AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je danse rarement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Millers

avatar


Messages : 725
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 25


Age du Personnage : 29 ans
Alignement: Loyal Mauvais
Classe - Fonction: Technologue
MessageSujet: Je danse rarement.   Dim 18 Nov - 22:49

Je danse rarement …

Pourtant cette fois là il n’eut pas le choix.

***

Il voyait souvent Emilie finalement.

C’était devenu une très bonne amie. Etrangement, elle avait plutôt bien pris le fait qu’Ethan ne voulait pas s’intéresser à une relation sentimentale et aimait malgré tout passer du temps avec lui. Que ça lui plaise ou non…

Elle l’avait invité, voir forcer pour se rapprocher au plus près du terme correct, à sortir de chez lui un soir et l’emmena dans un bal mondain… Le type de soirée dont il avait la plus sainte horreur. Coincé dans un Brioni, des chaussures de ville laquées et fermées par un joli nœud bien fait, la cravate bien droite, trop serrée à son cou, cheveux en arrière et coiffés (bien que ses épis lançaient tout de même des mèches vagabondes sur son front et ses tempes), il n’était vraiment pas à l’aise à se tenir comme un piquet et à marcher comme un pingouin de haut-rang. C’était vraiment ridicule pensa-t-il…

Emilie était vraiment radieuse... Une robe bleu marine cintrée, tombant en dentelle sur ses cuisses fines, mises en hauteur par de petites espadrilles accordées à sa tenue. Quelques perles sur la poitrine, rappelant l’opale des boucles d’oreilles qu’elle portait. Le tout contrastant magnifiquement bien avec sa chevelure de rouquine. Millers soupira et leva les yeux au ciel. Il ne pouvait vraiment pas faire autrement que de se laisser embarquer par cette charmante entêtée. Il sourit et lui prit le bras, plus pour ne pas se perdre dans la foule de richards et être livré à lui même que part pure galanterie, il fallait l’avouer.

Il y avait tout un gratin de la Haute-Société. Bien qu’habillé comme un commercial à la bouille angélique, il n’en restait pas moins un renard et mémorisait chaque personne qu’il entrevoyait. Traverser la salle entière lui donna un mal de tête de chien au vu de tous les personnages importants qui se rinçaient le gosier avec du vin à plusieurs centaines de dollars autour de lui… Il grimaça exaspéré.

Emilie, elle, s’amusait bien. Elle voyait bien qu’Ethan n’avait plus du tout son aisance et sa nonchalance habituelle. Elle retint un petit rire.

- On danse ? lui demanda-telle.

Le grand bras droit du parrain eut un recul de la tête et tourna les yeux vers les gens huppés qui valsaient, le regard peu assuré. Il se racla la gorge, incertain et avant qu’il n’ait le temps de décliner cette offre empoisonnée, il se fît traîner sur le marbre blanc, au milieu des couples dansants.

Quoi de plus désagréable que d’être au milieu d’une salle, des regards hautains rivés sur vous et de faire des pas en rythme, une fille élégante accrochée à votre bras. Les bras, les jambes, tourner, s’incliner, reculer, se rapprocher, s’éloigner, faire tourner Emilie, la rattraper, recommencer… En rythme, toujours. C’était pire que de devoir faire parler au fer à souder un ancien militaire sourd et muet…

Sa partenaire bienveillante, bien sûr, le guidait de temps en temps en riant.

- Profites tu reverras jamais ça de ta vie … lança Ethan, déconcerté.
- Je sais ! sourit Emilie satisfaite.

Elle m’aura vraiment tout fait faire …

Le poinçonneur se surprit à sourire attendrit. Il fronça les sourcils en se raclant à nouveau la gorge et se reprit.

- Qu’est ce qu’il y a ? l’interrogea Emilie qui ne manquait pas un seul détail de la soirée.
- Rien.
- Si, quand tu te racles la gorge c’est que tu es contrarié.

C’était vrai.

Elle commençait à le connaitre. Avant de ne laisser voir une faille, Ethan prit un air hautain en souriant largement.

- Ouais, je me demandais ce que mon patron donnerait pour me voir galérer comme ça au milieu de tous ces friqués, en fait.
- Oublis pas que mon père est ici ce soir … ! répondit Emilie d’un air espiègle.
- Oh pardon Monsieur « LePapaDeLaRousseTêtue ».
- Ha, Ha Monsieur Millers , vous avez la bouche bien ouverte pour quelqu’un qui n’est pas très doué pour valser !
- Ok bien envoyé …

La soirée en elle-même était informelle et trop sophistiquée pour quelqu’un de simple comme Ethan, mais avec Emilie elle prenait une toute autre tournure. Prenant goût à la danse, les deux compères passèrent la nuit à virevolter, blâmant et critiquant les gens en chuchotant et en pouffant.

Deux vrais gamins …

***

Ils avaient bien mangé, ils avaient bien bu. Millers raccompagna Emilie chez elle vers 3h du matin.

Il avait entre temps desserré sa cravate, ouvert son costume et s’était allumer une cigarette en marchant. Elle, avait enlevé ses espadrilles et les tenait en le suivant.

- C’était sympa hein ? le taquina la demoiselle.
- Mouais ... Mouais … lâcha Ethan d’un air qui se voulait railleur.
- On recommencera alors !
- Euh .. ?!

Et zut.
Revenir en haut Aller en bas
 

Je danse rarement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Technopolis - Secteur des Technopolitains :: Consortium :: Résidential district-
Sauter vers: