AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marchand de mort - L'appel de Zaihan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre Sevastianev

avatar


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
MessageSujet: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Dim 13 Sep - 22:41

C’était une journée relativement fraîche. La fin de l’été, le début de l’automne.
Ambre devait se rendre au consortium où elle avait rendez-vous avec Zaihan qui l’avait appelée apparemment pour une « urgence »… Elle ne savait pas ce qu’il se passait et avait un peu peur de ce qu’il allait lui apprendre.
Ainsi, elle arriva dans une zone où commerces fleurissants et diversité ethnique se fondaient, se touchaient, s’entremêlaient… Il y avait du monde, du bruit… Trop, elle avait revêtu un pardessus long qu’elle avait fermé, cachant son sceau, son corps, avait attaché ses cheveux en chignon, dégageant sa frange et modifiant ainsi légèrement l’aspect de son visage… Elle n’était pas maquillée comme pourtant à l’accoutumée.
Plus le montrer pour plus se cacher.

Consortium, elle avait peur mais affrontait son cousin dans toutefois vouloir le croiser… Elle préférait en général rester discrète, commune. Serrant ses poings gantés dans les poches de son long manteau noir elle se fondait dans la masse sombre de gens tous plus ou moins vêtus comme elle.
Elle s’arrêta devant une vitrine où, de façon libre, ils y vendaient des armes à feu, armes blanches…
En tant qu’alchimiste elle ne comprenait pas que ce commerce légal aie pu être toléré…
Se défendre oui, mais permettre aux truands et aux fous d’avoir de quoi tuer… Elle ouvrit la porte…

Un homme d’une cinquantaine d’années et un autre d’environs trente ans géraient la boutique, quelques clients dont deux à l’air louche visitaient et reluquaient les objets de mort…
« Je peux fous aider mademoiselle ? » l’homme le plus âgé avait un affreux accent du Nérigon, l’alchimiste rétorqua
« J’aimerais… euh… » Elle ne savait pas quoi prendre, elle n’avait jamais tenu d’arme mais voulait se défendre si jamais…
Si jamais il la retrouvait.
« C’est juste… pour me défendre en fait… »
« Ah je fois… » L’homme se retourna : « J’ai des lacrymochènes, des tasser, et même des petits calibres. A fous de voir. »
Elle réfléchit un instant … Elle ne savait pas tirer mais jamais une lacrymogène ni un tazer ne suffirait si elle se retrouvait en mauvaise passe… Face à lui ou même à un autre.
« Je vais prendre le petit calibre… »
« Très bien, che prends votre pièce d’identité pour en faire une copie, vous aurez fotre arme dans deux semaines quand nous aurons fait les… »
Il s’arrêta, voyant le nom sur la carte.
« Ah… bon et bien che ne savais pas… tenez mademoiselle. Che me passerais de vérification pour fous. Après tout… » La jeune femme avait déjà tourné les talons et sortait avec son arme déjà chargée coincée dans le pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
Anya Stadtfeld

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 10/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Chaotique Bon
Classe - Fonction: Mercenaire cyberpolitaine
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Dim 13 Sep - 23:56

Anya se leva un peu avant l'aube. Elle avait gardé par habitude le rythme que lui avait imposé son service au sein de l'armée. Elle appréciait les quelques heures qui précédaient le réveil de la majeure partie de ses concitoyens. Les rues étaient toujours plus calmes au lever du jour. C'était l'un des rares moments de la journée pendant lequel cette ville était paisible, ou du moins donnait l'illusion de l'être.
La jeune femme avala un petit déjeuner frugal et revêtit un tee-shirt à manches longues et un short court. Par acquis de conscience, elle glissa un pistolet compact et une gourde d'eau dans n haut de survêtement qu'elle noua autour de sa taille avant de descendre pour sa séance d'exercices matinale.

Après une heure d'entraînement, Anya remonta dans son appartement et se déshabilla pour prendre une bonne douche. Une fois ce rituel quotidien achevé, la jeune cyberpolitaine enfila une tenue plus saillante quoique tout aussi fonctionnelle. Anya privilégiait toujours les tenues proches du corps car celles ci, en plus de mettre sa silhouette en valeur, ne gênaient pas ses mouvements. Comme toujours, Anya enfila un manteau à manches longues ainsi que ses gants afin de cacher la greffe qu'elle honnissait. Suivant toujours ses habitudes, l'ex-lieutenant des forces spéciales anti-piraterie dissimula un pistolet automatique dans un holster sous son manteau, une arme de secours dans une de ses bottes hautes et un couteau rétractable dans sa poche de pantalon. Paranoïa? Non, simple réflexe d'ex-militaire. Quoique...

Quoi qu'il en soit, quand Anya sortit de nouveau de chez elle, les rues se remplissaient à vue d'oeil. L'air était frais et plutôt agréable. Une légère brise courait dans les rues, faisant voleter légèrement les cheveux d'Anya, et plus particulièrement une mêche qui semblait s'obstiner à vouloir masquer son oeil gauche. Après avoir en vain tenté de la repousser, la jeune femme abandonna. Cette petite farce du vent donnait à la jeune femme un air quelque peu mystérieux ce qui faisait d'autant plus ressortir son charme.

Lorsqu'elle arriva dans le quartier commerçant, les rues étaient déjà noires de monde et il fallait presque jouer des coudes pour avancer. Anya arriva finalement devant l'échoppe d'un armurier. Elle se décida à jeter un coup d'oeil à l'intérieur. Elle devait se racheter une brosse pour l'entretien des canons de ses armes. Il y avait déjà plusieurs clients à l'intérieur. Deux d'entre eux avaient des têtes plutôt patibulaires. Elle se dirigea droit vers l'étagère ou était stocké le matériel d'entretien. L'un des vendeurs, le plus âgé d'entre eux, s'apprêtait à se diriger vers elle quand la porte s'ouvrit une nouvelle fois, laissant passer une jeune femme en manteau noir. L'inconnue jeta un regard hésitant tout autour d'elle. Elle n'avait pas l'air très à l'aise. Anya se demanda d'ailleurs ce qu'une aussi jolie femme pouvait faire là, jusqu'à se rappeler qu'on aurait pu lui faire la même réflexion. Le gérant infléchit sa course, décidant d'aller voir cette jeune femme qui risquait de se sauver sans rien acheter plutôt que vers Anya qui semblait presque déjà décidée.

Anya ne pu s'empêcher d'entendre la discussion entre le gérant à l'accent à couper au couteau et la jeune femme. Cette dernière qui ne semblait vraiment pas assurée, finit par se décider pour une arme de petit calibre. Pas l'idéal pour se battre mais pour se défendre ou faire peur cela pouvait convenir... La chose qui retint le plus l'attention d'Anya fut le fait que le gérant la laissa partir sans signer le moindre document après avoir relevé son identité. Elle devait avoir des relations pour que le gérant "omette" cette petite formalité administrative...et elle semblait avoir besoin de se défendre. N'était ce pas là une occasion en or pour une jeune mercenaire de vendre ses services?


"Qui était ce?" demanda-t-elle au gérant après que la jeune femme soit sortie.

"Chelà ne fous regarde pas, mademoizelle!" répliqua le vendeur sèchement.

Anya sourit. Cette fille avait bien des relations, sinon le gérant se serait contenté d'un "je ne sais pas, pourquoi" ou d'une réponse équivalante.

"Merci quand même." lança t elle avant de sortir de la boutique pour rattraper l'inconnue.

La foule compacte rendait la chose difficile mais Anya finit par repérer la silhouette qu'elle cherchait. Elle entreprit de suivre la jeune femme en se faufilant parmi la foule. Elle eu tôt fait de la rattraper, après tout, cette dernière avançait à une vitesse normale.


"Excusez moi. Je vous ai vu à l'instant dans l'armurerie, je peux vous parler une minute?" fit Anya avec un sourire engageant quand elle arriva au niveau de l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

avatar


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Lun 14 Sep - 11:29

En immersion dans la foule, l’alchimiste sentait le désagréable contact de personnes qu’elle ne connaissait pas et ne voulait pas connaître… Le frottement des vêtements, les voix tantôt singulières, tantôt communes, leurs timbres se mêlant en un brouhaha incessant.

*J’en ai marre… Vivement que j’arrive là bas*

Zaihan était le médecin et ami de Vladimir. Il l’avait prise sous son aile lorsqu’elle était partie de sa méprisante famille d’accueil… Son grand-père ne pouvait-il pas l’aider lui ? Lui témoigner l’affection d’un proche, être tout simplement présent ?... Elle se demandait s’il avait honte qu’elle fut alchimiste. Honte de la montrer, honte de dire à qui il allait léguer ses possessions…
Et quelles possessions ? La jeune femme savait qu’il était aisé mais ignorait trop de choses. Il la couvrait, subvenant à ses besoins malgré le fait qu’elle ait pu, avec ses capacités, créer sa propre fortune. Et pourtant que de doutes subsistaient, et allait avoir la charge de ce monstre dont elle ne connaissait même pas le nom… Et qui lui permettait aussi d’acquérir en toute légalité une arme à feu sans qu’on s’occupe des formalités nécessaires à la déclaration d’un objet de la sorte…
Elle n’en voulait pas.
Mais elle accepterait, pour ne rien laisser à cette raclure… Seth…

Son cœur se souleva, il l’exécrait profondément mais elle ne se résolvait pas à oublier. Les tortures, les souffrances qu’il lui avait infligé l’avaient brisée tout en la rendant plus forte, mais elles n’en restaient que fragiles comparé au désir qu’elle éprouvait pour lui… A l’envie de lui et d’à la fois le détruire…

Elle secoua la tête et continua, regardant vaguement les étalages extérieurs des magasins de la rue maintenant bondée. Les sourcils froncés de contrariété elle sortit le plan de sa poche et le déplia…

*Bien… C’est pas très loin… Enfin… je crois ?*

Puis elle entendit une voix féminine l’interpeller.
"Excusez moi. Je vous ai vu à l'instant dans l'armurerie, je peux vous parler une minute?"

« Hum ? »
Fut la seule onomatopée qu’elle prononça. La jolie jeune femme avait un sourire des plus engageants mais Ambre était pressée. Elle attendait de savoir ce qu’elle voulait avant de vite tracer son chemin dans cette zone qui n’était que trop familière à son cousin…
Revenir en haut Aller en bas
Anya Stadtfeld

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 10/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Chaotique Bon
Classe - Fonction: Mercenaire cyberpolitaine
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Lun 14 Sep - 22:21

"Hum ?" fut tout ce que la jeune femme lui répondit. Sa réponse transpirait l'indifférence à tel point qu'il était même difficile de savoir ce qu'elle signifiait. Franchement, qu'est ce que c'était que cette réponse? "Hum ?" Ca veut dire quoi ça? Oui? Non? Vous pourriez répéter je n'ai pas entendu ce que vous avez dit?

*T'es plus dans l'armée ma grande, faut te faire à l'idée que les gens "normaux" sont loin de s'exprimer aussi clairement que tu pourrais le vouloir...* se dit Anya sans pour autant se départir de son sourire. En effet, faire une moue dubitative ne l'aurait clairement pas aidée à vendre ses services... Toujours garder le sourire, le client est roi après tout, surtout dans ce genre de profession.

Anya se décida bien vite à considérer cette réponse évasive comme un oui. De toute façon elle aurait insisté même si l'inconnue l'avait rembarrée. Un tantinet de culot était toujours utile quand il s'agissait d'ouvrir des portes sur d'autres débouchés professionnels que le chômage.


"Écoutez, je vais être directe. Je ne sais pas contre qui vous souhaitez vous défendre mais j'espère pour vous que cette ou ces personne(s) ne sont pas trop tenaces. L'arme que vous avez achetée est un W-PSK série 22, neuf millimètres automatique, culasse mobile, sept balles dans le chargeur plus une dans le canon, portée efficace vingt à trente mètres pour un tir précis (Note de l'auteur: Cherchez pas les références sur google, je n'ai pas utilisé le nom d'une véritable arme, après tout on est dans un univers fictif.). Bref ça peut faire peur à quelques loubards en maraudes ou à un type un peu trop collant, mais si vous comptez vraiment vous défendre contre quelqu'un de dangereux c'est pas franchement l'idéal. Si vous voulez vraiment assurer votre protection vous devriez investir dans autre chose, ou bien recruter quelqu'un qui soit spécialisé dans ce domaine..."

ajouter un "ce qui est précisément mon cas" semblait bien superflu à ce stade de la discussion. L'inconnue devait bien avoir compris l'énorme sous entendu contenu dans les paroles d'Anya. Cette dernière était d'ailleurs curieuse de savoir qui pouvait être cette jeune femme à qui elle essayait de vendre ses talents. Elle avait clairement une certaine influence ou des contacts bien placés pour pouvoir acheter une arme sans formalités administratives. Pourtant les personnes influentes assuraient rarement elles mêmes leur propre défense, et quand c'était le cas, elles se fiaient rarement à une arme que l'on réservait en général aux civils inexpérimentés histoire qu'ils ne se blessent pas tous seuls.

"Mais peut être souhaiteriez vous en discuter dans un lieu moins...bruyant?" finit par ajouter Anya pour ne pas dire "trop fréquenté". Son employeuse potentielle n'avait sûrement pas envie de déballer toute son histoire dans une rue bondée, si toutefois bien sûr elle choisissait de le faire, ce qui n'était déjà pas couru d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

avatar


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Mar 15 Sep - 13:56

*blablabla...W-PSK série 22... blablabla ... efficace vingt à trente mètres...*
Ambre écoutait la jeune femme en soulevant les sourcils, incrédule de cette logorrhée linéaire sur le type d'arme qu'elle avait acheté et sur le fait qu'elle devait sûrement se payer quelque chose... ou quelqu'un pour la protéger mieux... *Non mais de quoi je me mêle? Elle cherche un travail ou quoi?...*

"Mais peut être souhaiteriez vous en discuter dans un lieu moins...bruyant?" Dit la jeune femme pour le moins presque bavarde...
"De toute évidence... euh... je suis pressée en fait et... "
Elle réfléchit un instant
"Par contre je vois à peu près quel genre de personne vous êtes, vous m'accompagneriez jusqu'à ce que je sorte du consortium? Je ne suis tout simplement pas rassurée ici..."
La proposition était directe, franche, aussi brutale que l'avait abordé la demoiselle. Et puis elle serait une compagnie non négligeable, ne serait-ce que parce que la présence de quelqu'un rassurait.
Elle leva le regard, scrutant les visages, tentant de voir si elle ne reconnaîtrait pas l'un des larbins de son cousin. Elle murmura dans un souffle imperceptible :
"Pas rassurée du tout même..."

Le consortium était une zone vaste mais Zaihan l'avait faite quérir, or il vivait dans la même zone fréquentée par ledit cousin. Il la cherchait, il la trouverait comme il l'avait toujours fait... Mais pas pour le moment.
Peut être la présence de la femme la rassurait, elle supposait que vu son attitude franche et ses connaissances en armes à feu elle devait être un genre de... garde du corps, ou quelque chose comme ça.

L'alchimiste passa devant, marchant à une allure tranquille, pour ne pas se faire remarquer, comme elle en avait l'habitude. Elle regardait de temps à autres si la brunette la suivait, et c'était le cas, en se demandant si elle était armée...
Elle traçait, donc, et vit quelque chose qui lui fit baisser légèrement la tête...
Une chevelure longue et flamboyante derrière laquelle elle passa...
Elle trembla un instant, son cœur battant à une vitesse folle, et continua sa route comme si de rien n'avait été.
Revenir en haut Aller en bas
Anya Stadtfeld

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 10/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Chaotique Bon
Classe - Fonction: Mercenaire cyberpolitaine
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Mer 16 Sep - 0:19

La jeune femme lui répondit avec une certaine hésitation. Les paroles d'Anya l'avaient elles déstabilisée? Si c'était le cas, la jeune mercenaire allait peut être pouvoir en jouer, ou bien cela risquait de mettre son interlocutrice sur la défensive. L'inconnue parut réfléchir un instant et se ressaisir avant de lui donner cette fois une réponse claire. Apparemment elle avait compris le sous entendu d'Anya. Parfait, Anya n'avait au moins pas perdu son temps à discuter avec une cruche. La jeune femme lui demandait de l'accompagner jusqu'à la sortie du consortium. Escorter aurait peut être été plus correct dans ce cas de figure mais cela ne vallait même pas la peine de le préciser.

"Très bien, je vous suis!" fit Anya, satisfaite de ne pas s'être faite envoyer sur les roses. Son interlocutrice rajouta quelque chose dans un murmure. Anya parvint tout juste à le saisir mais elle devait clairement être la seule à avoir entendu cet aveux. Ainsi la jeune femme à la chevelure sombre semblait vraiment craindre quelque chose ou plus sûrement quelqu'un dans ce coin de la ville.

"Ne vous en faîtes pas, je ne me limite pas à la théorie dans le domaine de la protection. Je ne vous aurais pas abordée sinon." précisa l'ex-militaire espérant que cela pourrait rassurer un minimum son employeuse potentielle.

Lorsque la jeune femme se remit à marcher, Anya lui emboîta calmement le pas, comme si de rien était. Elle suivit donc cette jeune femme dont elle ne connaissait d'ailleurs toujours pas le nom (Il serait bien assez temps de le lui demander une fois qu'elles seraient sorties indemne du consortium.). Cette dernière jetait régulièrement des regards en arrière vers Anya. On aurait dit qu'elle vérifiait que cette dernière ne s'enfuyait pas en la laissant seule. Ou peut être tentait elle de la jauger. C'était bien normal, on ne pouvait vraiment se fier à une inconnue dans cette partie de la ville (si tant est qu'il y ait des endroits où l'on pouvait se fier à un inconnu dans l'archipel).

Soudain Anya vit la jeune femme tressaillir. Elle avait visiblement du apercevoir quelque chose ou quelqu'un qui semblait l'effrayer mais n'avait pour autant pas stoppé sa course. Anya, sur le qui-vive, balaya la foule du regard afin de trouver la cause de ce frisson, mais il lui aurait sans doute été plus facile de dénicher une aiguille dans une botte de foin. Elle continua donc à suivre la jeune femme, sans rien laisser paraître. Toutefois ses sens restèrent en alerte, au cas où.


*J'espère qu'elle sait où elle va et qu'on va vite sortir de ces fichues rues bondées. C'est vraiment l'enfer pour protéger quelqu'un.* se dit Anya qui continuait à épier furtivement les passants.
Revenir en haut Aller en bas
Kedran Ellahkir

avatar


Messages : 1266
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 26 ans
Alignement: Neutre Mauvais
Classe - Fonction: Technologue / Mercenaire
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Ven 18 Sep - 1:52

Aujourd’hui Kedran avait un peu de liberté. En effet la dernière mission fut un tel succès que Seth, son patron, lui laissa un peu de temps libre.

Il en profita donc pour se balader ça et là histoire de se vider la tête. Il aimait beaucoup ça.
Et justement il avait décidé de se diriger vers le Secteur Marchand histoire de visiter son magasin préféré, le revendeur d’arme.

Mais quelques mètres avant d’arriver au magasin il remarqua deux jeunes femmes, l’une d’elles lui rappelait quelque chose. Fort jolie, des cheveux d’un brun profond mais c’est surtout son visage, son visage de porcelaine lui rappelait quelque chose.


"hummm mais qui ça peut bien être … hooo mais ?"

Soudain lui revint en tête un souvenir. Ambre Sevastianev, la propriété du patron comme il le disait lui-même … Elle avait disparu depuis un sacré bout de temps !

"huhuhu Seth sera surement très content si je la lui ramène … ha tiens elles avancent par ici, faisons simple …"

Tout en avançant il regardait l’autre femme, mais elle rien, nada, elle ne lui disait rien et même la manière dont elle regardait les alentours laissait paraitre une habitude des embuscades et donc que cela pouvait être une femme sachant se battre … ce qui pourrait compliquer la tâche.

Et enfin Kedran et Ambre se croisèrent. A sa vu Ambre baissa un peu la tête, l’autre femme, elle, continuait de regarder chaque personne comme un potentiel ennemi. Il ne devait pas laisser filer ambre, s'il la ramenait ça pouvait signifier un bon pactole en plus. Et puis comme ça peut-être que Seth arrêterait de se plaindre des filles qui ne lui ressemblaient pas assez … Mais maintenant il était temps de passer à l’action.

"Ambyyyyy ! C'est Seth qui va être content de te revoir !" dit-il dans un ton faussement amical

A peu près deux mètres les séparaient, Kedran espérait fortement attirer son attention.

*HRP* J'autorise toute personne dans ce Rp à utiliser mon personnage Kedran Ellahkir dans leur post si le besoin s'en fait sentir. *HRP*
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

avatar


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Ven 18 Sep - 9:44

Ambre avait tracé, tête légèrement baissée mais...

"Ambyyyyy ! C'est Seth qui va être content de te revoir !"

Elle tressauta et resta figée, les battements de son cœur s'intensifiaient à mesure qu'elle réalisait celui que l'homme aux cheveux rouges avait mentionné.
Le sang battait ses tempes, elle se retourna, le regard à la fois empli d'anxiété, de rage... Cet homme là allait remettre son cousin sur sa trace. Il fallait...

Le tuer...

L'alchimiste fit un signe à celle qui l'accompagnait, puis recula, fixant de son regard d'or l'autre regard mordoré, s'éloignant de la foule. Elle ne savait pas trop ce qu'elle devait faire, mais elles devaient s'en aller d'ici.
Risquer de blesser quelqu'un, risquer surtout de le perdre de vue et qu'il retourne le voir...

Impossible.

Elle reculait encore puis se retourna et trottina à foulées modérées par pure provocation, elle ne regardait pas si la jeune femme dont elle ne connaissait pas le nom la suivait, c'était son problème après tout elle avait voulu lui servir de "garde du corps". Et bien elle allait lui servir.
Ambre avait la nausée, se sentait de plus en plus apathique, non pas de la course en elle même mais de la perturbation dont elle était victime. Regardant par dessus son épaule, l'occultiste vit que le l'individu aux étranges implants la suivait à pas rapides.

*content de te revoir...*

Non, jamais... Elle ne voulait pas le revoir. Si encore cet homme pouvait simplement la tuer? Non, trop simple, il la faisait souffrir, il la pourchassait, il resserrait ses filets autour d'elle... Alors qu'elle avait cru y échapper.
Il y avait une chance sur 1000 de frôler quelqu'un qui le connaissait, même si le consortium était "sa zone", c'était immense...

Elle s'arrêta, une rue était déserte, bien loin de la masse. Elle se retourna, et esquissa deux petits mouvements de recul.

"Si tu crois que je vais venir avec toi tu te fourres le doigt dans l'œil..."
"C'est ce qu'on verra ma jolie <3, j'ai bien idée de la prime qu'il pourrait me remettre si je te ramenais. Je vais pas laisser passer cette occasion de monter en grade encore une fois."


[hrp](J'autorise blabla... faire agir mon personnage blabla... aussi, faut dire keke je le connais bien xD, t'a que anya que j'ai pas fait agir ^^.)[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Anya Stadtfeld

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 10/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Chaotique Bon
Classe - Fonction: Mercenaire cyberpolitaine
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Sam 19 Sep - 0:10

La phrase du jeune homme retentit aussi fort qu'un coup de feu aux oreilles d'Anya. Non pas qu'il se soit exprimé en hurlant, mais parce ces mots révélaient sa position aussi clairement que la lumière d'un phare en pleine nuit par temps calme indique la côte. La jeune femme tourna la tête vers lui et l'examina rapidement. L'individu était plutôt grand et svelte, il portait une tenue qui cadrait avec certains des standards technologues (bien qui resta assez particulier pour qu'on puisse le repérer au milieu d'une foule pour peu qu'on l'ait déjà rencontré) et une longue chevelure rouge tombait en cascade sur ses épaules pour descendre jusqu'au bas de son dos. Avec son sourire carnassier et la réaction son employeuse, Anya comprit instantanément qu'il était l'un des "problèmes" contre lesquels devait se protéger cette dernière. Anya nota au passage le nom prononcé par l'inconnu. Amby...sûrement un diminutif pour Ambre. En tout cas ces deux là se connaissaient et "Amby" n'avait pas l'air franchement satisfaite de le croiser.

Comme pour confirmer ce qu'Anya venait de deviner, son employeuse se mit à reculer, lui fit un signe puis fit volte face avant de s'enfuir. L'étrange individu se jeta alors à sa poursuite. Anya le laissa passer et les regarda un moment s'éloigner avant de commencer à se faufiler parmi la foule. Elle connaissait ce quartier par coeur et, d'après la direction qu'avait prise Ambre, ils ne pouvaient pas se diriger vers bon nombres d'endroits, surtout si elle avait bien analysé le signe d'Ambre. Elle prit ainsi un raccourcis dans une rue parallèle à celle qu'empruntaient la fuyarde et son poursuivant.

Elle obliqua dans une ruelle qui reliait les deux passages et ralentit jusqu'à étouffer totalement le bruit de ses pas. Le coin semblait désert. Anya entendit des voix lui parvenir de l'autre rue. Elle reconnu sans mal la voix d'Ambre et celle de son poursuivant. Apparemment cette dernière s'était arrêtée et avait laissé l'individu louche la rattraper. Bingo! Anya avait eu raison en supposant qu'Ambre recherchait juste un coin tranquille pour se confronter à son "problème ambulant". La jeune femme signifiait au type à la chevelure rouge qu'elle n'avait aucune intention de le suivre. Ce dernier semblait s'en foutre pas mal. Anya nota qu'il évoquait une troisième personne et qu'il parlait de promotion. Ce type n'était donc pas le seul problème d'Ambre, au contraire elle semblait même au milieu d'un sacré bordel...
Anya tira son arme de son holster et pivota dans la rue en le braquant droit sur le dos du poursuivant d'Ambre.


"Je crois qu'elle a été assez claire. Elle ne te suivra pas. Et je serais toi je n'essayerais pas de l'embarquer de force. Un geste de travers et je te descend!" déclara Anya d'une voix forte et déterminée.

Si le harceleur se retournait il pourrait constater dans le regard de la jeune femme que la menace n'était pas feinte (du moins s'il se retournait assez lentement pour ne pas entraîner le crispement de l'index d'Anya sur la gachette de son arme). A cette distance elle ne risquait pas de le manquer, et quand bien même il serait assez rapide pour répliquer tout de même, elle pouvait se mettre à couvert dans la ruelle d'un simple pas de côté.


"Ecartez vous de lui et restez à distance, on ne sait jamais." ajouta Anya à l'adresse d'Ambre, son regard toujours rivé sur le gêneur.

*Va falloir qu'on parle toutes les deux... J'ai horreur de plonger dans les ennuis sans savoir à quoi m'attendre!* se dit la jeune mercenaire.

"Les mains en l'air, que je les vois! Et retourne toi tout doucement." lança Anya sur un ton d'injonction à l'homme qu'elle tenait dans sa ligne de mire. Il était fort probable qu'il soit armé, aussi voulait elle être en mesure de voir ses mouvements. Elle allait devoir le fouiller et le débarrasser de sa quincaillerie avant de faire quoi que ce soit d'autre.

[Je ne connais pas encore assez bien vos perso donc je vais éviter de les jouer dans un premier temps (et j'aimerais que ce soit réciproque pour le moment, désolé). Je lèverai cette restriction quand on aura un peu plus d'expérience de jeu en commun ^^]

Edit Admin/Ambre : normal on serait sur msn ce serait plus facile, et nous on connait nos persos d'un autre jdr donc ... xD pas de soucis on la joue pas anya, c'est vrai on la connait pas Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Kedran Ellahkir

avatar


Messages : 1266
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 26 ans
Alignement: Neutre Mauvais
Classe - Fonction: Technologue / Mercenaire
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Sam 19 Sep - 1:28

"Les mains en l'air, que je les vois! Et retourne toi tout doucement."

Maintenant c’était confirmé, cette fille devait être ou avoir été dans les forces armées et cela signifiait qu’il devait s’en débarrasser s’il voulait chopper ambre.
Mais comment …?


Mais son temps de réflexion fut interrompu par la voix de sa proie.

‘’Que veux tu?’’

Kedran ne répondit pas. Il baissa les bras, se retourna arborant son plus beau sourire carnassier.

‘’Disons que tu es un coup de chance pour moi aujourd’hui’’ au même moment il se retourna, les bras en l’air puis recula brusquement pour déguerpir dans les ruelles.

Il devait maintenant se cacher et attendre, attendre le bon moment et les suivre.

‘’Toi beauté, je ne vais pas te laisser partir comme ça … Seth ne me le pardonnerait pas et je ne tiens pas à finir avec un deuxième trou de balle …’’

A cette pensée Kedran secoua la tête, en effet ses peurs étaient assez rares, mais Seth était un homme tout de même relativement… intimidant et inquiétant.
Le mercenaire avait détalé et se retrouvait dans des ruelles parallèles, il était monté dans un immeuble et avait forcé la porte d’un appartement et il épiait. Il vit soudain de loin les deux silhouettes. Parfait !
Il était le chasseur et elles les proies. Mais la militaire était un morceau assez amer et difficile dont il fallait se débarrasser … quel qu’en soit le moyen.
Il quittera donc son squat éphémère et se dirigera dans leur direction…
D’une distance convenable à savoir… Très loin. Il ne pourrait que deviner leurs mouvements ne les voyant pas. Après tout, ses longs cheveux lie de vin et son allure atypique faisaient de lui un individu somme toute voyant au milieu de la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

avatar


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Dim 20 Sep - 0:11

Ambre avait regardé l'homme déguerpir à toute allure et restait bloquée au stade :
*Non... fallait que je le tue...*

En soit il allait le prévenir oui. Prévenir Seth qu'elle était encore dans les parages, encore en vie. Elle maugréa et tourna la tête vers la demoiselle dont elle ne connaissait pas encore le nom.
"Bien joué..."
Puis elle murmura ensuite "Mais j'aurais préféré le tuer..."
Elle se demanda s'il était sage de rester dans cette zone et se résigna à aller voir Zaihan. Urgent ou pas elle ne voulait pas risquer sa peau, ni que Seth ne la retrouve. Elle se dirigea à une cabine téléphonique et appela Zaihan. Elle n'avait pas de téléphone, se revendiquant Alchimiste conservatrice, mais nécessitait cependant d'utiliser quelques cabines de temps à autres pour ne pas être coupée de la civilisation alors qu'elle évoluait au milieux de Technologues et de Cyberpolitains.

La jeune femme s'exprima en Triev approximatif :
*Allô Zaihan, je crains de ne pouvoir venir... Où était le soucis?... Ah... Non d'accord... Hum en effet c'est problématique... Oui... Rien d'urgent en fait, juste "urgent" comme ça l'est toujours pour toi?... Ok... Bon ça va. Oui je te donnerais un lieu de rendez-vous. Bye"

Enfin, elle raccrocha et regarda Anya.
"Ambre Sevastianev, et j'ai juste affaire à... un ex trop présent dans ma vie qui essaie de me retrouver par tous les moyens... Là vous voyez le grand type aux cheveux rouges? C'est un de ses larbins et il fallait que je le tue, maintenant, il va aller téléphoner à son boss, lui dire que je me ballade dans le consortium et que je suis toujours en vie..."

Elle n'avait pas l'habitude de parler autant, c'était un supplice pour elle de se confier autant, mais après tout cette nana l'avait protégée et grâce à elle elle n'était pas enfermée dans une voiture à partir en direction de chez son cousin....

"Et donc euh... je vais devoir quitter le consortium de façon précipitée mais j'en ai assez de devoir prendre des risques pour voir ma famille... Enfin c'est..."

Un peu perdue, stressée, Ambre avait besoin de parler, étrangement, et la jeune femme lui inspirait confiance. Elle s'avança vers elle, sorti de son sac une belle grosse liasse de billets qu'elle avait retirés à la base afin de faire de grosses emplettes si jamais elle avait le temps...
"J'espère que ça suffira sinon je vais retirer immédiatement... Enfin merci... Juste une dernière chose, si ça vous suffit je peux vous demander de me ramener jusqu'à la sortie du Consortium? Après il n'y aura plus aucun problème..."

Levant les yeux au ciel, elle s'aperçut un rapace effectuait sa danse circulaire. L'alchimiste siffla un instant, il se posta sur un immeuble, rassuré par le signe de sa maîtresse. Elle ne le revit pas.

Elle lui tendit la main gauche, pour lui serrer en guise d'accord, un sourire amical aux lèvres :
"Nous ne nous étions même pas présentées... Vous êtes?..."
Revenir en haut Aller en bas
Anya Stadtfeld

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 10/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Chaotique Bon
Classe - Fonction: Mercenaire cyberpolitaine
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Mar 22 Sep - 21:26

Anya pesta intérieurement quand le type aux cheveux rouges prit la poudre d'escampette. Cet homme était loin d'être idiot. Il avait deviné qu'elle ne tirerait pas s'il ne faisait que s'enfuir. Abattre un homme en cas de légitime défense était une chose, l'exécuter d'une balle dans le dos en était une autre. Anya n'aurait raisonnablement pu prendre ce risque sans consigne express de son employeuse, et encore il aurait fallu que le salaire soit à la hauteur... Personne de sensé n'était prêt à risquer des ennuis judiciaires pour un salaire de misère.

Ambre eut l'air particulièrement déçue par la fuite de l'étrange individu mais remercia tout de même Anya, non sans ajouter qu'elle aurait préféré tuer son poursuivant. Voilà qui donnait une tout autre dimension à l'affaire. Cette jeune femme avait donc des problèmes si conséquents qu'ils justifiaient le meurtre?


"Navrée, si nous avions pu en discuter avant j'aurais tiré à vue..." répliqua la jeune femme qui regretta son hésitation. Si ce type était vraiment un problème elle aurait peut être mieux fait de l'abattre au final, maintenant qu'il connaissait son visage.

La mercenaire laissa son employeuse passer un coup de fil tandis qu'elle rangeait son arme dans son holster et jetait un coup d'oeil aux alentours par simple acquis de conscience. Ambre termina rapidement son coup de fil puis se tourna de nouveau vers Anya avant de lui raconter sa situation. Il s'agissait d'un banal cas d'ex trop envahissant. Cela dit, Anya cru comprendre entre les lignes que l'ex en question n'avait cependant pas l'air d'être banal. On pouvait même le considérer comme plutôt dangereux au vu du type de larbins qu'il employait. Peut être s'agissait il d'un caïd d'une mafia locale, ou d'un chef d'entreprise véreuse avec sa propre milice privée. Quoi qu'il en soit, Anya comprit rapidement pourquoi Ambre aurait voulu tuer le sous fifre plutôt que de le voir s'enfuir.


"Je comprend." fit simplement Anya avec un regard bienveillant à l'attention d'Ambre. Cette dernière avait l'air d'avoir pas mal de difficultés à se confier ainsi, Anya avait donc espéré la rassurer un peu avec cette simple réponse. Ambre lui tendit une liasse de billets comme salaire pour son intervention face à l'homme de main aux cheveux écarlates. Anya estima la somme d'un coup d'oeil et fut agréablement surprise par la générosité de son employeuse. Cette dernière devait avoir un joli compte en banque pour lui donner une telle somme sans même avoir discuté tarifs.

"Ca ira, ne vous en faîtes pas." répondit Anya avec un léger sourire. Elle aurait pu réclamer plus mais cela n'aurait pas été très honnête or Anya n'était pas du genre à essayer d'escroquer ses clients. Ambre lui demanda alors de l'escorter jusqu'à la sortie du Consortium avant de siffler à l'attention d'un oiseau qui voletait au dessus de la ruelle. Anya ne su trop comment prendre cela. Peut être l'animal était il dressé? Quoi qu'il en fut le rapace disparu peu après. Ambre lui tendit alors la main gauche en l'invitant à se présenter. Anya serra la main que la jeune femme lui tendait. La poignée fut franche et amicale. Anya apprécia le fait de ne pas avoir eut à sceller leur accord de sa prothèse. Ce n'était certes qu'un détail mais c'était un détail appréciable.

"Anya Stadtfeld, mercenaire et garde du corps, enchantée Ambre. Cela ne vous dérange pas si je vous appelle par votre prénom j'espère?" répondit Anya sur un ton cordial, un sourire aux lèvres.

"Cela ne me dérange pas de vous accompagner jusqu'à la sortie du Consortium. Vous pensez qu'il pourrait y avoir d'autres tentatives de la part des larbins de votre ex d'ici là?" demanda t elle afin de savoir à quel point elle devrait se tenir sur ses gardes.

"Quoi qu'il en soit nous ne devrions pas rester là, sinon ils risquent de nous retrouver. Vous avez un véhicule?"
Revenir en haut Aller en bas
Kedran Ellahkir

avatar


Messages : 1266
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 26 ans
Alignement: Neutre Mauvais
Classe - Fonction: Technologue / Mercenaire
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Dim 27 Sep - 15:42

Posté à la fenêtre, Kedran surveillait les deux femmes. Elles discutaient sans doute de sa fuite, restant immobile et aux aguets. Puis il vit ambre se diriger vers une cabine en contrebas.

Kedran se sentait tel un flic en planque attendant le flagrant délit, mais on n’était pas dans une de ces séries policières nan, ici il s’agissait d’une chasse, d’une traque ! Et il ne devait rater sa cible sous aucun prétexte. Kedran se répétait sans cesse : ne pas rater, la capturer, la ramener à Seth et toucher le pactole. Ce plan semblait infaillible mais avec ce genre de femme on n’était jamais sûr de rien. Evidemment dans cette ruelle il pouvait se défendre plus facilement sans y mêler la foule, mais toujours avec ce risque de blesser ambre si elle jouait à la conne.

« Ha elle ressort … »

En effet la nana de Seth avait finit avec son coup de téléphone … Elle avait prévenu des renforts sans doute … Ambre était un « gros poisson », et Kedran devait faire vite, sans quoi ce n’était pas une arrête qu’il devrait enlever de sa prise mais une bonne dizaine voire une centaine.

« Bon let’s jam »

Il se redressa et décida de les suivre par les toits, il sortit en vitesse de l’appart’, courut dans les couloirs et escaliers comme un dératé et arriva enfin sur le toit de l’immeuble.

Il s’approcha doucement du bord, se mit a genoux et regarda en contrebas. Les deux femmes étaient encore là, c’était bon.

« Bien mes cocottes … je n’ai plus qu’à vous séparez et a récupérer l’ambre précieuse ! »

Il redressa la tête un moment jetant un coup d’œil aux alentours, la plupart des immeubles de cette zone semblaient être au même niveau les uns des autres. Il n’aurait donc pas à faire beaucoup d’efforts et à simplement sauter entre les bâtiments. Décidément il aimait de plus en plus cette chasse.

« Bien … retournons a nos moutons … béééééééé … huhuhuhu »
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Sevastianev

avatar


Messages : 286
Date d'inscription : 06/09/2009
Age : 30


Age du Personnage : 21
Alignement: Loyal Neutre
Classe - Fonction: Transmutateur - Héritière de Vladimir Sevastianev
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Lun 28 Sep - 11:55

« Anya, donc. »
Un discret sourire se détachait du visage de l'occultiste, la garde du corps acceptait de la raccompagner jusqu’à la sortie…
« Non cela m’étonnerait fortement, de toute manière maintenant… »
Le regard mélancolique qu’affichait Ambre trahissait un passé assez étrange, voire douloureux. Maintenant Seth savait sûrement déjà qu’elle était encore ici, qu’elle arpentait encore les rues de Consortium… Cette cavalcade avortée la torturait… Elle tentait de se convaincre qu’elle pourrait en tirer avantage mais…
"Quoi qu'il en soit nous ne devrions pas rester là, sinon ils risquent de nous retrouver. Vous avez un véhicule?"
Le rappel à l’ordre et à la logique de son employée du moment la sortit de ses pensées et elle répondit :
« Oui oui j’ai… »
Chose peu courante, l'alchimiste utilisait des technologies cyberpolitaines, le seul élément dont elle s’était débarrassée était le cellphone offert… Non, plutôt ce cadeau forcé de Seth pour la siffler et lui dire de se rameuter quand il voulait la voir…
Un GPS à l’intérieur, ha ! Dans tous les cas si la jeune femme l’avait gardé elle n’aurait pu se faire oublier tout ce temps…
*Qu’est-il maintenant ?* Ambre s’était demandé s’il avait lâché l’affaire ne serait-ce qu'un instant… Vu la présence de son larbin et ses agissements envers elle, c’était vraiment pas le cas… Et là, elle était empreinte de cette peur qui vous noue l’estomac en pensant ce qu’il pourrait bien lui faire s’il la retrouvait.
Elle ne voulait plus de lui, de ça. Elle l’avait voulu lui, mais s’était faite à l’idée qu’il était carrément cinglé…
Pourquoi elle ? Il avait pourtant été du genre à se lasser des femmes comme de ses chemises, et il la poursuivait toujours, il la voulait encore…
C’était l’apanage de celle qu’il avait été la seule à toucher, la seule à le rejeter…
S’il n’y avait eu que ça…

L’alchimiste secoua la tête, décidément ses pensées fusaient à dix mille. Elle ne se rendait pas compte qu’elle était en train de marcher, et si Anya lui avait parlé elle n’aurait rien écouté du tout…
Elles arrivèrent à la sortie du Consortium, en cette zone étroite qui délimitait les docks et le quartier immense de Factory Park. Là, une voiture parmi tant d’autres attendait sagement. C’était un simple coupé noir sans prétentions, moins remarquable qu’une des grosses berlines diplomatiques qu’elle aurait pu s’offrir. En bref depuis un an et demi Ambre vivait simplement, sans fastes sans luxe…
Une habitude en somme.

Elle se dirigea vers la voiture, se retourna et inclina légèrement la tête, remerciant et disant à la fois au revoir à la femme. Elle pénétra dans son véhicule et démarra vers le centre de Factory Park, aurait-on pu penser…

[HRP] Anya : La partie avec Anya est finie, tu peux suiter faire le pdv de ton perso ^^ ///// Kedran : il faudra voir où tu réouvriras un topic pour la suite 8D [/HPR]
Revenir en haut Aller en bas
Anya Stadtfeld

avatar


Messages : 47
Date d'inscription : 10/09/2009


Age du Personnage : 22 ans
Alignement: Chaotique Bon
Classe - Fonction: Mercenaire cyberpolitaine
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Lun 28 Sep - 22:02

Les deux jeunes femmes se mirent en route en direction du véhicule d'Ambre. Cette dernière doutait qu'on s'en prenne une nouvelle fois à elle mais mieux valait tout de même rester prudente. Anya réfléchit un instant à tout ce qu'elle venait d'apprendre. Elle savait qu'il ne s'agissait sûrement que de fragments d'une histoire particulièrement complexe mais ce simple aperçu donnait déjà à méditer. Ambre était sûrement une personne relativement influente, tout comme son poursuivant d'ailleurs. Anya s'était peut être engagée sans le savoir sur une voie truffées d'embûches et recélant plus de problèmes qu'elle ne pourrait en gérer, mais il était un peu tard pour reculer à présent.

Une question vint aux lèvres de la jeune femme qui tourna la tête vers Ambre, mais les mots moururent dans sa gorge quand son regard se posa sur le visage de son employeuse. Son air était si mélancolique... Anya en fut profondément touchée. Ces yeux recélaient tant de tristesse, de remords et de crainte...
Bien sûr Anya n'avait pas vraiment à se sentir concernée, Ambre n'était qu'une cliente, en aucun cas une proche. Et pourtant l'ex-militaire sentit son coeur se serrer comme si elle se trouvait aux côtés d'une amie affligée. Elle ignorait pourquoi mais elle ressentait une grande sympathie pour Ambre bien qu'elles soient presque des étrangères l'une pour l'autre. La jeune femme ressentit le besoin de dire quelque chose, d'essayer de la consoler ou de la rassurer, mais que pouvait elle bien dire? Et Ambre allait elle accepter cela de la part d'une inconnue ou presque? Ses paroles ne risquaient elle plutôt pas de la vexer plus qu'autre chose? Anya se rendit bien vite compte que malgré son envie de prendre la parole elle en était bien incapable, aussi détourna-t-elle le regard avec un léger soupir.

C'est alors qu'elle le sentit. Un regard, un regard braqué droit sur elles et un regard qui n'avait rien d'amical. Un regard de prédateur. Elle leva les yeux vers les toits de la ruelle mais il n'y avait rien...à moins que...était ce un mouvement qu'elle avait perçu en levant les yeux, à l'extrémité de son champ de vision? Sûrement rien de plus qu'un oiseau. Du moins l'espérait-elle. Anya baissa à nouveau le regard en se disant qu'il ne devait s'agir que du stress dû à sa confrontation avec l'homme de main qui agissait à retardement. Il lui était déjà arrivé d'avoir de légers malaises après un combat bien que celui-ci fut terminé et qu'elle n'aie rien ressentit jusque là. C'était sûrement la manière qu'avait son inconscient d'évacuer le stress pour lui éviter de penser au fait que sa vie aurait pu avoir un dénouement tragique si les choses s'étaient passées différemment. Quoi qu'il en soit, elle ne parvint pas à se débarrasser du désagréable sentiment d'être observée jusqu'à ce qu'Ambre et elle ne parviennent à la voiture de cette dernière.

Ambre la salua alors et lui dit au revoir avant de s'apprêter à rentrer dans sa voiture, un simple coupé noir tout ce qu'il y a de plus banal.


"Attendez..." fit Anya en sortant un petit bloc notes et un stylo d'une de ses poches. Elle griffonna rapidement son adresse et son numéro de téléphone sur l'une des pages du bloc avant de l'arracher et de la tendre à Ambre.

"N'hésitez pas à me contacter si vous avez encore besoin de mes services à l'avenir...ou même si vous avez simplement envie de parler à quelqu'un..."

Anya avait hésité à terminer sa phrase. Finalement son côté humain l'avait emporté sur son professionnalisme. Elle ignorait ce qu'Ambre pouvait bien penser à son sujet, mais cela ne coûtait rien de proposer, n'est ce pas? Son employeuse monta alors dans sa voiture et mit le contact avant de s'éloigner. Anya regarda un instant le véhicule s'éloigner puis détourna le regard quand il disparut à l'angle d'une rue. Cette rencontre l'avait marquée sans qu'elle sache réellement pourquoi. Instinctivement la jeune femme sentit que son chemin et celui d'Ambre se recroiseraient sûrement à l'avenir, mais s'agissait il vraiment d'une prédiction ou bien n'était ce là qu'une simple impression?

Anya se remit en marche, reprenant le cours de sa journée là où elle s'était arrêtée quelques temps plus tôt. Elle se souvint avec une certaine amertume qu'elle devait passer voir sa mère. Elle n'avait aucune envie d'y aller mais elle n'avait pas vraiment le choix, elle ne pouvait tout de même pas décemment la laisser dépérir. C'est donc la mort dans l'âme qu'elle prit la direction des quartiers résidentiels.


[Voilà, sujet fini pour moi! Au plaisir de vous retrouver dans un prochain rp Smile
Pour moi la suite c'est => ]ici]
Revenir en haut Aller en bas
Kedran Ellahkir

avatar


Messages : 1266
Date d'inscription : 08/09/2009
Age : 27


Age du Personnage : 26 ans
Alignement: Neutre Mauvais
Classe - Fonction: Technologue / Mercenaire
MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   Mer 30 Sep - 1:27

Après avoir passé un bon moment à les observer et à les suivre, Kedran commençait à s’ennuyer. Cette militaire allait-elle enfin s’en aller et le laisser capturer ce si beau papillon ? Mais à peine pensait-il à ceci qu'il vit Ambre et la fille s’arrêter, puis se séparer.

« Ha enfin c’est pas trop tôt ! gotta catch’ her ! huhu … hein ?! »

En effet son bonheur fut de courte durée quand il vit la demoiselle se diriger vers une voiture… la malchance était avec lui.

« Et merde ! C’est pas vrai, je dois me bouger ! »

Il descendit vite de l’immeuble en dévalant les escaliers de secours mais à peine fut-il arrivé dans la rue que la voiture démarrait et tournait. Pas grave, il courut tout de même et une fois parvenu dans la grande rue il remarqua un homme sortant de sa voiture. Ni une, ni deux, il fonça, dégagea l’homme avec violence pour lui prendre sa voiture. Par chance les clefs étaient encore dessus !

« Bouge toi ducon ! »

« Hey ma voiture ! AU VOLEUR !!! »

Trop tard. Kedran démarra en trombe et rattrapa sa proie. Par chance elle n’était pas très loin et c’était le seul coupé noir de chez Jahlis, 3ème coup de chance de la journée, peut-être qu’elle n’était pas si merdique en fin de compte.
Il la suivait doucement en prenant la sécurité de laisser une voiture entre elle et lui. Ambre ne se douterait certainement pas que Kedran la suivrait. A un moment, elle tourna dans une rue qui à cette heure-là était vide, c’était le moment d’agir, mais comment ?

Ils étaient maintenant les deux seuls véhicules dans cette artère peu fréquentée. Ils avançaient de quelques mètres et Ambre s’arrêta au feu rouge. C’était le moment d’agir, pensa Kedran.

«Ça y est ma poule tu es coincée ! » dit-il en appuyant sur le champignon.

Il doubla violemment le coupé et se plaça devant elle pour la bloquer. Ambre ne comprit rien à ce qu’il se produisit jusqu’au moment où la voiture se mit devant la sienne, c’était Kedran, elle le reconnaissait, il l’avait retrouvée !
Il sortit rapidement du véhicule et s’approcha d’elle.

« Tu va me suivre gentiment ma jolie ! »

Elle le regarda, effarée… Elle tenta de faire marche arrière, mais elle vit une main l’empoigner aussi rapidement que sa portière avait été ouverte.
Elle se retrouva hors de son véhicule, repoussa Kedran et plaqua sa main gantée au sol. Le sol se déforma en une masse informe… Kedran n’en revenait pas, c’était donc le pouvoir des alchimistes ? Il n’en avait jamais croisé lors de ses missions. Elle ne plaisantait pas la fille !
La masse fondit sur Kedran qui de justesse l’évita et fonça vers la jeune femme.

« Raté ! » dit-il en arborant un sourire de contentement.

Ambre s’apprêta à reposer sa main au sol, mais Kedran ne lui en laissa pas le temps. Il la choppa violemment par le bras gauche et se mit derrière elle. Il lui faisait une clé, il ne savait pas bien se battre à mains nues mais avais appris quelques ruses au cours de ses nombreuses missions.

« Du calme Amby, je ne te veux pas de mal, je veux seulement te rendre à Seth, huhuhu.
- Quoi ? Pas question ! »

Ambre se débattait, mais elle avait beau faire Kedran était entrainé, fort, et la maintenait fermement.

« Bon ne m’en veux pas mais tu es du genre à trop bouger… Sweet dreams Amby…
- Qu… »

**BLAM**

La belle fut assommée d’un coup sec sur la nuque. Elle s’évanouit. Il trouva un câble à l’arrière de la vieille voiture d’emprunt.

« Ho… Bien, elle ne se sauvera pas comme ça.»

Au moment de la ficeler, il remarqua que son gant portait une étrange marque complexe, c’était sûrement de là qu’elle tirait son pouvoir de Transmutateur. Il lui ôta et le mit dans sa poche, ensuite il attacha les poignets d’Ambre, la déposa dans le coffre et le referma.

« Bon maintenant : prévenir le boss et lui ramener le butin… aller hop un texto *3* »

Kedran sortit son cellphone et envoya un message à Seth :

*De: Kedran à: The Great Fucking Boss
Slt seth o/ J’ai un cadeau pour toi *3*
G retrouV ton précieu !
Ou g pe te rejoindre ? T ché Vladi ?*

Il attendit quelques minutes la réponse.

*De: Seth à: Abruti du village
Arrêtes avec ce langage à la con. Je ne te paye pas un forfait au sms pour que tu l'utilises comme un forfait au mot. Je suis chez le vieux en réunion. Je ne capte rien à ton histoire. Viens si c'est urgent uniquement. Fais-moi sonner quand tu seras là.*

« Bien … bah c’est parti ! »

Il monta dans la voiture, localisa la maison du vieux grâce au GPS et démarra.

suite
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Marchand de mort - L'appel de Zaihan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marchand de mort - L'appel de Zaihan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Consortium :: Secteur marchand-
Sauter vers: