AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premier sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elinor Ashford

avatar


Messages : 33
Date d'inscription : 03/10/2009


Age du Personnage : 20 ans
Alignement: Chaotique Mauvais
Classe - Fonction: Mage élémentaliste (air)
MessageSujet: Premier sang   Lun 19 Oct - 23:59

Elinor entra dans la salle de classe, s'inclina respectueusement devant l'enseignant puis alla gagner sa place. Sa dernière année d'instithu venait de commencer. La jeune fille passa son regard sur le visage de chacun des élèves tandis que leur enseignant exposait le programme de cours. Elle reconnaissait la majorité des visages. La plupart d'entre eux la voyaient comme une camarade de classe aimable, sérieuse et intelligente, quelques autres qui connaissaient déjà sa véritable nature, faisaient tout leur possible pour ne pas croiser ses yeux impitoyables, enfin venait la poignée d'élèves qu'Elinor n'avait pas encore rencontré. Ils étaient au nombre de trois et venaient probablement de l'étranger. La première était une fille qui, d'après sa physionomie, devait très certainement venir du Septemtrion. D'après son port fier et son regard glacial, elle devait avoir un tempérament difficilement ébranlable. Il valait mieux s'en faire une alliée en usant de sa couverture que se confronter à elle. Le second, de Kwanai peut être, paraissait déjà mal à l'aise, comme s'il n'était pas dans son élément. Il allait être facile à martyriser, sûrement trop facile même, à tel point que cela n'en serait même plus drôle...

Lorsqu'elle tourna la tête vers le dernier, celui ci jeta un coup d'oeil en arrière et leurs regards se rencontrèrent. Il était plutôt beau garçon avec ses cheveux blonds en bataille, ses yeux azur et ses traits fins. Elinor ressentit un étrange sentiment d'attraction tandis que leurs regards semblaient ne pas vouloir se séparer. Il lui sourit, elle lui retourna son sourire. Après ce qui leur paru durer une éternité, ils détournèrent les yeux afin d'éviter d'être pris en faute par l'enseignant qui parlait toujours à la classe.


__________________


Elinor fit mine de rire à la plaisanterie d'une de ses camarades. Elle discutait dans la cour avec cinq autres filles, du moins en donnait elle l'impression. En vérité elle ne les écoutait qu'à moitié, juste assez pour ne pas perdre le fil de la conversation. Ces gloussements de cruches idiotes et superficielles commençaient sérieusement à lui taper sur le système, malheureusement elle devait faire semblant d'être en phase avec elles pour conserver sa popularité. Elle en aurait bien étranglé une ou deux mais cela aurait fait désordre. Aussi se contentait elle de mimer l'intérêt et de lancer quelques réparties afin de paraître intégrée à la discussion. Soudain les filles se firent moins bavardes et semblèrent absorbées par la contemplation de quelque chose derrière Elinor. Certaines se mirent à sourire, une autre à rougir bêtement et les dernières à pouffer comme...comme...Elinor n'avait pas de mot assez injurieux pour définir leur attitude. La jeune fille se retourna et comprit bien vite pourquoi ses "amies" venaient de régresser au niveau spirituel d'une huître.

Lukas, le joli blond, se dirigeait vers elles. Il était vite devenu la coqueluche des filles de la classe et, même si la majorité des garçons lui jalousaient sa popularité, il était devenu l'ami d'une bonne partie d'entre eux. Il avait deux ans de plus qu'Elinor et était de basse extraction. C'était un petit génie promis à un grand avenir, bien qu'il fut roturier. Il était même possible qu'il décroche une bourse d'étude afin d'entrer à l'Hecama. Si Elinor ne l'avait jamais remarqué auparavant, c'est parce qu'il avait du mettre en suspend ses études afin de venir en aide à sa mère malade les deux années passées. Malgré tout, ses talents exceptionnels lui avaient permis de réintégrer l'instithu là où il s'était arrêté. Le jeune homme arriva bientôt devant le cercle de jeunes filles, et plus particulièrement devant Elinor.


- Je peux te parler un moment...seuls à seuls?

Elinor fut surprise par la demande du jeune homme et se sentit rosir légèrement alors que les autres filles poussaient des petits cris aigus. Elles devaient certes être jalouses mais était ce une raison de hurler à la mort? Comme si cela avait quelque chose d'exceptionnel... Il voulait juste discuter, il ne l'avait pas demandée en mariage! Ce qu'elles pouvaient l'énerver... Il valait mieux qu'elle saisisse sa chance de s'éloigner de ces dindes, et puis qui sait...ce qu'avait Lukas à lui dire pourrait peut être...se révéler intéressant?

- Oui, bien sûr... Je vous retrouve plus tard, les filles!

lança Elinor avant de s'éloigner immédiatement de la meute pour ne pas avoir à subir leurs réactions. Lukas la guida jusqu'à une salle de cours déserte.

- Nous ne devrions pas être là... fit Elinor. En vérité elle s'en moquait éperdument, elle avait déjà utilisé de nombreuses fois les salles de cours vides sans autorisation, mais elle était sensée être une élève sérieuse, aussi ce fut il pour la forme qu'elle prononça ces paroles.

- Je sais, mais je ne devrais même pas me préparer à t'annoncer ce que je vais te dire...enfin, je...aaahhh!! Je m'embrouille tout seul, désolé, ne fais pas attention...

La jeune fille le regarda sans vraiment comprendre, ou plutôt, même si elle ne comprenait que trop bien où ce genre de discussion risquait de les entraîner, elle préférait ne pas y songer.

- Un roturier ne devrait même pas oser dire cela à une lady, mais...je t'aime Elinor! Je t'ai aimé depuis le premier jour, depuis que nos regards se sont croisés. Ce jour là tu as dérobé la clef de mon coeur. Je t'en prie, sers t'en! Je n'en peux plus de ne faire que t'observer, j'ai l'impression que mon coeur va exploser. Alors libère le, s'il te plais...

- Lukas, je... La jeune fille laissa sa phrase en suspend. Elle ne savait pas quoi lui répondre. Bien sûr elle avait vu ce moment arriver, mais pourtant elle ne trouvait rien à dire. Aucun mot ne daignait sortir de ses lèvres. Pour la première fois de sa vie elle se sentait si...faible. Et pourtant cette faiblesse lui semblait si douce, si agréable...
Vu qu'elle ne répondait pas, Lukas s'approcha doucement, lui caressa tendrement le visage puis passa la main derrière sa nuque, se rapprocha encore, jusqu'à ce que leurs visages se touchent presque, ferma les yeux et l'embrassa. Elinor s'apprêtait à esquisser instinctivement un mouvement de recul mais se réfréna, ferma les yeux à son tour et rendit son baiser à Lukas. Les deux jeunes gens s'étreignirent tendrement durant de longues secondes. Leurs coeurs se mirent à battre à tout rompre et ils furent peu à peu envahis par une étrange fièvre. La tendresse laissa peu à peu place à la passion et Lukas plaqua Elinor contre la porte de la classe. Cette dernière en chercha la serrure à tâtons et la verrouilla. Lukas l'entraîna alors vers la chaire de l'enseignant et l'allongea sur le bureau. Tout en continuant de l'embrasser, il remonta la robe d'Elinor le long de ses cuisses tandis que cette dernière lui retirait sa chemise...

Lorsqu'ils ressortirent de la classe, deux heures plus tard. Les couloirs étaient déserts, tout comme la cour. Ils se dirent maladroitement au revoir et rentrèrent chacun de leur côté. Ce soir là, Elinor fut bien silencieuse lors du repas familial.


__________________


Lukas la coinça dans un couloir sombre et désert. Elle essaya de s'esquiver mais il l'en empêcha en la prenant pas le bras.

- Qu'est ce qu'il y a? fit elle avec irritation.
- Ce qu'il y a? Tu es partie d'un coup l'autre soir!
- Et alors?
- Et alors??? Alors tu ne peux pas continuer à éluder la question à chacune de nos rencontres!
- Tu paries?
- J'en peux plus Elinor, tu comprend? J'en ai assez de cacher notre relation!
- Peut être mais tu vas pourtant devoir le faire...
- C'est hors de question, je suis désolé. Si tu n'es pas disposé à l'annoncer à ta famille alors moi je le ferai!
- Quoi? Tu n'as pas intérêt! Je t'interdis...
- Pourquoi, bon sang?
- Tu es un roturier! Si mes parents apprennent ça je serai définitivement déshéritée!
- Je croyais que c'était ta soeur qui devait tout obtenir de toute façon!!
- Tu n'y comprend rien!
- Non, c'est toi qui ne comprend rien... Ce foutu héritage compte plus que moi ou quoi?
- ........
- Tu as jusqu'à ce soir pour leur parler de nous deux, sinon c'est moi qui le ferai...
- Tu ne feras rien du tout, Lukas...
- Ah non? Et qu'est ce qui m'en empêcherait?
- Dis moi, comment va ta mère?
- Pardon?
- Mieux sûrement depuis que je m'assure qu'elle reçoive un traitement efficace... C'est une maladie très rare qu'elle a, quasiment incurable. Que crois tu qui lui arriverait si elle ne recevait plus ses médicaments venus droit de Cyberpolis?
- Tu n'oserais pas...
- Les choses sont simples Lukas, plus d'héritage, plus de médicaments...
- Je ne te croyais pas comme ça...je pense qu'il faut qu'on arrête de se voir...
- Pas tant que je n'en aurai pas décidé autrement!
- Là tu dépasse les bornes! Ecoute...
- Non, c'est toi qui va écouter, Lukas! Il me suffit d'un claquement de doigts et tu peux dire adieu à l'Hecama, un autre et ta mère finira au cimetière! Tu n'es rien, Lukas, sans moi tu n'es plus rien! Un simple roturier bon à labourer les champs! C'est ça que tu veux? Non, hein... Alors n'oublies pas ta place! Tu es mien, c'est clair?

Le jeune homme ne répondit pas, se contentant de poser un regard horrifié sur celle qu'il avait aimé. Elinor le planta là, au milieu du couloir et se dirigea vers la classe.

__________________


- C'était un bon coup? fit Elinor, glaciale depuis l'angle de la haie. Lukas sursauta légèrement.
- Putain, tu m'as fait peur! T'es conne ou quoi?
- Réponds à la question...
- Quoi? De qui tu parle?
- Ne fais pas l'idiot, tu sais très bien de qui je parle!
- Non, désolé, je ne vois pas...
- De Luciana! Tu crois que je suis aveugle?
- Qu'est ce que ça peut te faire de toute façon?
- T'occupe, réponds...
- Ok, tu l'auras voulu! Ouais, c'était un bon coup!
- Meilleure que moi?
- N'importe qui serait meilleure que toi!
- Évidemment...je n'aurais pas du attendre un jugement honnête de ta part. Enfin, j'espère que tu en as bien profité...
- Qu'est ce que c'est sensé vouloir dire?
- Tu ne la reverras pas, elle ne reviendra plus en cours.
- Quoi? Qu'est ce que tu lui as fait?
- La même chose que je ferai à chaque greluche que tu fréquenteras. Oh, et je m'abstiendrais de passer chez elle, si j'étais toi, tu n'y serais pas le bienvenu.
- Putain mais qu'est ce que je t'ai fait? Pourquoi tu ne me laisse pas tranquille? Je ne dirai rien sur nous, tu le sais bien...
- L'aurais tu oublié? Tu es mien, Lukas. Tu m'appartiens!
- Bordel mais t'es complètement givrée!
- Tiens ta langue! Un mot de plus et tu risque de le regretter!
A ces mots, Lukas perdit son sang froid. Sa main décrivit un arc de cercle et vint violemment frapper la joue d'Elinor qui tomba à terre sous la force de l'impact.

__________________


Lukas, effondré, relut une nouvelle fois la missive. On lui signifiait son renvoi de l'instithu ainsi que la destruction de son dossier scolastique. Jamais plus il ne pourrait obtenir son Firto, et encore moins rentrer à l'Hecama. Elle avait mis sa première menace à exécution... Il la maudit et se maudit lui même de l'avoir frappée. Elle l'avait pourtant prévenu... Il ne pouvait pas avouer que son parcours s'achevait ainsi à sa mère, elle en mourrait de chagrin...
Pour la première fois de son existence, Lukas du mentir à sa chère mère, il lui cacha son désespoir afin qu'elle n'ait pas à s'inquiéter et feignit de continuer à aller en cours. En réalité il cherchait un travail. S'il gagnait assez d'argent, il pourrait enfin acheter lui même la médication de sa mère et se débarrasser de l'emprise démoniaque de cette folle furieuse.


__________________


- Dégages, on veut pas des types dans ton genre au boulot! aboya l'homme avec qui il avait eu tant de mal à obtenir un entretien d'embauche. Partout on le rejetait sans raison apparente. C'était la faute de cette fille, il en était certain! C'était elle qui s'acharnait sur son sort, qui l'empêchait de pouvoir travailler, qui le forçait à mentir, à voler pour se nourrir... Ses mots lui revenaient toujours en tête "Tu n'es rien, Lukas, sans moi tu n'es plus rien!"... Elle avait eu raison et il ne l'avait pas crue. Qu'elle folie il avait eu de s'opposer à elle. Maintenant elle faisait de sa vie un véritable enfer. Tous ses prétendus amis l'avaient fuit, ses rêves de grandes études n'étaient plus, il ne pouvait même pas dégoter un job, même minable. Seule sa mère lui restait, et il devait lui mentir. Il devait lui mentir car elle était le jouet d'Elinor, son dernier moyen de pression, le plus puissant et le plus atroce. Il n'en pouvait plus. En à peine plus de six mois, elle était entrée dans sa vie et l'avait démolie. Cela ne pouvait plus durer...

__________________


- Tu voulais me voir? lâcha Elinor en arrivant sur le toit de l'instithu. La nuit était tombée depuis longtemps, il n'y avait plus âme qui vive dans l'enceinte de l'établissement, excepté eux deux. Elle avait utilisé ses pouvoirs élémentaires d'air pour se propulser jusque là. Lui avait simplement attendu depuis la fermeture.

- Craches le morceau, j'ai d'autres chats à fouetter... insista t elle froidement. L'expression semblait fort judicieusement choisie...

- Ca ne peut plus durer... Maintenant c'est toi ou moi, Elinor!
- Et tu ne t'en rends compte que maintenant? Ce que tu peux être naïf, j'te jure... fit elle indifféremment avec un haussement d'épaules.

Une boule de feu se forma dans la main de Lukas et fonça sur la jeune fille. Elle fut dissipée par une violente rafale d'air sans même qu'Elinor ait eu à bouger un cil.


- Tu es vidé, Lukas, tu n'as même pas mangé depuis quoi? Trois jours? Tu ne peux pas me battre, tu n'en as plus l'énergie. fit elle laconiquement. Le jeune homme eut un sourire amer.

- Je m'en doutais, mais ça valait le coup d'essayer...
- Et maintenant que c'est fait?
- Je te demande juste de ne rien dire à ma mère. Je t'en prie, ne joues pas tes jeux cruels avec elle, elle ne le mérite pas et elle n'a rien à voir entre nous! Si tu m'as aimé ne serait ce qu'une seconde, jure le!
- Si je le jure, tu te rendras à la raison?
- Oui...
- D'accord... C'est promis...
- Merci, au moins pour ça. fit Lukas avant d'enjamber le parapet et de sauter dans le vide. Elinor sauta à son tour, essayant d'agripper son bras mais le manqua. Elle réfréna sa chute de justesse grâce à ses pouvoir alors que Lukas s'écrasait au sol dans un bruit mat. Une goutte d'un liquide épais éclaboussa le visage d'Elinor. Elle porta à sa main à sa joue et essuya la goutte avant de regarder ses doigts. C'était le sang de Lukas. Le regard de la jeune fille passa de la trace de sang sur ses mains au cadavre désarticulé avant de revenir sur sa main puis de retourner sur la dépouille. Le buste d'Elinor commença à s'agiter de spasmes, mais aucune larme ne s'écoula de ses yeux. Elle renversa la tête en arrière et se mit à rire, d'abord doucement, puis aux éclats. Un rire sombre et cruel qui s'éleva dans le ciel désert, brisant le silence de l'instithu vide de toute vie...

suite
Revenir en haut Aller en bas
 

Premier sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blend Awake :: Thalisma - Secteur des Mages :: Hautes sphères de Noghal-
Sauter vers: