y'aura plus de problème... Y'en aura plus, pour vous... J'suis désolée."

Quelques mois plutôt, elle se croyait intouchable, invulnérable. La solitude était le maître-mot de la réussite de sa fuite de ce monde-là.
Mais elle s'était rapprochée de ces deux crétins...
Et surtout de lui, l'Octantin.

Et alors qu'elle croyait qu'elle fuirait à jamais elle avait été rattrapé par son impétuosité et son égo bien trop mal placé qui lui faisait croire qu'elle était en sécurité, avec eux, avec lui. Cette histoire était terminée avant même qu'elle n'aie commencé, c'était vraiment pitoyable.

Daniel avait raison, elle était prisonnière avec Lui, à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
J.Lawrence Wright

J.Lawrence Wright


Messages : 57
Date d'inscription : 11/09/2009


Age du Personnage : 17
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Technologue- méchano
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyLun 6 Déc - 10:54

L’occultiste était pâle et semblait profondément bouleversée. La colère de Lawrence s’évanouit immédiatement, cédant entièrement la place à la peur violente que cette rencontre avait occasionnée. Ils étaient tous les deux sur le point de paniquer, et la panique n’amenait jamais rien de bon. C’est elle qui déclenchait des mouvements de foules meurtriers dans les usines, elle qui empêchait de se concentrer à temps pour aider les gars qui restaient coincés dans les mines, elle encore qui poussait les flicards à tirer dans la foule des manifestants. Lawrence se concentra, calmant les battements de son cœur et leva un visage provocateur vers l’alchimiste. Il lisait la culpabilité, l’effroi et l’impuissance sur ce joli visage qui paraissait de marbre le reste du temps. Puis ses pensées s’égarèrent de nouveau vers son frère, et vers le type du couloir…Aaraon n’avait aucune chance face à ça. Il vint s’assoire aux côtés de l’alchimiste, et fixa le verre brisé.
« … T’as beaucoup bu ?
- Un peu…
- C’était qui ce mec ? Pourquoi t’as des problèmes avec des types du Consortium hein?! Et pourquoi ils viennent s’en prendre à nous!?
- …
- O-kay…Ambre! J’ai passé plus d’trois semaines à crécher chez la mère d’Angélique, j’ai pas la moindre idée d’où peut bien s’planquer mon frère, et la dernière fois que j’l’ai vu il s’était fait r’faire le portrait façon impressionnisme par un putain de mafieux, qu’il m’a dit ! »

La jeune femme restait silencieuse. Law se leva d’un bon, résistant à l’envie qu’il avait de donner des coups de pieds dans le mobilier, et se mit à tourner à rond. Pas de panique, pas de panique. Le type du couloir était sans doute celui qui avait foutu le boxon chez lui, c’est aussi ce gars qui lui avait refilé plein d’images vertes pour qu’il rentre chez lui sans faire d’histoire. Et comme un gros con, il était rentré…ça aurait pu tout aussi bien être un piège, il aurait pu se prendre une balle entre les deux yeux et crever lamentablement dans ce couloir, comme William quatre années auparavant. En plus les mecs savaient où habitait Angélique, donc elle aussi était en danger… Et puis Aaraon était peut être vraiment mort cette fois!
Pas de panique, pas de panique…. Il fallait se souvenir de sa conversation avec Aaraon. Il avait parlé de police, de mafieux de la Citadelle et de….Septentrion. Merde, l’accent du type, c’était ça! Et elle, Ambre, son nom…c’était quelque chose comme Slava…Sava… Sevastianev!

« Ambre Sevastianev hein, c’est ça ton vrai nom…T’es quoi du coup ? Une espèce d’informateur de la mafia qu’on recherche pour te faire la peau? Et mon frère alors? Pourquoi ils s’en prennent à lui hein!? Et pourquoi moi !!!? »
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

Ambre Sevastianev


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 32


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyLun 6 Déc - 12:16

"- O-kay…Ambre! J’ai passé plus d’trois semaines à crécher chez la mère d’Angélique, j’ai pas la moindre idée d’où peut bien s’planquer mon frère, et la dernière fois que j’l’ai vu il s’était fait r’faire le portrait façon impressionnisme par un putain de mafieux, qu’il m’a dit !"

Jlaw se leva et tourna comme un chien en cage dans l'appartement luxueux de l'Alchimiste qui se décomposait à mesure que le jeune gars semblait se liquéfier... Un putain de mafieux ? Putain... Vassili ?... Seth ???

"Ambre Sevastianev hein, c’est ça ton vrai nom…T’es quoi du coup ? Une espèce d’informateur de la mafia qu’on recherche pour te faire la peau? Et mon frère alors? Pourquoi ils s’en prennent à lui hein!? Et pourquoi moi !!!?"

Pour la première fois depuis longtemps ses yeux s'embuèrent. Le stress, l'angoisse, la sensation d'être quasiment grillé sur tous les plans. C'était loin d'être cool.

"Euh... Putain mais c'est aberrant, cette histoire..."

Tout ça pour ça, tout ça juste pour elle ? Soupirant, elle s'affala dans le sofa en remettant les quelques idées en place. Sevastianev, ça colle à la peau comme nom. Un peu trop.

"Mon grand-père est le PDG d'une des plus grosses industries pharmaceutiques d'Apartadiza, qui a mit un pied au Septemtrion et en Nouvelle Thulé il y a des dizaines d'années également. Une industrie qui a bien vite viré à la mafia, en somme, quand ils se sont alliés aux Liekaterinev. Tu sais ce que c'est, plus il y a d'argent à brasser, plus il y a de dangers pour le PDG, plus il y a donc d'illégalité, d'argent sale à blanchir, de gens à éliminer pour la concurrence, alors on fait appel à des familles influentes, souvent de la mafia, pour être en somme "protégé". Enfin c'est pas vraiment le cas... Disons que le vieux avait surtout fait alliance avec une "marraine" de mafia... En gros il s'était marié avec mais..."

C'était trop compliqué de lui faire un résumé complet de tout du début à la fin pour qu'il comprenne clairement ce qu'il s'était passé... Et elle parlait beaucoup quand elle buvait. Il fallait qu'elle s'en tienne au strict minimum. Sa tête bascula, son visage toujours aussi livide. Et elle continua.

"En gros... Je suis l'héritière du vieux Sevastianev, et je me suis barrée, je ne voulais pas de tout ça, et surtout je voulais fuir Seth Liekaterinev. C'est bizarre pour une histoire d'ex, hein ?..."

Ambre attendait une réaction de la part de son interlocuteur, qui semblait mal comprendre où elle voulait en venir. D'ailleurs elle non plus ne savais pas où Ils voulaient tous en venir avec elle.

"Bref je suis partie il y a deux ans, et je crois que c'est Seth qui me cherche, mais à mon avis il a dû se passer quelque chose, soit il m'a retrouvé et a fait une connerie, ce qui a fait sortir son père, soit c'est mon grand père qui veut absolument qu'à l'instant T je retourne là-bas pour officialiser mon accession au groupe Sevastianev, j'en sais rien, je sais pas... Je sais plus."

Compulsivement elle attrapa sa bouteille de gin et un autre verre, et JL choppa sa bouteille avant même qu'elle n'aie pu se servir un verre puis l'attrapa par le col.

"Ça tu vois, ça sert à rien, tu continues c'que t'étais en train d'me raconter voir un peu si on est juste dans la merde..."
-Ok, ok... Lâche moi.
"

Ambre n'aimait pas ça, parler d'elle, parler du groupe et de ses vices dissimulés était non seulement prohibé, donc dangereux pour lui et pour elle, mais aussi bien trop compliqué à décrire en quelques mots. Si sa piaule était remplie de micro, que se passerait-il ?

"Et puis merde. Y'a rien à dire de plus, je crois que Seth ne supporte pas que je ne sois pas avec lui et est foncièrement jaloux d'Aaraon, sûrement. Je comprend pas, on est même pas encore... enfin on n'est pas ensemble, quoi. Et si il a fait quelque chose de dingue, si c'est lui qui est allé faire tabasser Aaraon, c'est ça qui a fait sortir son père, pour qu'un, il se tienne à carreau, deux, je revienne pour ne plus qu'il foute le bordel en tentant de me retrouver, c'est con dit comme ça, et trois, parce que ça les arrange, les Liekaterinev et le vieux Vladimir, que je sois sous leur contrôle... De toute manière dans trois jours je dois partir si je ne veux pas qu'il vous arrive quelque chose, alors tu pourras dire adieu à ma place à A... Ça résoudra le problème, il aura plus à se faire casser la gueule et toi à rentrer dans une maison fouillée. T'as plus besoin de stresser, vu que je suis la cause de tout ça je vais gentiment vivre une vie emprisonnée et à faire des magouilles pour la mafia, à voir Seth tous les jours, tout rentrera dans l'ordre."

Décidément sa dernière tirade n'était pas convaincue. Elle ne voulait pas dire adieu à Aaraon, elle ne voulait pas vivre ce qu'elle n'avait pas choisi.

"Le plus con tu vois, JL, c'est qu'on a beau manquer de rien, on est pas libres, nous non plus, mais d'une autre manière... Si t'as besoin d'argent dis-moi, et n'en parle pas à ton frère sinon il me renverrait tout, tu le connais. Mais hésite pas, ça me fait chier de vous voir trimer pour de la merde... Je pense que tu dois commencer à savoir combien de zéros vaut ma vie alors, de toute manière t'as mon numéro, je crois. Et si un jour je réponds pas, c'est que Vassili m'aura mis une "bastos dans le ventre", comme il le dit si bien."
Revenir en haut Aller en bas
J.Lawrence Wright

J.Lawrence Wright


Messages : 57
Date d'inscription : 11/09/2009


Age du Personnage : 17
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Technologue- méchano
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyMar 7 Déc - 22:45

Lawrence ne comprenait rien. Vraiment rien. Elle était la petite fille d’un vieux qui était mafieux…Okay…Et après? Elle parlait sans s’arrêter, sans lui laisser le temps d’en caser une. Seth? D’où il sortait celui-là? Vladimir, Vassili…Des noms, des situations. Le tout lâché d’une voix précipité et tremblante, dans un désordre qui valait bien celui laissé dans son appartement. Il ferma les yeux et essaya de réfléchir, tendant les bras devant lui.

« Olalalaaaa…oh! Attend! Doucement! C’est quoi ton histoire là? Le mec qui vient de sortir c’est ton ex !?
-… pas lui, son fils.
- Ouais euh…ouais. Okay… Et lui il a fouillé mon appart et il me donne de l’argent pour faire joli alors. Bon euh… J’crois que c’est même pas la peine que j’essaye d’comprendre. Jveux juste pas avoir d’emmerde…J’veux juste savoir s’ils ont tués mon frère… »

Ambre était très pâle et évitait son regard. Elle était clairement sous le choc, mais ce n’était pas le problème du jeune homme. Après tout il n’avait rien demandé lui, il n’avait pas demandé à ce qu’elle habite ici, à ce que cet imbécile de A tombe amoureux d’elle. Non vraiment, il s’en foutait de ces histoires. Il voulait juste éviter de mourir pour un truc qu’il ne comprenait même pas. Il se laissa tomber dans le canapé à côté d’Ambre, avec l’air d’être plongé dans une intense réflexion qui consommait toute son énergie.

« Tu vas partir tu dis? Et comment tu peux êtr’sûre qu’ils vont pas venir nous… me… buter juste après? Si ça s’trouve ils veulent pas laisser de trace! »

Il récupéra la bouteille de Gin et s’envoya une longue rasade qui n’en finissait pas. Respirant bruyamment il reposa le petit reste d’alcool sur la table basse, puis se mit sur ses pieds avec l’assurance d’un cochon en ballerine. Il traversa la pièce en tanguant et, se rattrapant au battant de la porte :

« Ec…écoute moi’bien Ambre! Jveux pas d’emmerde…okay! Si A y rentre j’y dirais de v’nir te voir, c’est pas mes affaires vos histoires. Tu d’débrouilles comme tu veux, faut pas qu’ça nous tombe sur la gueule, o…okay ! »

Il fit un geste évasif du poignet, désignant ses yeux puis ceux de l’alchimiste, et rentra chez lui d’un pas mal assuré. Il se laissa de nouveau tomber sur le canapé. Demain c’était lundi, faudrait retourner bosser, puis rentrer pour ranger, et faire comme si de rien n’était en espérant que tout irait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

Ambre Sevastianev


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 32


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyMer 8 Déc - 10:08

" Ouais euh…ouais. Okay… Et lui il a fouillé mon appart et il me donne de l’argent pour faire joli alors. Bon euh… J’crois que c’est même pas la peine que j’essaye d’comprendre. J'veux juste pas avoir d’emmerde…J’veux juste savoir s’ils ont tué mon frère… Tu vas partir tu dis? Et comment tu peux êtr’sûr qu’ils vont pas venir nous… me… buter juste après ? Si ça s’trouve ils veulent pas laisser de trace ! "

Il parlait trop, beaucoup trop. Et Ambre n'avait pas les réponses à ses questions, ni le remède à son inquiétude. Par conséquent elle attendit qu'il se taise avant de tenter de s'expliquer.
"-Je pense pas que vous soyez leur problème... Si Aaraon n'essaie pas de me retrouver ni de me voir, ça ira je te dis. Arrête de brailler."

Il avait presque terminé sa bouteille, qu'elle regarda, au bord du gouffre. Lui se leva, titubant jusqu'à la porte.


" Ec…écoute moi’bien Ambre! J'veux pas d’emmerde…okay! Si A y rentre j’y dirais de v’nir te voir, c’est pas mes affaires vos histoires. Tu d’débrouilles comme tu veux, faut pas qu’ça nous tombe sur la gueule, o…okay ! "

Il lui fit ce mouvement qu'elle avait souvent vu chez les frères Wright... Ce "j't'ai à l'œil" un peu débile qu'ils se faisaient, de temps à autre quand ils s'engueulaient.

Il faudrait qu'elle parte avant qu'Aaraon ne revienne... Il fallait juste qu'elle ne le croise pas, et tout serait terminé avant même que cela ait commencé.
Pour lui, pour JL, et pour elle...


***

Lundi matin, 5h.

Ambre entendit JL sortir de chez lui et débouler en toute hâte dans les escaliers. Elle n'aurait pas l'occasion de lui dire au revoir. De toute manière il s'en fichait certainement..

Elle, était déjà en train d'entasser ses vêtements et ses livres dans plusieurs valises. Il fallait qu'elle décampe au plus vite, sûrement irait-elle à l'hôtel en attendant, après avoir prévenu Vassili qu'elle n'était plus "là" et qu'il aurait tout intérêt à laisser ses anciens voisins tranquilles.
Elle se dirigea vers la fenêtre et quelques souvenirs refirent surface. Le visage d'Aaraon, les rires de JL, les grimaces d'Angie. Son cœur se noua alors qu'elle croyait que partir lui serait facile. Apparemment il leur serait bien plus facile à eux de l'oublier...

La nuit qui suivit sa conversation avec JL fut courte et son insomnie prit le dessus, elle s'affala sur le canapé, lassée. De toute manière elle laisserait tout le reste et revendrait. Pour ce qu'elle y perdait...
Puis elle s'assoupit, épuisée par les évènements et les sentiments, la vie qu'elle laissait aux Range Docks.

Revenir en haut Aller en bas
J.Lawrence Wright

J.Lawrence Wright


Messages : 57
Date d'inscription : 11/09/2009


Age du Personnage : 17
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Technologue- méchano
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyMer 8 Déc - 10:51

JL dégringola l’escalier quatre à quatre, et, alors qu’il s’apprêtait à se jeter dans la rue, stoppa net. Le loup de Lowell se tenait dans le hall, la tête légèrement penchée, les yeux luisants à la lueur pâle des réverbères. L’adolescent fixa la bête…Si elle était ici cela signifiait que son frère ne devait pas être loin! Réprimant son envie d’éclater de rire il se jeta sur la Louve et lui saisi l’encolure.

« C’est un bon chienchien ça ! Il est où ton maître qui pue? »

La joie de Lawrence s’évanoui rapidement, l’animal était de marbre et rivait ses yeux jaunes dans le vide. Il réalisa soudainement qu’il était à quatre pattes pendu au cou d’un…Loup. S’éloignant prudemment de la rangée de crocs luisants il se redressa et se gratta la gorge.

«Hem.. Euh…Chien…enfin Loup…Il est où Lowell ? Cherche! Cherche! »

La bête l’ignora cordialement et monta l’escalier, suivi par l’adolescent. Elle s’assit devant la porte de l’appartement et demeura immobile. Lawrence réalisa alors que l’animal espérait retrouver son maître ici. Elle était donc seule. Il laissa retomber ses bras et son sourire du même coup, et rebroussa chemin.

« Clébard inutile, y’a personne ici… »

La louve le rejoint assez rapidement dans la rue, se rangeant à son côté et l’escortant sur le chemin. Il était assez étrangement rassuré par la présence de cet animal, si le mafieux aux yeux bleus revenait, le loup irait lui sauter à la gueule! HaHA! Un large sourire s’étala sur le visage de Lawrence, il était en sécurité avec elle. Arrivé à la boutique, il exhiba fièrement son garde du corps à ses collègues. Louve grogna, et s’assit devant la boutique, dans un coin, surveillant les allées et venues des ouvriers.
12h après elle était toujours là. Sagement assise, tournant avec dédain la tête lorsqu’un des ouvriers avait l’impudence de lui balancer un reste de sandwich, comme on l’aurait fait avec un vulgaire chien. Elle se remit en route, filant Lawrence au train, bien décidé à rentrer dans l’appartement des Wright avec lui. Mais une fois parvenu dans le hall, la bête dépassa l’adolescent et se mit à japper…

Les voix du trappeur et de son frère résonnaient dans le couloir.
Ils étaient rentrés… Lawrence se hâta à la suite de la louve, montant l’escalier si rapidement qu’il arriva complètement essoufflé sur son palier. Lowell grattait les oreilles de la bête, un léger sourire au coin des lèvres, et derrière lui…Aaraon. Lawrence jeta dans les bras de son frère, qui resta estomaqué par la soudaine démonstration d’affection. Se détachant de l’Octantin il s’appuya sur ses genoux et reprit sa respiration.

« Ha bon Dieu…J’ai cru que…t’étais vraiment crevé…cette fois!... Z’avez vu ce qu’ils ont fait à l’appart ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lowell Marvin

Lowell Marvin


Messages : 621
Date d'inscription : 03/10/2009
Age : 38
Localisation : Range Harbor - Citadelle


Age du Personnage : 30 ans
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technopolitain-Technologue
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyMer 8 Déc - 13:15

Chemin du retour. Tram. Marche à pied. Et un brin de déception.
"Ça aurait été bien trop facile en même temps", se disait-il. Et maintenant ? Qu'allait-il faire ? Il jeta un nouveau coup d'œil à la dernière page de son carnet, sur laquelle Eve avait écrit une adresse d'appartement à louer pas loin de là où habitait Aaraon. Bien. A priori il avait des choses à faire mine de rien. Et retrouver Louve aussi.

***

Le soir était déjà tombé quand ils arrivèrent devant l'appartement.
" Et JL ?
- Apparemment on lui a aussi dit que c'était bon. Il devrait plus tarder à rentrer normalement"
Quand on parle du loup, on en voit la queue. Pour le coup il ne s'agissait pas directement de JL mais belle et bien d'un loup. A peine Aaraon avait-il fini sa phrase que le grand canidé noir fit son apparition en aval de l'escalier, montant les escalier à toute vitesse : elle avait sentit l'odeur de Lowell, elle avait entendu sa voix et ce fut un appel irrésistible qui la mena directement au pied de son maître. Que ne fut pas la surprise de Lowell en voyant Louve, se frotter son museau avec insistance sur la jambe du trappeur, gémissant, oreille à plat, tête baissée et queue entre les pattes. Passé sa première surprise, Lowell sourit et accorda enfin les caresses que réclamait tant Louve en signe de réconciliation. Puis JL apparut. S'en suivit des accolades, signe de soulagements.
"Ha bon Dieu…J’ai cru que…t’étais vraiment crevé…cette fois!... Z’avez vu ce qu’ils ont fait à l’appart "
On entra enfin et malgré le désordre ambiant laissé par le passage des hommes de main de Vassili Nicolaïevicth Liekaterinev, on était rassurer de se retrouver enfin, sain et sauf.
La soirée ne dura pas longtemps : Aaraon et JL s'échangèrent les dernières nouvelles, à savoir ce que chacun avait fait de son côté, les info sur CKZ142, puis la piste refroidit, l'intervention des hommes de main de Vassili, la rencontre de JL et ce dernier...
Au final, après de longs récit, on décréta qu'il se faisait tard et qu'il valait mieux se reposer pour que le lendemain, Aaraon et Lowell puisse remettre de l'ordre dans l'appartement. Successions de douches, Lowell s'installa son petit coin pour la nuit aidé d'Aaraon, puis enfin extinction des feux.
Louve n'avait pas quitté Lowell d'une semelle ( ce qui était embêtant parfois mais il lui pardonna largement, cela faisait si longtemps). Elle s'était couchée près de son maitre qui continuer à la caresser machinalement jusqu'à ce que sa conscience parte dans un sommeil apaisant et enfin rassuré, marquant enfin la fin de longues nuit d'insomnie et de stress. Il se prit à rêver sans être hanté par des cauchemars qui le réveillait en sursaut et l'empêchait de dormir.
Un peu de repos n'était pas de refus...
Revenir en haut Aller en bas
Aaraon C. Wright

Aaraon C. Wright


Messages : 190
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 29


Age du Personnage : 20
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technologue-Mercenaire
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyMer 8 Déc - 22:09

Lowell semblait exténué et JL n’en finissait pas de leur raconter ses aventures et la peur que lui avait causé le mafieux. Aaraon ignorait la moitié des piaillements de son frère qui, Maana sur les genoux, sirotait une bière en saoulant le trappeur de ses paroles. Lowell répondait de temps à autre en grognant, comme Louve qui ne le quittait pas d’une semelle.
L’Octantin abandonna le petit groupe et passa sous la douche avec délectation. Il détacha ses cheveux, retirant les décorations abîmées qui les ornaient, et constata qu’ils avaient encore poussés, donnant une allure presque régulière à sa coupe. Il pourrait bientôt de nouveau les coiffer comme avant, à Octantis…Après plusieurs minutes il se décida à sortir, se séchant presque instantanément. Il traversa le salon à poil, constatant que Lowell était maintenant avachi dans un coin du canapé, et que JL poursuivait sa diarrhée verbale sans discontinuer. Parvenu dans sa chambre il ouvrit le placard contenant ses vêtements propres, et s’arrêta sur l’une des rares vestes lui restant de la seigneurie Corberyan. Il s’habilla en silence et se laissa tomber sur son lit, refusant de se concentrer sur le bourdonnement de conversation en provenance du salon…
Ambre allait partir. C’était ce que Lawrence lui avait expliqué. Elle allait partir et tout ce qui se produisait depuis un mois était de sa faute. Il ne savait plus quoi faire. Instinctivement il avait envie de traverser le palier, d’aller la voir, de lui parler aussi naturellement qu’avant…Mais les choses s’étaient grandement complexifiées et il ne voyait pas vraiment où tout cela le menait. Il se redressa, et retourna avec les autres, afin de sauver Lowell des griffes de son frère et de l’aider à se préparer un bon coin pour dormir et enfin se reposer convenablement. Personne ne fit de difficulté, et en quelques minutes on avait éteint les lumières et rejoint son lit respectif.
Aaraon fixait le plafond, écoutant le bruit de sa propre respiration régulière. Il était tenté de se laisser aller au sommeil, et de l’oublier. Mais il n’avait en fait envie de rien…Ni de dormir, ni de se droguer…Ou alors peut être avait-il simplement envie de la revoir, au moins une fois. Il se redressa et quitta de nouveau sa chambre, passant rapidement ses botes en ignorant les gémissements de Louve. Il remarqua que son ami s’était endormi et referma la porte avec précaution pour ne pas briser cet instant qui tenait du miracle…
Il stoppa net devant la porte de l’appartement de la jeune femme, passa la main dans ses cheveux et appuya son front sur le battant. Il prit une grande inspiration, recula d’un pas, et frappa plusieurs coups insistants…
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

Ambre Sevastianev


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 32


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyMer 8 Déc - 22:20

Ambre se réveilla en sursaut, on tambourinait à sa porte. JL n’était pas au travail à cette heure-ci ?
Elle attrapa le téléphone d’une main, se hatant de se lever et constata l’heure...
21h impossible... La jeune femme s’affola, elle avait bien trop dormi, épuisée par tout ce qui s’était passé, il n’était pas prévu qu’elle reste encore ici aujourd’hui.. Sûrement JL était-il revenu du boulot et allait lui demander d’autres explications, pour faire écho à celles, complètement évasives, de la veille.
La porte s’ouvrit, et le sol s’effondra presque sous ses pieds. C’était Aaraon, qui se tenait là en face d’elle alors qu’elle voulait éviter de s’expliquer, encore, éviter qu’on s’en prenne à lui, par sa faute. Il était silencieux, comme si le ton de sa voix n’aurait rendu que moins éloquent ce long discours qu’il avait à lui faire.
Le jeune mage restait planté là, attendant visiblement quelque chose, et l’esprit embrumé d’Ambre réalisa ce qu’il se passait, elle ne pouvait pas le fuir lui aussi, et ses yeux se baissèrent, elle se décala, sans un mot, afin de lui indiquer qu’il pouvait entrer.
Ne sachant par où commencer, l’alchimiste alla se chercher un verre d’eau, sa gorge était sèche et sa voix absente. Aaraon la suivait, et il n’est nul mot pour décrire le malaise qui s’emparait de ce silence lourd de sens. Puis il parla enfin.


« C’est Seth que tu fuis en fait ? »

Tranquillement, elle vida son verre sans même se retourner pour ne pas croiser les yeux accusateurs de l’octante. C’était donc certainement Seth qu’il avait rencontré, quand JL lui avait dit qu’il s’était fait refaire le portrait... Le serrant avec force, le verre se brisa lorsqu'elle le posa et l’écho de son cri étouffé retentit dans la cuisine parfaitement rangée et sans vie. Elle ouvrit le robinet et rinça le sang chaud qui s’écoulait des plaies, entrainant dans son sillage sombre les morceaux de verre encore figés dans la chair de sa main.


« Lawrence m'a dit que tu comptais partir...
-Il dit vrai...
» Le coupa-t-elle. A quoi bon mentir et s’expliquer...

« Ils m’ont retrouvé, et t’ont trouvé toi aussi par la même occasion, à ce qu’on m’a dit. Si ce qu’il s’est passé ne te suffit pas pour me haïr, dis le moi... Je veux juste que tu saches que je n’ai pas fait ça pour te voir mourir, je préfère partir. Je n’ai pas envie qu’on vous tue, ton frère et toi. »
La jeune femme se dirigea en direction du salon pour aller chercher sa trousse à pharmacie. Sans un mot, sans un regard, elle passa près d’Aaraon. Il ne fallait plus qu’on les voit ensemble, il ne fallait plus qu’elle tolère sa présence, bien que cette idée brisait un coeur qu’elle croyait avoir perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Aaraon C. Wright

Aaraon C. Wright


Messages : 190
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 29


Age du Personnage : 20
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technologue-Mercenaire
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptySam 11 Déc - 12:40

Elle passa sa main meurtrie sous l’eau. Aaraon s’attarda sur le liquide transparent qui se teintait de rouge, fonçait progressivement, puis disparaissait dans les canalisations.
« Lawrence m'a dit que tu comptais partir...
-Il dit vrai... »
Le mince filet d’eau s’interrompit sur un geste du magicien. Il s’approcha d’elle est questionna :
« Ton problème c’est Vassili ou « lui » ? »
Ambre se figea, cherchant visiblement ses mots, ses doigts se couvrant de nouveau de sang...
« Ils m’ont retrouvé, et t’ont trouvé toi aussi par la même occasion, à ce qu’on m’a dit. Si ce qu’il s’est passé ne te suffit pas pour me haïr, dis le moi... Je veux juste que tu saches que je n’ai pas fait ça pour te voir mourir, je préfère partir. Je n’ai pas envie qu’on vous tue, ton frère et toi. »

Puis elle l’abandonna, retournant dans le salon, sans doute à la recherche d’une bande pour couvrir ses plaies. Elle évitait tout contact, tout frôlement, refusant même de croiser son regard. Le message était clair : tout était fini, il ne s’était rien passé et ne se passerait jamais rien entre eux. Elle ne parvenait pas à mettre la main sur sa trousse de toilette, et fouillait ses bagages avec l’énergie du désespoir, semant la pagaille dans son petit ordre bien rangé. Alors qu’elle passait à sa portée le jeune homme saisit son poignet et passa sa propre main au dessus de celle ensanglantée de l’occultiste. Le liquide rouge glissa et se rassembla puis sembla disparaître. Ambre cligna des yeux comme pour se sortir d’un rêve étrange.

« C’est trop tard de toute façon. Tu crois vraiment que ces types vont nous lâcher comme ça parce que tu seras away?
- Dis moi… Que s’est-il passé avec Seth? Demanda-t-elle après un nouveau silence appuyé, en rejetant la main de l’Octantin.
- Rien, ils me sont tombé dessus à plusieurs et pour une fois c’est un flic qui m’a sauvé –involontairement j’crois-… Et lui il est soit très amoureux soit complètement dingue. Anyway j’me tape de leurs menaces…. »

La seule crainte qu’il avait encore c’était de voir Lowell ou Laurence payer pour ses fautes… Mais Lowell aurait bientôt son appartement, loin de ce bordel auquel personne ne comprenait rien. Et il savait que Lawrence pourrait toujours compter sur le trappeur et Angélique en cas de problème…Et puis il avait suffisamment d’amis dans le quartier pour que sa sécurité soit garantie. Pour la première fois depuis des mois autre chose que sa vengeance et son retour à Octantis occupait son esprit. Il voulait pouvoir la toucher, la garder près de lui…Il s’était rendu compte que même le son de sa voix finissait par lui manquer, il comprenait que quelqu’un ai eu l’idée de la poursuivre jusqu’ici et d’essayer d’empêcher les autres de la toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

Ambre Sevastianev


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 32


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyDim 12 Déc - 23:51

Ambre ne disait rien. Plus un seul foutu mot ne daignait s'échapper de sa gorge, et pour tenter d'occulter les nombreux silences qui s'installaient entre eux, elle regardait cette main, qui n'avait plus l'ombre d'une marque. Pourquoi s'il était capable de ce miracle, son corps était couvert de ces cicatrices ?
Et pourquoi pensait-elle simplement à ça ?

L'alchimiste ne voulait pas voir ce que l'on exposait devant elle. Mais elle voyait à travers les yeux d'Aaraon les sentiments de quelqu'un d'autre, qui d'ailleurs avait tenté de l'évincer. Tout était d'autant plus douloureux qu'elle ne savait pas où aller, elle ne savait pas quoi faire, ni quoi penser.
Elle voulait juste baisser les bras et vivre normalement, tout oublier, s'en aller, fuir encore, quitte à détruire des vies, des sentiments, quitte à ce qu'ils souffrent à sa place parce qu'elle n'était que trop consumée pour supporter ces sensations dérangeantes qui la rendaient humaine et l'enfermaient dans une tristesse trop profonde. Ambre était trop faible pour les sentiments...
Et cette attitude tellement lâche, encore une fois, elle s'assit, sans un mot, et cacha son visage de ses mains, les larmes coulèrent, discrètes déclarations de ce qu'étaient pour elle ces deux hommes là.

Aaraon se rapprochait, elle n'eut pas la force de repousser les mains qui attrapèrent ses poignets alors qu'il se baissait et s'agenouillait devant elle, elle résista mais ne réussit pas à se dégager de cette étreinte, tentant de fuir les yeux violets de l'octante qui la forçait à lui faire face...
Puis elle succomba et son visage vint se blottir dans son cou... "Juste un peu" pensait-elle. Un peu de réconfort, la chaleur de son corps, à lui. Il lui avait manqué...

"Je suis désolée" murmura-t-elle, la voix étouffée. Ce qu'il se passait n'avait rien de simple, ni pour elle ni pour lui, cependant cette irrémédiable attirance qu'elle éprouvait pour sa personne, ses airs parfois loufoques, ou tout aussi graves, lui faisaient oublier Seth, oublier Vladimir, Vassili, le groupe...
Aaraon, juste lui, qui restait là pour elle, et était revenu... Pour elle.
Un instant elle se demanda qu'elle inconscience le poussait à vouloir rester, à avoir pris ces risques inconsidérés...
"Je suis obligée de partir... Ils te tueront, sinon... Et je veux pas... Pas toi..."
Ses pleurs s'aggravèrent et ses bras se refermèrent autour du mage...

Elle voulait juste rester avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Aaraon C. Wright

Aaraon C. Wright


Messages : 190
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 29


Age du Personnage : 20
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technologue-Mercenaire
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyMar 4 Jan - 11:23

"Je suis obligée de partir... Ils te tueront, sinon... Et je veux pas... Pas toi...
- Who cares… »
***

Il se réveilla alors que la lumière du jour se réduisait encore à une brume pâle et triste, puis s’habilla silencieusement, calculant pour une fois tous ses gestes à l’économie et à la discrétion.
C’était peut-être ça finalement, la paix qu’il avait ressenti juste après, l’attachement irrémédiable qu’il éprouvait pour cette fille et qui détruisait pour un moment la rage et le désir de vengeance qui l’habitaient. Avec les autres, ceux avec qui il s’était lié, il ne restait après que le vide, et la honte de ramper parmi ces êtres loin d’Octantis, hors de son âme.
Mais il ne l’aimait pas pour autant. Et c’était probablement réciproque. Elle appartenait à celui qu’elle avait quitté et les habitudes de son corps, ses regards, la trahissaient. Quant à lui il avait enterré trop profondément ce sentiment pour s’en souvenir. Demeurait cette grande tendresse, ils s’étaient d’abord lié presque physiquement à tout ce qui accompagnait ce quotidien qui s’était construit entre eux, cet équilibre fragile à peine perturbé par le désir, comme une sorte d’habitude apaisante.
Elle s’agita légèrement dans son sommeil et se tourna, laissant voir la large marque alchimiste qui se répandait sur son dos. Il y a avait peut être ça aussi, cette compréhension entre ceux d’essence magique qui l’avait en partie poussée dans ses bras. Cette compréhension qu’elle n’avait sans doute pas pu obtenir du cyberpolitain.
Il fallait maintenant la laisser partir. Sombrer de nouveau dans les chaos de cette existence sans but dans cette ville haïssable… Abandonner la paix qu’il venait de trouver, la rendre à ses obligations. Sombrer de nouveau dans la folie et accompagner Lowell dans son délire, jusqu’au bout, puis revenir vers elle lorsqu’elle en ressentirait le besoin…Sombrer de nouveau dans la drogue, accoutumance facile à un bonheur factice. Et, un jour, rentrer.
Enfin.

Une voiture s’arrêta en bas de l’immeuble. Aaraon jeta un coup d’œil par la fenêtre, peu étonné d’en voir sortir deux hommes en panoplie complète du Consortium. Les types se plantèrent à côté de la bagnole, attendant sans doute des ordres complémentaires… Il retourna dans la chambre et secoua doucement l’épaule de la jeune femme.

« Hey scabby, it’s time for you to go… »
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

Ambre Sevastianev


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 32


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... EmptyJeu 6 Jan - 13:42

"Hey scabby, it’s time for you to go…"

Sa main s'égarait sur son épaule et elle ouvrit les yeux. Depuis quelques temps elle comprenait quelques bribes de ce qu'il disait, à force de l'entendre parler, de lui demander ce qu'il racontait en thikvine. Il fallait y aller ?

Déjà...


"M'appelle plus comme ça..."

Elle se releva et s'assit, se recouvrant du drap, passa la main sur son visage, son esprit dans un état de vide complet. L'alchimiste le reconnaissait, elle avait fait une erreur, cette erreur ce n'était pas Aaraon, mais ses propres sentiments, celui qui avait fait qu'elle était partie, celui qui avait fait qu'elle s'était attachée à lui, ces sentiments qui avaient fait qu'elle était obligée de retourner là bas.
Si Vassili n'avait pas menacé de s'en prendre à lui, Ambre se serait encore enfuie loin d'eux, loin de Lui...

La jeune femme flottait dans un était d'incompréhension total de son être. D'un côté il y avait la passion dévorante, de l'autre cette incommensurable tendresse et cette paix qu'elle ressentait, elle ne pouvait pas choisir et était presque contrainte de leur dire à tous les deux adieu.
Et c'était impossible. Cette fois elle ne pourrait ni fuir Vladimir, ni fuir Vassili, ni fuir Seth... Ni fuir Aaraon.


Lui restait là, puis s'assit à côté d'elle et l'entoura de ses bras, collant son front sur le sien.

"Ils t'attendent en bas... Faut que tu fasses c'que t'as à faire..."
Ses yeux dorés se fermèrent, elle soupira
"T'façon tu sais qu'on est là... Enfin, surtout moi.
-Je reviendrais... Pour toi."

La jeune femme déposa un simple baiser sur ses lèvres et l'enlaça, perdant son visage dans son cou, avant d'aller s'enfermer dans la salle de bain et s'assit dans la baignoire, laissant couler l'eau pour ne pas qu'on l'entende.
Ambre n'allait jamais réussir à gérer ce qu'on lui demanderait, ni ceux qu'elle devrait voir...
Elle sanglotait.


***
Les borsalinos étaient devant la porte, elle leur montra simplement l'escalier où, au second, ses bagages attendaient. Autant que les larbins de Vassili soient un peu plus emmerdés.
Le voyage fut silencieux, Ambre ne dit pas le moindre mot, elle colla son front un temps à la vitre de la berline qui avançait à vive allure vers le consortium, puis ferma les yeux et se remémora ces fugaces instants avec l'octantin... Une larme glissa encore le long de sa joue, qu'elle essuya bien vite du revers de la main avant que quiconque ne la surprenne.

Le masque, ce même masque qu'on lui avait appris à créer quand elle était encore là bas, avec Seth, celui que tous affichaient, se tolérant dans la lumière et s'entretuant dans l'ombre et sans un mot, dans le dos.
Celui qu'elle se devrait d'opter avec Seth pour tenter d'oublier ces putains de sentiments qui la consumaient et qui luttaient avec ceux qu'elle avait pour Aaraon...

Ils arrivèrent au pas devant les grilles en fer forgé qui s'ouvrirent lentement. Le manoir lui semblait démesuré et bien plus grand que dans ses souvenirs, sûrement le contrecoup de cet état dans lequel elle était depuis qu'elle avait trouvé Vassili Liekaterinev chez elle...

C'était fini.


Suite : Welcome Home
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Back home, sweetheart... Empty
MessageSujet: Re: Back home, sweetheart...   Back home, sweetheart... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Back home, sweetheart...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Quartier populaire des Range-Docks-
Sauter vers: