AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The way you leave us [retro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth Liekaterinev

avatar


Messages : 2125
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 29


Age du Personnage : 24
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Cyberpolitain-Mathématicien
MessageSujet: The way you leave us [retro]   Ven 24 Déc - 0:24

Il appuya son front contre la vitre froide du salon. La table extérieure était couverte de neige, et les rayons du soleil se réfléchissaient douloureusement sur la surface immaculée. Il ferma les yeux, parasité un instant par des tâches lumineuses résurgentes.
Il avait eu vingt ans hier.
Elle était morte depuis 6 ans aujourd’hui.

Il traversa le salon, qui semblait ne pas avoir changé d’ordre depuis des années, toujours aussi impeccablement tenu avec maniaquerie par Vassili, et se laissa tomber dans le fauteuil. Et constata que le cendrier sur la table basse débordait, comme tous les cendriers de cette maison, la tabagie de ses parents étant loin de s’arranger avec l’âge.

« Tu es allé au cimetière ?
- Non. J’avais pas envie de croiser Vlad…»
Nina était entrée sans bruit et s’approcha avec le même silence, s’asseyant à côté de lui. Elle était habillée en noir, comme elle avait prit l’habitude de le faire ce jour, et tenait un bouquet de lys blanc.
« Tu pourra déposer ça plus tard pour moi, alors.
- …Ouais. Il n’ira pas non plus, c’est ça ?
- C’est ton père, les cimetières ça ne l’a jamais vraiment amusé…
- Arrête…C’est un spécialiste du cortège funèbre, pourquoi tu cherches toujours des excuses à tout le monde bordel ? »
Sans répondre à l’agression elle se leva, jeta le bouquet sur les genoux de son fils et quitta la pièce.

Elle était morte depuis 6 ans.

Il se leva à son tour, récupérant sans enthousiasme son manteau et son écharpe qu’il passa à la va-vite. Le soleil commençait déjà à décliner et il avait une quinzaine de minutes de marche à faire.
***

L’inscription de "son" nom en lettre blanche sur la pierre noire était toujours aussi lisible qu’au jour de son enterrement. Sans doute régulièrement entretenue par les passages de Vladimir…Vladimir dont aucun bouquet ou présent n’ornait encore la pierre. Surprit par ce retard le jeune homme dégagea du revers de la main la surface du tombeau familial enneigé et déposa les fleurs dans le vase habituellement remplit par les soins du vieil homme. Peut-être avait-il décidé d’oublier ce jour, comme il l’avait fait pour ses autres femmes.
Ravalant sa colère il parcouru du regard la liste des autres noms imprimés, s’arrêtant sur celui de Nicolaï Sergeivitch et enfin sur Alexandre Vassilievitch Liekaterinev qui précédait le vide, se demandant si son nom serait le prochain à y figurer. Il n’avait pas envie de mêler ses restes aux leurs, pas même si "Elle" aussi s’y trouvait…Il n’avait pas envie de pourrir, de disparaître avec eux…
La nuit tombait rapidement, masquant les noms, les fusionnants au marbre sombre. Il tenta une dernière fois de distinguer ce nom, ces lettres qui ne voulaient plus rien dire.
Citation :
« Sophia Nicolaïevna Liekaterineva 213-Tien Lô 246-Ellsworth »
Puis cédant au froid, dont la morsure atteignait douloureusement l’extrémité de ses doigts, Il se détourna et s’engagea dans l’allée qui menait à la sorti. A l’autre bout le vieil homme arrivait enfin.
En compagnie de sa petite fille.
Ambre avait eu dix-sept ans en début de semaine.
Sophia était morte depuis 6 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Sevastianev

avatar


Messages : 35
Date d'inscription : 22/09/2009


Age du Personnage : 71
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Philosophe - PDG d'immenses groupes pharmaceutiques
MessageSujet: Re: The way you leave us [retro]   Mer 29 Déc - 16:48

C'était il y a six ans.

Sujet de discorde douloureux pour trois hommes qui perdirent sans explication cette femme à qui tout souriait.

Elle avait partagé douze années de sa vie et s'était envolée aussi vite qu'elle y était entrée.
Envolée comme tous les éclats de chair et de sang carbonisés qui maculaient le sol autour des morceaux métalliques qui n'auraient jamais pu laisser deviner qu'il s'agissait d'une voiture quelques minutes plus tôt.

Six ans sans avoir trouvé de coupable, à tel point que la relation entre Vladimir et Vassili ne s'améliorait pas.

Mais la réalité le rattrapait. Il allait vers une tombe où il n'y avait que les résidus d'un corps, il ne terminerait jamais son deuil. Ambre était assise auprès de lui, silencieuse. Il ne lui avait que vaguement parlé de Sophia, tout comme il parlait peu des gens qu'il avait aimé. Et puis au fond, cette jeune fille, il ne la connaissait que depuis quelques mois, vraiment.

Sa voix rauque brisa le silence mortuaire à l'intérieur de la berline noire qui s'avançait vers le cimetière.

"Sophia a partagé ma vie durant douze ans... Elle était là quand je t'ai ramené d'HowlFrontier. Elle a toujours été là avant qu'on ne la tue... En fait il faut peut être que je t'en parle avant que tu ne poses une question douloureuse à Vassili, à Seth ou peut être à moi. D'ailleurs elle avait un don, elle était notre seul lien. Nous l'aimions tous les trois, sans pouvoir nous supporter, je crois que c'est un peu la jalousie de chacun de se voir sa sœur, sa tante ou sa femme accaparée qui nous prêtait querelle."

Il rit brièvement en se souvenant les regards écœurés de Vassili lorsqu'ils déambulaient main dans la main dans le manoir, et de ceux de Seth... D'ailleurs il ne saisissait pas l'étincelle qui l'animait, lui.

"En vérité nous nous soupçonnons l'un l'autre avec Vassili, je suis persuadé qu'il n'y est pas pour rien, la paix qui régnait entre les deux familles ne l'arrangeait pas, et je sais qu'il me soupçonne moi aussi cependant dans quel but aurais-je pu la faire assa..."

Ce mot ne voulait pas traverser la barrière de ses lèvres, il se tut de longs instants, rassuré par le regard de sa petite fille qui ne le regardait pas, qui ne l'accusait pas, et surtout qui ne se mêlait de rien ni ne parlait à ce sujet, c'était tellement plus facile de se confier à quelqu'un qui savait se taire...

"Bref, quoi qu'il en soit je voudrais que tu la "rencontres", c'est pour ça que je t'ai fait venir... Je suppose que son esprit reste toujours auprès de moi, même si je ne crois plus en grand chose..."

La jeune femme tourna ses yeux mordorés vers les siens et lui sourit avec un masque de gêne. Elle jouait bien la comédie de ceux qui compatissent avec tact. Et un moment il cerna la ressemblance entre eux.


"Brave petite".

Il tapota le dessus de sa tête comme si elle avait encore eu cinq ans, chose qu'il aurait peut être dû faire depuis longtemps.

La voiture arriva devant les grandes portes du cimetière, le caveau familial au loin laissait se découper dans le paysage la silhouette de Seth Liekaterinev. Il secoua la tête et son léger sourire retomba. Il avait accaparé Sophia, et maintenant c'était Ambre qu'il avait charmé. Bien que les relations ne furent jamais cordiales entre eux, Vladimir lui fit un signe de tête avant de s'arrêter devant la sépulture sombre. Ambre déposa le bouquet de lys blancs et de roses dont elle était chargée puis se plaça entre les deux hommes. Toujours sans un mot.


Vladimir observait avec attention le nom gravés sur la pierre comme s'il avait été son dernier souvenir d'Elle, et secoua la tête avant d'allumer un cigare.
"Les fleurs pour madame, le cigare pour ces messieurs."

Le nuage de fumée blanche s'éleva dans les airs dans une bourrasque givrée qui lui glaça le sang. Peut être qu'un jour la douleur s'amenuiserait, mais pour l'heure elle était encore bien vive et cet anniversaire lui rappelait qu'il n'avait pas su la protéger.

Qui avait voulu ça... Pourquoi Sophia ?
Revenir en haut Aller en bas
 

The way you leave us [retro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Consortium :: Résidential district-
Sauter vers: