AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Nouveaux Mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zack O'Graham

avatar


Messages : 1790
Date d'inscription : 06/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Cyberpolitain, étudiant
MessageSujet: Les Nouveaux Mondes   Mar 15 Fév - 19:20

Suite de >ici<

Consortium était l’endroit idéal pour projeter Les Nouveaux Mondes. C’était le quartier le plus hétérogène de Range Harbor : on y croisait toutes les castes et toutes les classes sociales, depuis le petit truand alchimiste qui trafique dans les bas-fonds jusqu’au grand propriétaire technologue qui aspire à se rapprocher des hauteurs de la Citadelle. Oui, le choix de l’Universal était logique, le cinéma étant lui-même un mélange d’architecture techno-alchimiste et de technologie cyber...
Sur ces considérations incroyablement sobres (il n’avait toujours pas bu depuis la discussion avec Calypso la veille), il se rendit compte 1° qu’il avait un cerveau en état de marche, 2° que Corberyan était en retard.
Revenir en haut Aller en bas
Aaraon C. Wright

avatar


Messages : 190
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 20
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technologue-Mercenaire
MessageSujet: Re: Les Nouveaux Mondes   Dim 20 Fév - 15:23

Aaraon se déplaçait sans entrain dans la foule hétéroclite du Consortium. Il avait le sentiment d’être un ectoplasme, vide, mou, sans même l’envie de bousculer ce type devant lui qui lui bloquait le passage. Il flottait dans les restes de l’envolée cocaïnée du matin, et n’avait aucunement l’intention d’en redescendre.
Il avançait automatiquement vers le lieu de ce rendez-vous dont le souvenir, à sa grande surprise, ne s’était pas évaporé dans son petit cerveau en manque de fonctionnement. Finalement il balança un grand coup dans le dos du type gênant, grognant en guise de réponse à l’exclamation outrée de ce dernier.
Chez lui Lowell devait être entrain de tourner en rond comme un loup en cage. Son désespoir était communicatif et même Lawrence ne trouvait plus l’énergie de sortir des blagues graveleuses en rentrant du boulot.
Et puis, Ambre était partie. Il n’avait plus de nouvelle depuis, elle s’était évanouit dans la nature, ne laissant planer que le spectre inquiétant de ceux qui les avaient menacés.
Un spectre. Un peu comme lui. Pfff… Cette vie et ces gens, et ce monde de RangeHarbor qui les pourrissaient tous, lentement, et lui le premier…
Maana, qui était de nouveau de retour à sa forme poussin, s’agita dans sa poche. Aaraon le posa sur son épaule et, lâchant un gros soupir peu discret, arriva enfin en vue de l’Universal.

Le bâtiment en lui-même était imposant et …Bizarre… Classieux en fait. Ça devait coûter une blinde ce truc! Une immense affiche en noir et blanc -avec un titre énorme qu’il ne parvenait pas à déchiffrer- occupait une grande partie de la façade. Dessus une femme trop maquillée avec des créatures qui devaient sortir du Nexos, et en bas, en tout petit, Zack O’Graham.

Le petit brun avait l’air plutôt sobre mais gardait un air légèrement renfrogné… Enfin petit brun…Grand plutôt, mais il semblait petit à se tasser avec cette expression un peu mélancolique au pied de ce monstrueux portrait en noir et blanc.
« Wasup maty ? »
Le cyberpolitain sursauta légèrement et releva la tête de la brochure qu’il était en train de feuilleter.

« Euh…Salut. Faudrait qu’on se dépêche, on va rater le début…
- Okay et euh c’est cher ?
- Ben non…C’est pas vraiment le genre de truc qui attire du monde si tu veux… »

Après quelques minutes de queues ils pénétrèrent enfin dans le grand bâtiment, dont le hall doré dans un pur style occultiste laissait place à une grande salle sombre ou s’alignait des rangées de fauteuils pourpres. Aaraon s’arrêta à l’entrée, regardant avec stupeur l’étrange agencement de la pièce et le voile gigantesque à l’autre bout. L’endroit lui rappelait vaguement les fumeries d’opium des Docks, en genre…plus classos.

« Corberyan ?..... Ho ? hého y’a quelqu’un là’dans ?
- Vous êtes trop space…»

Zack haussa les épaules, attrapa un pan de sa veste et le tira dans une rangée de fauteuil, pour finalement s’asseoir au centre. L’Octantin l’imita, après un moment de bug et d’observation des autres personnes qui occupaient la pièce…Qui avaient toutes l’air très intelligents et inspirés. Maana commençait à s’agiter en piaffant sur ses genoux, visiblement pressé de faire le tour de la salle, l’Octantin le glissa derechef dans sa poche, sous l’œil dubitatif du cyberpolitain.
Revenir en haut Aller en bas
Zack O'Graham

avatar


Messages : 1790
Date d'inscription : 06/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Cyberpolitain, étudiant
MessageSujet: Re: Les Nouveaux Mondes   Ven 4 Mar - 22:15

Corberyan était finalement arrivé. Zack avait eu peur qu’il ne se pointe pas, ou qu’il se pointe complètement shooté, mais non : il avait l’air à peu près clean, son regard violet était presque vif, et il était arrivé avec cette étrange démarche fluide et discrète, presque élégante, qui faisait penser à celle un félin.
Il avait jeté un œil curieux à la grande affiche en noir et blanc (l’absence de couleurs se voulait un rappel des débuts cinéma pré-jonctionnel, pour insister du l’aspect pionnier du film, mais ce dernier était bien entendu en couleurs et en 3D), puis ils s’étaient engouffrés ensemble dans le bâtiment.

*
Corberyan n’avait visiblement jamais vu une salle de ciné. Ils étaient assis et attendaient que tout le monde s’installe et que le film commence : une situation normale, en somme, mais l’Octantin semblait aussi mal à l’aise que son pingouin.
À vrai dire, Zack était à peine moins gêné, mais pour d’autres raisons. Le fait est que la vue d’Aaraon faisait ressurgir, depuis les tréfonds de sa mémoire alcoolisée, des détails de la soirée qu’ils avaient passée ensemble, et il lui semblait de plus en plus se rappeler que l’octantin lui avait fait des propositions d’ordre euh…peu hétéro. Mais les bribes de souvenirs étaient tellement flous, et tellement mêlés à des délires dus à la vodka qu’il avait absorbée et à l’état cocaïné de son camarade, qu’il ne savait plus vraiment ce qui s’était passé – et cela le perturbait beaucoup.

Autour d’eux, ignorant la paire baroque qu’ils formaient (un cyber habillé de noir affichant un air sombre, et un mago-tech dont le look insolite passait presque inaperçu sous sa chevelure flashy), les gens s’installaient. La plupart étaient des technopolitains à l’air pseudo-intellectuel, des étudiants en ciné que Zack reconnut mais dont il évita le regard, ou des individus portant des bérets et autres accessoires caricaturalement cinéphiles, mais il y avait aussi quelques couples, des familles et…Monsieur Pinson ?

Le professeur pachyderme venait d’ouvrir en grand la double-porte pour autoriser le passage de son immense corps, et descendait à présent les marches une par une avec une nonchalance calculée, tout en parcourant du regard les rangées à la recherches de deux sièges libres – qui ne seraient pas de trop pour accueillir son unique arrière train. Son œil aiguisé eut tôt fait de dénicher Zack et, derrière lui, deux larges places semblaient s’offrir comme un trophée. Monsieur Pinson se faufila donc jusqu’aux dites places – ‘se faufila’, c’est-à-dire qu’il obligea l’intégralité des personnes de la rangée à se lever et à se compresser contre leurs sièges pour le laisser passer – si bien que, lorsqu’il arriva derrière son élève avec l’intention de lui faire « bouh », ce dernier l’avait évidemment vu venir depuis un moment (et, s’il ne l’avait pas vu, Corberyan eut eu tôt fait de le lui faire remarquer à grands coups de « Hey man, look at that ! I’d never seen a guy so fat ! »).
Zack se retourna donc pour saluer son directeur de master, faisant taire les remarques désobligeantes de son camarade en l’invitant à prendre part à une séance de présentations exagérément formelle.

« Vous êtes métisse de caste, vraiment ? » demanda le professeur après que Zack les eut birèvement présentés.

Aaraon haussa les épaules.

« Oui, je suppose que pour vous c’est quelque chose de normal…Je serai tout de même curieux de parler avec vous après le film, pour savoir ce que vous en avez pensé ! Après tout, il parle de l’époque où les castes se sont rencontrées pour la première fois !… Mais dites-moi monsieur O’Graham, (ici, tandis qu’il changeait d’interlocuteur, son discours enthousiaste se changea en un murmure inquisiteur), avez-vous enfin trouvé un sujet pour votre docu-fiction de fin d’année ? »

Zack baissa les yeux. Non. Non il ne trouvait pas. Non il n’avait pas d’idées. Non il n’était pas aussi génial et créatif qu’il aurait souhaité l’être. Et non il n’avait toujours pas de copine, merde ! – Son monologue de désespoir intérieur ne se traduisit à l’extérieur que par un silence embarrassé, que M. Pinson brisa bien vite de sa prolixité habituelle :

« Allons, allons, mon garçon, vous trouverez bien un sujet. Nous en parlerons après la séance, si vous le voulez bien ?
- Oui… oui, merci. »

Les trois hommes se rassirent.
La lumière était en train de baisser, l’écran s’éclairait… Zack fouilla dans la poche de son blouson.

« Tiens, mets ça, » dit-il.

Aaraon réceptionna avec étonnement une paire de lunettes 3D. Il jeta un coup d’œil circonspect à Zack qui enfilait les siennes, et constata que tout le monde était en train de faire de même…

« I said : put them on. Otherwise you won’t see anything. »

L’Octantin abdiqua sans chercher à comprendre. Probablement pensait-il que les cybers, comme certaines tribus exotiques, pratiquaient d’étranges rituels que l’on se devait d’observer pour ne pas froisser la communauté…
La lumière s’éteignit tout à fait, et des lettres blanches apparurent sur l’écran noir :

Les Nouveaux Mondes
An zéro

Revenir en haut Aller en bas
Aaraon C. Wright

avatar


Messages : 190
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 20
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technologue-Mercenaire
MessageSujet: Re: Les Nouveaux Mondes   Ven 15 Avr - 1:21

Zack lui jetait quelques regards interrogatifs en biais, étrangement troubles quoi que sobres. Aaraon se cala dans le fauteuil et, se désintéressant de la foule étrange de cyberpolitains, fixa le jeune homme avec insistance. Il devina que le malaise provenait probablement des scènes douteuses de l’autre soir et hésita à clarifier la situation. Mais la minute d’inquisition fut rapidement interrompue par l’arrivée d’un monstrueux obèse qui laissa l’Octantin muet et songeur…jusqu’à l’explosion d’un bruyant « Hey maaaan, look at thaaaat ! I’d never seen a guy sooo fat ! » qui ne reçu qu’un vague « C’est pas vrai ça…shut up…steuplais arrêtes!» en guise de réponse.

Cependant le type monstrueux posait son énorme postérieur sur deux sièges juste derrière les jeunes gens. Visiblement Zack connaissait et respectait ce gros tas qui, par ailleurs, dégageait une aura d’autorité douce qui étranglait immédiatement les sarcasmes du mage. Finalement il se révéla être une sorte de supérieur du Cyberpolitain, un genre de mentor, du nom de « Pinson »… Aaraon afficha une moue dubitative devant ce patronyme si peu seyant à l’animal en présence et se contenta de oser les épaules lorsqu’on lui demanda s’il était bien « métisse de caste ». Le terme était sale…Il refusait cette notion. Se fermant alors à la conversation, et ignorant la proposition de ce monsieur « Pinson », il s’absorba dans la contemplation de la boue qui tachait ses chaussures -ainsi que l’impeccable moquette rouge- afin d’éviter toute réflexion douloureuse sur sa situation de « métisse » et sa soudaine envie de plonger dans la…farine.

Il imita ensuite les deux hommes qui venaient de se rassoir et attrapa l’étrange objet qu’on lui tendait et qui ressemblait à ceux que manipulait parfois Lawrence. Zack semblait insister pour qu’il mette l’objet sur son visage…c’était un peu comme les lunettes de Lowell mais genre en plus moche. Il s’exécuta sans plus de caprices.
La lumière et les bruits de conversation s’évanouirent aussitôt. Il réprima un mouvement de surprise et, attendant la suite, se crispa sur son siège serrant dans sa main la dague qu’il cachait sous sa veste, prêt à bondir en cas de besoin. Le drap blanc était illuminé et des mots qu’il ne pouvait pas lire semblaient s’y être soudainement gravés.

« Jeez… maty… what the hell is that ?
- chuuuut! »

Une femme en robe rouge moulante occupait maintenant la pièce. Elle était immense. JL lui avait bien dit que le « cinéma » c’était la « télévision » en plus grand pourtant Aaraon regardait avec étonnement le défilement des êtres plats capturés sur l’écran. Devant lui une bande de ce qui semblait être des technopolitains évoluait dans un décors ravagé d’immeubles effondrés et de routes défoncées, la musique rythmait violemment leurs déplacements et faisait par moment légèrement trembler le sol de la salle. Aaraon les fixait sans comprendre, la bouche légèrement entrouverte, étrangement fasciné par l’évolution de ces êtres aussi morts que des androïdes mais vachement moins consistants et grave plus bruyants.
Puis brusquement un oiseau monstrueux – sans doute une chimère- s’éleva dans l’angle de la pièce et la traversa jusqu’au fond avant de s’évanouir dans un cris. Le cœur battant le jeune homme fixait les murs sombres, s’attendant à la voir surgir à nouveau.
« Mais d’où venait cette chose !?
- Pas de notre planète !
» Vomissaient les haut-parleurs. La femme en rouge fît à nouveau quelques pas puis s’arrêta en lâchant un hurlement strident qui eut pour effet de faire bondir l’Octantin hors de son siège. Autour de lui c’était une nuée d’oiseaux terrifiants qui s’élevait. Tirant sa dague hors de son carcans il lacéra la créature la plus proche…Mais ne rencontra que du vide, ce qui eut pour effet de le projeter à moitié sur un Zack abasourdi qui venait d’éviter de peu –quoi qu’involontairement- sa lame.


[hrp: celui qui me trouve la ref et le film d'origine et très fort et regarde des vieux navets! XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Zack O'Graham

avatar


Messages : 1790
Date d'inscription : 06/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Cyberpolitain, étudiant
MessageSujet: Re: Les Nouveaux Mondes   Lun 18 Avr - 12:19

Zack venait d'éviter un coup de... couteau ?!
Lorsqu'il s'en rendit compte, il s'éveilla d'un coup, sortant du film dans lequel il s'était plongé. De son bras gauche, anormalement puissant car mécanique, il empoigna le bras armé d'Aaraon en lui criant : « Mais t'es malade ! Come down ! All this is fucking fake ! ». Les éclats de sa voix se fondirent pour les autres spectateurs dans le fracas de la bande son ; mais Aaraon sembla en saisir le sens car il se cala soudain au fond de son siège, se concentrant visiblement pour rester calme. Sous l'oeil inquiet de Zack, qui fixait surtout le couteau, Aaraon contractait tous ses muscles pour rester immobile malgré les créatures qui continuaient de traverser la salle en tous sens. « Allez, range ton arme », dit Zack. A regrets, son regard d'aigle toujours braqué sur les images menaçantes, le mage abdiqua et glissa le couteau dans sa botte.
Zack inspira un grand coup. Il se remit enfin au fond de son siège et se concentra à nouveau sur le film. Pourtant, sa main restait fermée autour le bras d'Aaraon, sans qu'il sache vraiment pourquoi – peut-être parce qu'il avait peur de lui, peut-être au contraire parce qu'il essayait de le rassurer...

Le film continua sans plus de remous du côté de nos deux acolytes. Certes, Aaraon était crispé, une fois, même, il sursauta : c'était au moment où un immeuble de béton, gigantesque, manqua de s'effondrer sur la dame en rouge et – par conséquent – sur les spectateurs. Mais globalement tout se passa bien.
Zack profitait du grand écran, et se passionnait pour cette période post-jonctionnelle mythique dont on ne gardait finalement que peu d'images. Surtout, il faisait inconsciemment attention à la structure du film et analysait ce qu'il voyait grâce à tout ce qu'il avait appris en cours.
Ce qui était évident c'était que Les Nouveaux Mondes, dans les premières minutes, parodiait la tradition du film catastrophe : une jeune femme sans défense se retrouvait la proie d'un immense chaos, et les décors se disloquaient au rythme de dialogues affolés. Mais la suite se faisait plus grave, et en même temps plus acide. Le tragique versait dans le cynisme en même temps que l'ironie se mêlait à un humour plus léger. Dans un monde sans repères, entre survie et conflits, entre tentatives de rationalisation et enchaînements illogiques, les destins individuels apparaissaient aussi dérisoires que symboliques. La multiplication des protagonistes, des intrigues, des décors, ne faisait qu'amplifier l'impression globale de désorientation, et l'on déambulait dans le film avec aussi peu d'assurance que les personnages dans leurs destins chamboulés... C'était une véritable apocalypse cinématographique.

A la sortie, après la bousculade dans les couloirs sombres, Zack et Aaraon se retrouvèrent assis sur un banc – attendant probablement la sortie (forcément remarquée) de M. Pinson.

« You know what l'impuissant ? J'suis pas sûr d'avoir tout compris à ce cinéma... c'était stressant.
- Mais... t'as bien aimé ? »

L'autre haussa les épaules.

« J'en sais rien. J't'ai dit :c'était trop stressant.
- Mais genre... l'histoire, t'as compris ce qu'il se passait ?
- Ben ouais : la blonde se tape l'agent secret, son frère meurt tué par les créatures et tout. Et pendant ce temps y'a le gamin qui doit sauver la vieille mais y'a des mages qui débarquent. Et puis y'a aussi l'histoire du voleur – lui il est cool, pas prise de tête – qui se fait emmerder alors que y'a déjà suffisamment de bordel comme ça...
- Ok donc t'as suivi en fait ê_o
- Ben ouais, c'pas ça le problème... C'est juste que c'était zarb, ton truc. »
Revenir en haut Aller en bas
Aaraon C. Wright

avatar


Messages : 190
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 20
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction: Technologue-Mercenaire
MessageSujet: Re: Les Nouveaux Mondes   Jeu 19 Mai - 1:10

Enfin le conséquent « monsieur Pinson » s’était extrait du hall, évoluant avec des airs de danseuse étoile, tout sur la pointe des pieds, ce qui donnait à Aaraon l’impression de regarder une énorme bulle de savon rebondir gracieusement sur le trottoir.
Zack s’était levé à l’approche de son imposant professeur, au contraire de l’octantin avachit sur le banc qui observait le sieur Pinson passer une main entre les boutons malmenés de sa chemise et intimer sur un ton d’officier de l’armée de terre :
« Ce soir permission ! Je vous offre à boire jeunes hommes ! »

***


Aaraon fixait le vide, fermé dans un silence boudeur. Le pachyderme avait essayé à plusieurs reprises d’en savoir plus sur sa vie, ses opinions, et plus basiquement sur ce que ce film lui avait inspiré. Mais il avait commit la faute impardonnable de commencer par évoquer Octantis, aussi facilement que s’il s’était agit d’un résumé du film, avec cette assurance fatigante des cyberpolitains. Aaraon n’avait aucune envie de parler de ce qu’il avait honteusement perdu, et surtout pas avec un type incapable de mesurer la force réelle de termes comme « Octantin » ou « métisse ».

De ce fait, après avoir essuyé plusieurs silences et des regards lourds de menaces, Mr Pinson était retourné à son élève.
« L’idée me semble un peu faible voyez-vous… non ce qu’il vous faut c’est d’avantage d’audace ! Quelque chose qui vous forcera à sortir de votre petit système !
- Mais je…
- Mon garçon…Vous avez la chance de résider à Range Harbor et… »

Blablablaaaablaaaaaa. Aaraon s’effondra sur le dossier de sa chaise et observa les allers et retours du serveur qui s‘activait à la terrasse. La lumière du jour déclinait, rapidement dévorée par les tours de cette zone du Consortium, et de plus en plus d’étudiants se massaient dans le café. Le regard de l’Octantin glissa lentement du serveur agité à Zack qui semblait plongé dans une réflexion d’une… Darkitude…sans fond, mais n’avait visiblement pas l’intention d’écourter l’entrevue avec son professeur.
Aussi se fût à ce dernier qu’Aaraon dû son salut. Mr Pinson souleva brusquement sa masse graisseuse, sans rien renverser pour autant, et tapota sa montre d’un geste entendu.
« Il va falloir songer à rentrer…C’est que tous les universitaires ne sont pas aussi dépourvu de travail qu’on veut bien le prétendre !
- Euh oui… »
Zack imita son supérieur, adressant un signe de tête à Aaraon :
« Ben c’était sympa et euh… à une prochaine ?
- … Well. »
Il avait donc poireauté tout ce temps pour se voir planter par le mec qui l’avait invité. Il regarda d’un œil mauvais le professeur régler la note, et jeta une oeillade affligée à celui qui l’abandonnait sans vergogne après une si dure épreuve de patience. Zack cilla, apparemment navré de devoir faire un choix…Ou alors était-ce pour dissimuler une forme de culpabilité…ou de peur ? Peut être que le coup du couteau l’avait fait flipper, les cyberpolitains étaient soient de terribles durs à cuir…soient des gars tellement impressionnables que s’en devenait navrant. Ptêtre qu’aussi il lui en voulait encore pour Justine. Ça n’empêchait pas que c’était vraiment pas très sympa, ouaip, une attitude de connard un peu. Aaraon avait l’habitude d’être prit pour un con et de répondre de la même façon, mais cette fois-ci il concevait presque une forme de dépit à regarder le jeune homme s’éloigner en compagnie du pachyderme. Enfin l’octantin fit demi-tour et commença à s’éloigner en sens inverse, à grandes foulées vagues, à peine distrait par Maana qui tirait depuis sa poche sur l’une de ses mèches blondes.

Et…

« Heeeeey ! Wait a sec ! »

Zack avait rebroussé chemin et venait de le rattraper. Arrivant à sa hauteur, il entama, légèrement essoufflé :
« pfff…wow…tu marches… vite et…
- What was that !?
- Que ? Et bien en fait je…
- A quoi tu joues l’impui…O’Graham, hein?!»
Mais dans le fond c’était avec soulagement qu’il avait accueilli le changement d’avis de Zack, probablement plus motivé par ce Mr Pinson que par Zack lui-même, mais un changement tout de même. Aaraon en avait marre de voir ceux qui l’entouraient partir. Il en avait marre de rater à chaque fois le coche et de se retrouver à la porte. Il oublia alors ses griefs et étira un large sourire sur son visage, changeant d’expression du tout au tout, puis ajouta sur un ton enjoué « Holly crap ! J'ai cru que tu me posais un lapin avec le gros!», avant d’envoyer une grande claque sur l’épaule de l’étudiant.


[ arf ^^; bon au moins j'ai pas trop laissé trainer on va dire... sinon on va avoir un tit soucis de concordance avec la Citadelle, on voit ça plus tard :3]
Revenir en haut Aller en bas
Zack O'Graham

avatar


Messages : 1790
Date d'inscription : 06/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Neutre Absolu
Classe - Fonction: Cyberpolitain, étudiant
MessageSujet: Re: Les Nouveaux Mondes   Jeu 9 Juin - 20:13

« Holly crap ! J'ai cru que tu me posais un lapin avec le gros ! »

Zack ne put s’empêcher de rire. L’incorrection d’Aaraon était rafraîchissante. D’autant plus qu’il venait de se reprendre pour ne pas l’appeler « l’impuissant », c’était un bon point ! Il avait beau être un peu bizarre et vaguement effrayant, il se montrait sympathique… Zack en eu presque des remords.

*
Quelques instants plus tôt...

Aaraon s’éloignait, Zack venait de lui dire au revoir pour parler avec Mr. Pinson de son projet de film de fin d'année.

« Vous devez bien avoir une idée non ? demanda Mr. Pinson.
- Eh bien… En fait, j’aimerais bien faire quelque chose d’un peu épique.
- Épique ?
- Oui… Un peu comme les mages qui combattent sur leurs dragons… Les films pré-jonctionnels imaginaient des tas de choses qui sont devenues réelles depuis la jonction, et je crois que c’est de ça que j’aimerais parler… Un peu comme Les Nouveaux Mondes, mais en version documentaire réaliste vous voyez... »

Zack remarqua que Mr. Pinson fixait quelque chose dans son dos. Il se retourna et vit que c’était Aaraon qu’il regardait. Il se tourna à nouveau vers Pinson avec un air interrogateur.

« Jeune homme, dit Mr. Pinson en affichant un air triomphant, si vous voulez de la magie, il vous faut un mage, si vous voulez de l’aventure, il vous faut un aventurier, si vous voulez de l’épique, il vous faut un héros ! Et je crois que le vôtre est en train de s’éloigner à grandes enjambées ! »

*

Alors Zack s’était mis à courir après le mage, et l’avait rattrapé. Oui, Aaraon Corberyan serait le sujet de son documentaire – ou du moins Zack allait essayer de le convaincre de le devenir.
Mais pour l’instant, Zack avait moins l’impression d’avoir trouvé un sujet que d’avoir trouvé un ami. Du coup, il se sentait coupable de penser à Aaraon comme à un objet dont il allait se servir pour ses études. L’éthique voulait qu’on ne mélange pas travail et amitié et – un pingouin miniature ? L'incongruité du réel coupa court à ses interrogations métaphysiques. Une petite créature venait d’émerger de la poche d’Aaraon pour se glisser dans sa main. Zack ne put s’empêcher de s’arrêter en pleine marche pour dégainer son portable, qui évidemment faisait aussi caméra.

« Je peux le filmer ? »

Aaraon haussa les épaules. « Il s’appelle Manaa » dit-il simplement.
Un instant plus tard, Zack faisait re-défiler sur son écran les images qu’il venait de capturer : Manaa en train d’escalader l’épaule de son maître en émettant de petits piaillements, et le visage d’Aaraon en gros plan, son œil violet tourné vers le petit volatile.
Aaraon regardait ces images de lui-même avec un air circonspect… il était difficile de savoir ce qu’il en pensait réellement – ou même s’il en pensait quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les Nouveaux Mondes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Nouveaux Mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Consortium :: Secteur marchand-
Sauter vers: