AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit, après un repas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Millers

avatar


Messages : 725
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 25


Age du Personnage : 29 ans
Alignement: Loyal Mauvais
Classe - Fonction: Technologue
MessageSujet: Une nuit, après un repas.   Mer 12 Sep - 11:07

Après les évènements d'Holsten Street ...

23 Septembre 257, 01 : 36

Les bruits de pas d'Ethan résonnaient dans la cage d'escalier. Son air habituel en tête, il sifflotait en grimpant les marches, s'appuyant sur la rambarde et faisant vibrer le métal et le bois jusque dans les derniers étages.Il sortait ses clés en même temps qu'il s'approchait de la serrure, dévérouillant la porte de son appartement tranquillement. Il venait de rentrer d'une soirée dans un bar-lounge, après un repas avec son père. Il le voyait souvent pour le mettre au courant de tout ce qui se tramait en ville. Il voyait beaucoup de choses, entendait les moindres chuchotements anodins, observant les moindres gestes des gens. Un vrai rapace dans un terrier de lapin. La porte s'ouvrit. L'appartement était sombre, les volets descendus, une odeur de renfermé montant jusqu'au nez du propriétaire. Il prit une bouffée d'air à pleins poumons, sourit en reconnaissant l'odeur du canapé en cuir capitonné qui était posé dans le salon mélangé à l'odeur des mégots de cigarettes traînant encore dans le cendrier, sans doute sur la table basse. Il enleva son chapeau et son pardessus, les déposant sur le porte-manteau juste à sa droite, faisant le moins de bruits possible. Il ne voulait pas briser ce silence qu'il aimait tant chez lui. A la fois rassurant et solitaire. Soupirant, il siffla deux fois. Après un temps mort calculé, les volets s'entrouvrèrent, laissant les néons de Consortium baigné son salon d'une lumière jaunâtre et pâle, agitant la poussière dans le halo lumineux.

Ethan passa une main sur sa nuque, se massant doucement en avançant puis s'avachit sur son fauteuil fétiche, près du balcon. Il s'alluma une cigarette en ouvrant la porte-fenêtre et regarda dehors, l'air ailleurs, en dénouant sa cravate. Ses cernes, de base très prononcées étaient encore plus voyantes à cette heure-ci et il le savait car il se passait le doigt sous l'oeil en partant de l'exterieur de la paupière jusqu'à toucher l'arête de son nez. Il aimait lorsque son index butait contre le cartilage et pouvait faire ça pendant des heures. Après avoir finit sa cigarette, il referma la fenêtre et se dirigea vers la salle de bain, se déshabillant au fur et à mesure. Une douche lui ferait le plus grand bien.

La salle de bain était en carrelage vert foncé, quasi noir, contrastant merveilleusement bien avec le blanc très pur du reste des meubles. Il entra dans la douche italienne et leva la tête en ouvrant l'eau. Un peu fraiche, juste comme il l'aimait. Il patientait un peu avant de rouvrir les yeux et de se laver. La porte ouverte faisait résonner dans l'appartement le bruit de l'eau sur le carrelage, ça lui plaisait. A 2 heures pile, la cafetière faisait couler un café long bien noir dans une tasse très raffinée, ornée de quelques dorures sur l'anse et le micro-onde réchauffait un croissant au beurre, acheté la veille. A 2 heures 15, Ethan sortait de la salle de bain, inondant le salon et le hall et venait s'asseoir en peignoir au bar, prenant son café qui avait eu le temps de refroidir et son croissant qui après avoir ramollis était devenu juste assez craquant à l'exterieur et moelleux à l'intérieur pour être manger. Il prenait toujours son temps pour savourer cette douceur de nuit et une fois qu'il avait finit, machinalement, il nettoyait et rinçait l'assiette et la tasse sales, les rangeait dans les placards puis en prenait deux autres et les posait dans la cafetière et dans le micro-onde. Une fois qu'il avait finit, il se frottait la tête, regardait l'heure, alors qu'il savait très bien qu'il était 2 heures et demi passé puis allait se coucher dans son lit en ôtant son peignoir, regardant la ville sommeiller pendant qu'il essayait lui même de trouver morphée.

Des pensées chaotiques s'agitaient pourtant dans sa tête malgré le calme ambiant, le faisant se tourner, se retourner dans ses draps, sans arriver à trouver le repos. Il pensait à Vassili, à ce qu'il pouvait bien penser d'Ethan. C'était de plus en plus fréquent ces derniers mois... Est-ce qu'il tenait à lui comme un père tient à son fils? Tient-il à Seth comme il devrait y tenir finalement ? Il savait que le parrain avait simplement des pièces sur son échiquier et que Seth et lui en faisaient partis, aussi glauque que cela puisse paraître... Ces pensées le préoccupait beaucoup. Il tenait à son paternel bien que celui-ci fût indigne et égoiste de recevoir autant d'amour de sa part, c'est à lui qu'il devait une famille, un foyer et sa notoriété... Malgré cela il ne pouvait s'empêcher de se voir attristé par tout ça. Par la capacité que Vassili avait de ne voir que son propre profit, de ne pas... de ne plus penser à ses proches comme il l'aurait fait auparavant. Il ne pouvait pas changer ce vieux renard, et pourtant il se torturait l'esprit à penser qu'il pourrait redevenir quelqu'un de bien dans le fond un jour. En attendant, il continuerait de l'assister en essayant de trouver une solution.
Et puis Seth .... Il se demandait ce que cet idiot à tête d'ampoule pouvait bien foutre à la Citadelle à cette heure-ci à part éclairer les salles de classe par la seule force de ses neurones. Il lui manquait en fait. Cela faisait 3 ans qu'ils ne s'étaient pas revus, depuis qu'Ambre avait foutu le bordel. Ethan soupira. Il n'arriverait pas à dormir. Il se redressa et s'alluma une clope agacé par des préoccupations aussi naives et regarda par la fenêtre les lampadaires éclairer les avenues vides et sans vie. Elles ressemblaient à Vassili... Ca le travaillait beaucoup malgré ce qu'il laissait paraître aux gens autour de lui, en jouant la grosse brute insensible. Il se frotta à nouveau la tête puis passa ses mains sur son visage. Peut-être que cette vie n'était pas faite pour lui finalement. L'argent, le pouvoir... C'était utile.... mais ça le forcait aussi à s'enfermer dans un système vicieux et impitoyable. Il ne voulait pas devenir comme son père... coincé dans une impasse d' insensibilité et d'égoisme.

Il irait se promener après avoir dormis un peu, cela le fera peut-être relativiser sur certains points, ou lui faire trouver des solutions intelligentes à tout ce merdier. D'un demi sourire, il écrasa son mégot sur la rembarde et du doigt le jeta dans le vide en le regardant tomber sur la chaussée. Il laissa le vent lui caresser le visage quelques minutes en observant la ville calme et paisible ce soir là. Demain allait être une bonne journée sans doutes. Il se recoucha.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit, après un repas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Consortium :: Résidential district-
Sauter vers: