AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quatre malfrats à la caisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pansen LarjGrant

avatar


Messages : 511
Date d'inscription : 06/10/2011


Age du Personnage :
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction:
MessageSujet: Quatre malfrats à la caisse   Ven 10 Juil - 14:15

Il est presque midi et les rues commencent  à se remplir. Pansen et quelques uns de ses employés ont quitté Consortium tôt dans la matinée pour affaires. Seulement une fois arrivé dans le quartier commerçant le déplacement professionnel s'est transformé en chalandage lorsque Pansen a décrété que sa garde-robe n'était plus à la mode. Après tout comment témoigner du bien porté de son établissement si l'on est vêtu de fripes de la saison dernière ? Après quatre ou cinq magasins  la voiture s'est arrêté devant un commerce dont l'enseigne arbore un cercle de transmutation.

À l'intérieur, l'unique pièce n'est pas petite mais le grand nombre de client fait qu'il est difficile de circuler. Pansen est amené à jouer de l'épaule pour choisir ses vêtements et est souvent bousculé par la foule.

Pansen:
Mmh je pense qu'elle tombe bien, elle n'est pas trop lourde ni trop légère

Jessie:
Pourquoi vous m'avez emmené ? Je pensais qu'on devrait juste récupérer des nouveaux ingrédients pour les parfums ?

Pansen:
Je me suis assuré que l'on parte avec 2 heures d'avance pour être sûr que l'on soit à l'heure, maintenant il faut bien tuer le temps !

Ereban:
Tu devrais en  profiter pour t'acheter des trucs Jessie au lieu de râler

Pansen:
Oh oui on va te trouver une nouvelle garde-robe !

Jessie:
Non ça va merci

Pansen d'un geste de la main attire l'attention de la tailleuse

Pansen:
Combien pour cette cape ?

La tailleuse:
C'est 90 ast.

Ereban sans lever le regard de son cellphone :
Pff c'est du vol, je la prends en photo on va à Consortium et j'peux t'avoir le même tissu pour 20 ast !

Pansen incrédule:
Mensonges !

Jessie :
Je lui fais plutôt confiance là-dessus !

Pansen attiré par l'idée de faire des économies mais également soucieux de valoriser le travail de la communauté des alchimistes  est surpris que la tailleuse ne défende pas le fruit de son travail. Il la regarde.

Pansen:
Et bien madame, n'avez-vous donc rien à dire ?

La tailleuse se saisissant du coin de la cape:
Vous voyez ce cercle ? Il s'agit du code énergétique de la cape. Si elle est abîmée ou décolorée vous pouvez la rapporter et je vous la retransmute gratuitement. Est-ce que vos clochards de Consortium peuvent en dire autant ?

Ereban lève la tête, Pansen sourit
Pansen:
Et voilà ! Ça c'est le savoir-faire d'Alestra ! Pour la peine je vous en prends 2, une de cette couleur et l'autre en métallisé !

La tailleuse se faufile entre les clients vers la caisse, Pansen se regarde dans la glace
Spoiler:
 
Pansen:
Il n'y a pas à dire, il n'y a rien qui ne mette plus un valeur un homme qu'une cape bien taillée !

Ereban se levant:
Bon si vous avez fini je vais chauffer le moteur

Il ne reste plus qu'à payer.
Revenir en haut Aller en bas
Vanéa Brookwell

avatar


Messages : 312
Date d'inscription : 11/10/2009


Age du Personnage : 23
Alignement: Chaotique Bon
Classe - Fonction: Elémentaliste air - Petite voleuse, ex acrobate et cracheuse de feu.
MessageSujet: Re: Quatre malfrats à la caisse   Lun 13 Juil - 23:23

Vanéa errait dans les rues marchandes d'Alestra après s'être fait chasser d'une volet d'escaliers plus tôt dans la matinée. Apparemment, l'épicier près duquel elle s'était installée n'aimait guère voir le petit peuple quémander un petit-déjeuner à côté de ses fruits. Qu'à cela ne tienne, elle fit mine de s'éloigner et, quand le commerçant fut reparti dans son échoppe, fit volte face, se saisit de fruits et se mit à courir de plus bel. Ce n'était pas comme si elle avait choisi d'être à la rue !

Et depuis, donc, elle profitait des vitrines extraordinairement riches du secteur alchimiste. Les rues se remplissaient peu à peu mais il restait encore assez de place pour que les gens gardent une distance entre eux et Vanéa. Parfois, puer avait du bon. Mais elle savait que dans quelques heures, les rues seraient bondées et elle pourrait tenter quelques vols. Après tout, ça ne serait pas de sa faute s'il fallait jouer des coudes pour avancer.

En attendant elle observait. Et elle ne manqua pas de voir un engin technopolitain faire sa route sur les pavés. Du technocrate qui vient faire des emplettes ici ? Alors qu'il y a fort à parier qu'ils pourraient trouver la même chose à quelques détails près dans les rues de Consortium ? Ça sentait l'argent à plein nez. Il n'en fallait pas plus pour attiser la curiosité de Vanéa, qui se mit à suivre la voiture (qui puait, soit dit en passant). Après l'avoir perdue de vu, elle finit par retrouver le véhicule garé et vit ce qu'il semblait être ses occupants (vu leur look) entrer dans un commerce prisé de la ville. En s'approchant, elle constata que l'enseigne était remplie de riches alchimistes. On ne la laisserait jamais entrer dans un tel établissement, pas même d'un orteil. Il fallait se faire une raison, si elle voulait tenter sa chance, il fallait attendre qu'ils sortent.

Elle se posa sur les marches menant à une habitation voisine et guetta la porte du magasin.
Revenir en haut Aller en bas
Pansen LarjGrant

avatar


Messages : 511
Date d'inscription : 06/10/2011


Age du Personnage :
Alignement: Chaotique Neutre
Classe - Fonction:
MessageSujet: Re: Quatre malfrats à la caisse   Sam 18 Juil - 16:08

Spoiler:
 
Pansen règle la note et sort du magasin. Alors qu'il est perdu dans ses pensées une jeune fille lui rentre dedans. Tous deux s'excusent, un peu gênés, et chacun repart de son coté. Jessie jette un regard méfiant sur la jeune pouilleuse qu'elle voit disparaître dans la foule.
Pansen, habitué aux rues de Consortium palpe de la main le contenu de ses poches, tout va bien tout est là.
Arrivée devant la voiture Jessie ouvre la porte à son patron.

Jessie:
 Elle était pas nette cette gamine 

Ereban qui est au volant:
Qu'est ce qu'il s'est passé ?

Jessie:
Ben y a une gamine qui est rentrée dans le boss à l'instant t'as pas vu ?

Ereban:
Elle ressemblait à quoi ?

Jessie:
C'était une  mendiante à voir sa dégaine. D'habitude elles rentrent dans quelqu'un, tombent, et font mine d'être blessés pour demander de la thune, mais pas celle-là. Pourtant je l'ai bien vue elle a avancé vers nous exprès et a changé de trajectoire en repartant.

Ereban:
C'est sans doute une pickpocket alors !

Pansen:
Du calme ce n'est pas ma première ballade dans les quartiers bondés ! J'ai vérifié elle ne m'a rien pris j'ai toutes mes affaires. Démarre la voiture maintenant, si on se dépêche on peut claquer encore quelques sous avant le rendez-vous !

Ereban se tournant vers le siège arrière:
Tu as bien vidé tes poches pour vérifier de visu que tu avais tout ?

Pansen râlant
Rah la la oui regarde ! Mon porte-monnaie...
Spoiler:
 
Pansen:
Quoi de quoi !? Mais d'où ça sort ça ce n'est pas à moi !

Ereban:
Put*** Jessie ! !

Jessie:
Mais quoi je... Je savais qu'elle était suspecte c'est pour ça que je t'en ai parlé ! Bon, on fait quoi maintenant  

Ereban allumant le moteur:

C'est toi qui as merdé alors tu la retrouves ! Elle ne doit pas être bien loin. Je prendrais quelqu'un en chemin pour surveiller la transaction avec moi, on se rejoint au bar. Et tu reviens pas sans le porte-monnaie !


Jessie:
Ça va ça va je gère...

Elle sort du véhicule et referme la porte.
La poursuite commence.
Revenir en haut Aller en bas
Vanéa Brookwell

avatar


Messages : 312
Date d'inscription : 11/10/2009


Age du Personnage : 23
Alignement: Chaotique Bon
Classe - Fonction: Elémentaliste air - Petite voleuse, ex acrobate et cracheuse de feu.
MessageSujet: Re: Quatre malfrats à la caisse   Mer 29 Juil - 23:43


Décidément, cette journée était productive. Elle s'était arrêtée dans une petite rue après s'être éloignée sans avoir entendu de "au voleur!" derrière elle. Vanéa examina le porte-feuille nouvellement en sa possession. "BLUE MOTHERFUCKER"? Elle fit la grimace. Charmant. Si l'extérieur laissait à désirer, l'intérieur sembla plus la satisfaire. Par chance, notre ami technopolitain n'avait pas dépenser tout son argent, argent que la jeune malpropre -un bain serait vraiment bienvenu- rangea en deux liasses séparées dans chacune de ses chaussures. Elle mit le porte-feuille maintenant vide dans son corsage -ne savait-on jamais, peut-être qu'il resservirait- et repartit dans la foule principalement alchimiste.
Alors qu'elle promenait son regard à droite, à gauche, elle ne tarda pas à voir les cheveux roses de la technopolitaine se détachait de la rue. Vanéa laissa échapper un juron tout en se mordant la lèvre inférieure. Elle marcha dans le but de s'éloigner la plus possible de la tête rose tout en essayant de trouver un moyen pour s'extraire de l'endroit le plus vite possible.
La journée ne prenait pas une tournure favorable, tout compte fait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quatre malfrats à la caisse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quatre malfrats à la caisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Aere Sciutta - Secteur des Alchimistes :: Secteur commerçant d'Alestra-
Sauter vers: